Les 6 Piliers pour être Bienveillant(e)

4.3
(16)

Comment être Bienveillant(e) ?

Question aussi épineuse qu’essentielle quand :

  • Les relations avec certain(e)s de vos collègues sont tendues comme une corde de violon.
  • Vous êtes père ou mère d’enfants qui vous défrisent mieux qu’un fer à lisser.
  • Vous entretenez des relations explosives avec certains membres de votre famille.
  • Certain(e)s ami(e)s ont le chic pour vous agacer par quelques-uns de leurs comportements.

Mais vous interroger à propos de la Bienveillance témoigne de votre besoin d’avoir des relations saines et apaisées : au travail, en famille, avec notre conjoint(e), nos enfants, nos amis… C’est une question universelle qui renvoie à votre besoin fondamental de Bonheur et d’Amour, au travers de vos relations aux autres et à vous-même

A mon sens, la Bienveillance c’est veiller au bien-être d’une personne, c’est vouloir son bien à elle en mettant à distance nos propres désirs, c’est l’aimer avec l’intention d’œuvrer pour son épanouissement et son bonheur.

Dans cet article, je souhaite vous partager 6 piliers déterminants pour être une personne Bienveillante dans votre vie et vous permettre ainsi d’entretenir des relations plus épanouies avec votre entourage et avec vous-même.

1. Soyez Bienveillant envers vous-même !

J’attaque fort ! Car être bienveillant envers soi-même requiert une bonne dose de volonté.

Nombreuses sont les personnes bienveillantes et attentionnés envers les autres mais qui ne se ménagent pas et font preuve d’une grande violence envers elles-mêmes. Or, avant de vous tourner vers les autres, il est important de commencer par être bienveillant(e) envers vous-même.

Car vous savez quoi ? Vous êtes la personne que vous fréquentez le plus tout au long de votre vie ! Vous passez davantage de temps avec vous-même qu’avec qui que ce soit d’autre ! Une raison édifiante pour apprendre à vous aimer et préférer vous montrer bienveillant(e) envers vous-même, non ?

Qui peut avoir envie de vivre 24h/24 avec quelqu’un qu’il n’aime pas, ne supporte pas, ne passe son temps qu’à critiquer, rabaisser, dévaloriser ?

Personne.

Alors faites un pacte, entre vous et vous-même ! Finis les reproches, les moqueries ou les insultes que vous avez l’habitude de vous faire à vous-mêmes. Finis !

Vous me rétorquerez certainement : « Ok ! Mais concrètement, ça marche comment la bienveillance envers soi-même ? »

Je vous conseille avant tout d’aller lire cet article où j’explique l’importance de se parler de manière positive pour retrouver calme et sérénité dans la relation à soi-même.

Voici ensuite quelques clés qui pourront vous aider :

  • Écoutez ce qui se passe à l’intérieur de vous
  • Ne vous jugez pas continuellement
  • Apprenez à respecter vos limites, apprenez à dire non
  • Tirez parti de vos qualités et enrichissez-les
  • Soyez fier(e) de vous-même
  • Accordez du temps à ce qui compte pour vous
  • Faites preuve de compassion et l’indulgence envers vous-même
  • Acceptez d’être imparfait(e) et en cours d’apprentissage
  • Identifiez les valeurs qui vous importent et respectez-les
  • Apprenez à aimer votre vulnérabilité

2. Interrogez-vous sur le Bonheur !

Gagner en Bienveillance c’est vous interroger sur le Bonheur : le vôtre et celui des personnes qui vous entourent, surtout vos proches.

“Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps”. – Jim Rohn

Nous l’avons dit, la première personne avec qui vous passez le plus de temps, c’est vous-même. Alors adoptez une pensée positive pour vous !

J’imagine ensuite que les 4 autres personnes que vous fréquentez le plus sont votre conjoint(e), vos enfants, vos collègues ou vos ami(e)s. Et si l’on part du principe de Jim Rohn énoncé plus haut, il devient fondamental :

  • De vous entourer de personnes positives
  • D’être vous même une présence positive pour ceux que vous aimez

Vous me répondrez peut-être que vous n’avez pas choisi vos collègues, ni même l’ensemble des membres de votre famille. Et c’est vrai ! D’où l’importance de ne pas attendre des autres ce que vous pouvez mettre en place vous-même.

On ne choisit pas forcément la personnalité ou le caractère de ses enfants par exemple. Et pourtant, être un parent bienveillant, c’est vouloir son bonheur. Et c’est là qu’il devient très intéressant de s’interroger sur le bonheur pour apprendre comment être un père bienveillant ou une mère bienveillante.

Pensez-vous que votre propre bonheur réside dans l’acquisition de biens matériels ? Dans l’assouvissement de tous vos fantasmes et désirs ?

“Le vrai bonheur est dans le calme de l’esprit et du cœur.” – Charles Nodier

Et bien, c’est exactement la même chose pour vos enfants ! Être bienveillant ne consiste nullement à répondre à toutes les attentes de vos enfants, mais davantage à comprendre leurs besoins. Leurs besoins (et non leurs désirs, je le répète) pour être heureux !

Comment être bienveillant avec votre enfant ?

  • Respectez-le pour ce qu’il est : avec ses défauts et ses qualités sans vouloir le modeler à l’image que vous vous faites de lui.
  • Accompagnez-le dans ses découvertes et ses choix pour l’aider à grandir.
  • Soyez à l’écoute de ses besoins et apportez-lui soutien et disponibilité.
  • Communiquez, dialoguez dans le respect réciproque et la responsabilisation en évitant punitions et récompenses.

3. Faites preuve d’indulgence et d’empathie !

Vous avez confié au nouveau stagiaire de votre entreprise 2 tâches ce matin à 8h : déposer un dossier important au bureau de l’une de vos collègues et rédiger une proposition d’affiche pour le projet pertinent qu’il vous a soumis hier (un stagiaire prometteur !)

Le stagiaire arrive tout sourire à 10h30 avec une belle affiche en main. Avant de vous intéresser à son travail, vous lui demandez si votre collègue a bien réceptionné votre dossier ce matin. Le stagiaire se confond en excuses ; il pensait le lui remettre un peu plus tard dans la matinée mais a oublié ensuite.

Intérieurement, vous êtes vert(e) de rage. Vous être venu(e) au bureau une heure plus tôt ce matin afin de remettre ce dossier à votre collègue dès son arrivée. Mais…

… vous êtes une personne bienveillante ! Et même si être bienveillant ne signifie pas laisser de côté vos exigences de travail, peut-être pouvez-vous faire preuve d’empathie (comprendre ce que votre stagiaire ressent) et même d’indulgence (vous montrer compréhensif(ve) face à la situation) ?

Votre stagiaire n’a probablement pas mesuré l’importance du dossier. Avez-vous été assez clair(e) à ce sujet ? Et il a certainement été emporté par son propre enthousiasme à réaliser l’affiche demandée. Il a commis une erreur mais est-ce rédhibitoire ? Cela remet-il en cause les qualités dont il a fait preuve jusqu’à présent ?

Cet exemple cherche à mettre en évidence qu’être bienveillant(e), c’est :

  • Comprendre ce que les autres ressentent.
  • Essayer de se mettre à leur place, en pratiquant l’empathie.
  • Être compatissant(e) et présent(e) pour eux : dans le bon, comme dans le moins bon.
  • Mesurer que vos actes et vos paroles peuvent toucher et affecter les autres.

Il ne s’agit évidemment pas de tout laisser passer aux autres, ni même de placer vos proches dans un écrin confortable où vous ne les contredirez jamais. Ne vous empêchez surtout pas de vivre pour faire plaisir aux autres.

Vous devez trouver le juste milieu : l’empathie, c’est savoir vous mettre à la place de l’autre, tout en restant vous-même ! Et l’indulgence, c’est être capable de vous montrer compréhensif et juste, sans vous laisser marcher sur les pieds !

“Les gens les plus heureux n’ont pas tout ce qu’il y a de mieux. Ils font juste de leur mieux avec tout ce qu’ils ont.” – Auteur inconnu

4. Soyez acteur ou actrice de vos relations !

➤ Écouter

Être bienveillant(e) passe par une écoute active et attentive de ceux qui vous entourent. Cela vous permettra d’identifier ce qu’ils aiment et ce dont ils ont besoin, et faire vos choix en conséquence.

Cela permettra également à vos proches de savoir que quoi qu’il advienne, vous êtes une présence qui ne juge pas, n’interrompt pas, ne critique pas gratuitement, mais qui au contraire sait écouter avant toute chose. Et ça, c’est un immense réconfort ! Digne d’une belle tasse de café viennois accompagnée d’un fondant au chocolat tiède, au coin du feu, par un après-midi d’hiver !

➤ Communiquer

Nous l’avons évoqué précédemment : être bienveillant(e), c’est également transmettre la bienveillance. Et pour transmettre cette bienveillance autour de soi, il est primordial de savoir communiquer à ce propos avec votre entourage.

Pour aider votre meilleur ami à faire le point sur une relation amoureuse compliquée par exemple. Lui demander le sens qu’il voit au mot « bienveillance ». Et si, d’après lui, la relation dans laquelle il évolue est bienveillante ? Ou si a contrario, il parvient à identifier certaines problématiques dans son couple ?

N’hésitez pas à lui expliquer que si cette relation le fait souffrir, c’est qu’il faut mettre le doigt sur ce qui entrave son bonheur. Identifier le comportement qui ne s’apparente pas à de la bienveillance, pour s’en éloigner et s’en protéger.

➤ Encourager

Soyez également cette personne qui en plus d’écouter et dire les choses, apporte du réconfort par ses mots et par sa présence.

  • Aidez vos proches à se voir aussi beaux et précieux que vous les voyez nous !
  • Encouragez-les à mettre leurs forces et leurs qualités au service des autres.
  • Encouragez-les à suivre leur intuition et à poursuivre leurs rêves.
  • Incitez-les à aller de l’avant, un petit pas après l’autre.

➤ Féliciter

Encouragez vos enfants, vos amis, vos collègues, votre conjoint(e), et félicitez-les pour leurs réussites !

  • « Tu peux le faire »
  • « Je crois en toi »
  • « Tu en es capable, vas-y !»
  • « Tu es le/la meilleur(e) »
  • « Tu m’inspires »
  • « Je suis fier(e)e de toi ! »
  • « Ce que tu as accompli est exceptionnel ! »
  • « Merci. Tu es incroyable ! »

Vous verrez que vous impliquer de la sorte dans les relations qui comptent pour vous vous permettra d’évoluer dans votre bienveillance car vous allez générer du positif dans vos relations.

Elles n’en seront que plus authentiques et sereines. Et votre estime de vous-même en sera renforcée.

5. Ouvrez votre esprit !

Être bienveillant(e) c’est également dépasser ce que vous pensez être juste et ce que vous pensez être bon. Pour vous-même ou pour les autres.

Cela implique de vous ouvrir aux autres sans les juger ou les critiquer pour leurs choix. Simplement les accueillir tels qu’ils sont et faire preuve de gentillesse, sans les ignorer, les exclure ou les discriminer.

  • Intéressez-vous sincèrement à eux !
  • Laissez-les venir à vous, laissez-leur une chance de vous surprendre !
  • Ne tombez ni dans les a priori, ni dans la médisance, ni dans le jugement.

Vous n’en serez que plus apprécié(e) en retour !

Au fond, être profondément bienveillant, c’est partir du principe que derrière toutes nos carapaces et nos barrières de timidité, de jalousie, de colère, de peur ou de tristesse, nous avons chacun un très grand cœur rayonnant d’un amour universel et inconditionnel.

6. Soyez généreux, inconditionnellement !

« C’est l’incroyable force de la bienveillance. Lorsqu’on la porte sur autrui, on la reçoit généralement en retour. » – Valentine Magnée

  • Donnez, sans rien attendre en retour !
  • Dites bonjour
  • Écoutez attentivement
  • Souriez pour les autres, et pour vous-même
  • Remerciez
  • Soutenez
  • Célébrez vos petits bonheurs
  • Réconfortez
  • Encouragez
  • Offrez votre aide
  • Félicitez
  • Soyez reconnaissant(e)
  • Tendez la main
  • Accueillez
  • Respectez la différence
  • Fuyez le mépris et l’indifférence
  • Aimez, avec cœur

« Le bonheur est une petite chose que l’on grignote, assis par terre, au soleil » – Jean Giraudoux

J’espère d’ailleurs que vous aurez apprécié la lecture de cet article comme un petit bonheur bienveillant vous offrant la possibilité de grandir et progresser encore dans vos relations. J’en profite pour vous offrir un petit récapitulatif en image.

N’hésitez pas à la partager avec vos proches et à engager la conversation sur le thème des relations bienveillantes ! A vous de jouer !

Cet article “Les 6 Piliers pour être Bienveillant(e)” est un article invité de Valentine Magnée, du site ParentsEnEquilibre.

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Moyenne : 4.3 / 5. Nombre de votes : 16
The following two tabs change content below.
Jeune maman passionnée de développement personnel et de naturopathie, j'ai quitté l'éducation nationale pour consacrer ma vie professionnelle à l'accompagnement des parents. J'ai créé le blog ParentsEnEquilibre.com car je suis convaincue que le secret du bonheur en famille réside dans notre capacité à trouver notre équilibre. Alors prenez soin de vous les parents ! Vous méritez d'être zen et heureux !

Derniers articles par Valentine Magnée

Valentine Magnée

Jeune maman passionnée de développement personnel et de naturopathie, j'ai quitté l'éducation nationale pour consacrer ma vie professionnelle à l'accompagnement des parents. J'ai créé le blog ParentsEnEquilibre.com car je suis convaincue que le secret du bonheur en famille réside dans notre capacité à trouver notre équilibre. Alors prenez soin de vous les parents ! Vous méritez d'être zen et heureux !

Partagez cet article sur :

Laissez un commentaire !

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Voir les commentaires

  • Si tout le monde pouvait penser comme ça, la vie serait vraiment géniale :)
    En tout as j'essaye d'appliquer ça tout le temps dans mes relations tant professionnelles que personnelles.
    Merci pour le rappel :)

  • Hello,
    merci VaL pour ce très bel article ! Un réel coup de cœur ^^

    J'en profite pour te dire que j'aime beaucoup ta newsletter, c'est un vrai rayon de soleil : elle permet de prendre du temps pour soi.

    Pour revenir à l'article, j'ai entamé la formation d'Educatrice Jeunes Enfant, et de manière générale, je pense que la bienveillance est une valeur que l'on retrouve souvent dans les projets éducatifs, sans toujours savoir comment l'appliquer sur le terrain car c'est un savoir être avant de devenir un savoir faire.

    Ton article me rappelle un peu la discussion que l'on a eu toutes les deux sur l'indulgence avec soi même, le fait de s'accepter comme on est, c'est à dire imparfait.

    Il me rappelle aussi un livre, celui de Jesper Juul."L'art de dire non : en ayant la conscience tranquille."
    Dedans il explique lui aussi l'importance d'apprendre aux enfants la différence entre les besoins et les envies, et de comprendre les valeurs qui nous sont chères pour être au clair avec soi même, et donc avec les autres.

    • Merci à toi Maëva. Je ne connais pas l'ouvrage que tu mentionnes mais te remercie pour la référence.

  • Un très bel article, bien documenté, ce qui apporte encore davantage de véracité à ton propos. J'ai particulièrement apprécié la partie sur le fait de s'entourer des bonnes personnes. Je pense qu'il s'agit de l'élément clé pour réussir ses projets de vie, qu'ils soient professionnels ou personnels.
    Enfin, je suis tout à fait d'accord avec toi sur l'importance des félicitations. Quand on connaît le pouvoir des mots, il serait dommage de négliger l'impact positif de ceux-ci.
    Merci Valentine, c'est un plaisir de lire un article inspirant comme celui-ci. Il n'y a plus qu'à mettre tout ça en pratique ;)

  • Excellent article. Tellement vrai et surtout de nos jours ou nous cumulons le travail, l'éducation de nos enfants, les problèmes quotidiens.... on ne sait plus où donner de la tête et c'est vrai que l'on s'oublie. J'ai tendance à me mettre des challenges comme dans le travail pour que tout soit parfait et que les autres ne manquent de rien. Dernièrement j'ai eu des problèmes de santé et là impossible de ne pas penser à soi. Cela m'a fait prendre conscience que j'étais toujours bienveillante envers tout le monde sauf moi. Alors n'attendez pas d'être malade...

    • Bonjour Laurence,

      Merci pour ton témoignage personnel et pour cette belle leçon de vie : n'attendons pas d'être au plus mal pour nous accorder la bienveillance que nous méritons chaque jour.

      Bonne continuation à toi, dans la santé et dans l'attention bienveillante à toi-même :)

  • Merci Valentine pour cet article. La bienveillance envers soi-même, tout un programme. Enseignante j'essaie aussi de la transmettre à mes élèves, mais pas toujours facile. Merci pour les rappels !

    • Bonjour Manon,

      Bravo pour ce beau métier et ta volonté de transmettre la Bienveillance à tes élèves. J'imagine que ce n'est pas toujours simple, selon le contexte et l'environnement auquel est habitué l'enfant ou le jeune. Je reste convaincue qu'en montrant l'exemple, on plante de petites graines :)

      Je te souhaite bonne route sur le chemin de la Bienveillance partagée et envers toi-même

  • Excellent! Ça permet une bonne réflexion!

    J'aime particulièrement le point 5 qui me parait super important.

    Le rappel du début est également important de se souvenir qu'on le passe la plus part de sa vie avec soi-même😉

    • Et oui Simon, il vaut mieux s'aimer pleinement que se supporter seulement vu que l'on doit vivre avec nous-même toute notre vie ;)

      Contente que l'article t'ait plu

  • Complètement d'accord avec toi. En tant que manager et papa, même si cela reste compliqué à appliquer 100% du temps, on observe de bien meilleurs résultats en utilisant les conseils que tu donnes.
    Merci 😉

    • Bonjour Jonathan,

      Quel(s) conseil(s) retiens-tu particulièrement ? Et comment parviens-tu à les mettre en place dans ta vie de papa ? et dans ta vie de manager ?

  • Ahhhh la bienveillance envers soi-même... tout un poème. Je suis bien d’accord avec toi dans le fait que c’est bien important, et pourtant tellement difficile! (La je parle pour moi!)
    Ton article est très riche en beaucoup d’informations. Il faudrait aborder le premier point, le mettre en œuvre une semaine, puis aborder le point deux, et ainsi de suite.
    Je te remercie pour ton écriture et pour la diversité des exemples que tu proposes. Je pense qu’en effet, tout le monde peut se retrouver dans tes paroles.

    • Bonjour Margaux !

      Tu soulignes un point très important : la bienveillance demande de s'accorder du temps.

      Un petit pas après l'autre, patiemment, tranquillement, sans besoin d'être efficace, rentable ou rapide. Juste mettre en place une action après l'autre vers cette Bienveillance qui fait tant de Bien :)

      Heureuse que tu aies trouvé les exemples parlants et que l'article t'ait donné matière à réfléchir. Au plaisir d'échanger

  • Merci pour cet article agréable à lire Valentine.
    Je retiens particulièrement 3 notions tellement importantes :
    Bienveillance, bonheur et ouverture

Articles récents

Méthode Tipi : libérez-vous de vos peurs !

À quoi ressemblerait votre vie si vous pouviez en finir avec ces peurs qui vous envahissent et vous paralysent ?… En savoir plus »

16 septembre 2020

Comment surmonter un deuil ?

“Le temps efface tout” vous diront certains. Mais peut-il vraiment venir à bout de la douleur et du chagrin engendrés… En savoir plus »

2 septembre 2020

Le leadership : les 5 principes pour devenir un bon leader ?

"Le leadership n'est pas une position ou un titre, c'est un comportement et un exemple à donner." – Donald McGannon Qu'est-ce… En savoir plus »

19 août 2020

Les bienfaits de la sonothérapie pour vivre en harmonie au quotidien

Le pouvoir thérapeutique du son fait partie intégrante de la civilisation humaine depuis la nuit des temps. De nombreuses civilisations… En savoir plus »

2 août 2020

L’intelligence émotionnelle : Comment la développer ?

"Les émotions peuvent se mettre en travers de votre chemin ou vous guider sur le bon chemin." – Mavis Mazhura Depuis… En savoir plus »

22 juillet 2020

Entreprendre : Les 7 erreurs à éviter !

Créer son entreprise n’est pas la chose la plus compliquée en soi. Vous allez à la chambre du commerce, vous… En savoir plus »

16 juillet 2020