La loi des rendements décroissants : Et si plus donne moins ?

4.9
(12)

“Le savoir est le seul instrument de production qui n’est pas sujet à des rendements décroissants.” – John Maurice Clark

Vous avez commencé récemment à augmenter votre productivité, à dire non à la procrastination c’est très bien mais… Si je vous disais qu’il existait une limite à en faire toujours plus ? Un point au-delà duquel vos efforts seront réduits à néant, un peu à la manière d’un trou noir qui viendrait aspirer toute votre énergie, sans vous apporter quoi que ce soit en retour ?

Cette limite c’est la loi des rendements décroissants. C’est un concept très connu en économie et qui étonnamment s’applique aussi au développement personnel.

Imaginez que vous ayez un champ de maïs. Vous voulez augmenter le rendement de votre culture en utilisant des engrais. Pour obtenir un rendement maximal, vous devez tenir compte de 3 principes :

1. Les investissements/apports/efforts n’entraînent pas une augmentation proportionnelle de la production. Par exemple, si vous ajoutez de l’engrais à un champ de maïs qui n’en contenait pas vous augmenterez fortement le rendement. Mais si vous aviez déjà mis de l’engrais auparavant, ajouter plus d’engrais ne produira pas le même effet.

2. Arrivé à un certain point, ajouter plus d’investissement/apport/effort conduit à une diminution du rendement. Peut-être que le 10e sac d’engrais augmentera la production d’1kg, mais le 11e n’ajoutera que 0.5kg à votre production, tandis que le 12e ne produira que 0.3kg de plus. Et ainsi de suite, plus vous ajouterez d’engrais et plus l’augmentation de la production chutera.

C’est l’effet de la loi des rendements décroissants. Cette loi stipule que dans tous les processus de production, l’augmentation d’un facteur de production tout en laissant les autres facteurs constants, conduira à une baisse du rendement. Dans notre exemple, c’est à partir du 10e sac d’engrais que nos rendements diminuent.

3. Si vous continuez d’ajouter plus d’investissement/apport/effort malgré cette diminution du rendement, vous allez arriver à un point où non seulement vous ne recevrez aucune augmentation du rendement, mais en plus vous obtiendrez une chute de la production !

Par exemple, après avoir ajouté votre 13e sac d’engrais, votre champ diminuera sa production de 0.3kg, à cause d’une sur-fertilisation des sols qui endommagera vos cultures. C’est ce que l’on appelle les rendements négatifs.

La courbe des rendements décroissants

Bien sûr je vous ai parlé d’un rendement pour une culture de maïs, mais cela s’applique à bien d’autres domaines. Imaginons cette fois-ci que vous teniez un restaurant, mais que vous n’avez qu’un seul serveur. Vous voulez alors embaucher d’autres serveurs, ce qui vous permettra de servir un plus grand nombre de repas dans la journée.

Puis, vous arrivez à un point où l’augmentation du total de repas servis par nouveau serveur diminue, même s’ils ont tous des capacités équivalentes (rapidité, compétence…). Ce qui signifie…

  • Un serveur => 50 repas par heure.
  • Deux serveurs => 100 repas par heure (au total). Donc une augmentation de 50 repas servis après avoir engagé le second serveur.
  • Trois serveurs => 150 repas par heure (au total). Donc une augmentation de 50 repas servis après avoir engagé le troisième serveur.
  • Quatre serveurs => 180 repas par heure (au total). Donc une augmentation d’uniquement 30 repas après avoir embauché le 4e serveur. Vous avez atteint le point des rendements décroissants !

Pourquoi cela s’est produit ? L’une des raisons est que vous avez trop de serveurs par rapport à la taille du restaurant, ou bien qu’il n’y a pas assez de cuisiniers, ce qui fait qu’ils doivent attendre leur tour pour recevoir les plats préparés.

En continuant à embaucher de nouveaux serveurs sans résoudre le facteur limitant (la taille du restaurant ou le nombre de cuisiniers), vous dépasserez le point des rendements décroissants pour arriver à la zone des rendements négatifs.

  • Cinq serveurs => 200 repas par heure (au total). Donc une augmentation de 20 repas servis après avoir embauché le 5e serveur.
  • Six serveurs => 180 repas par heure. Donc une diminution de 20 repas servis par heure après avoir embauché le 6e serveur !

Vous découvrez pendant le service que certains serveurs restent à ne rien faire, le manque d’activité (tous les clients sont déjà servis) ou encore le manque de plats préparés, les ralentit dans leur travail. Ainsi en embauchant autant de serveurs sans prendre en compte les autres facteurs limitants, vous avez détruit la productivité du restaurant.

La loi des rendements décroissants dans nos vies

Comment cela peut-il s’appliquer au développement personnel ? Si vous observez votre vie attentivement, vous pouvez voir cette loi en action :

  • Au travail : Après avoir optimisé une tâche, vous diminuez les bénéfices dont vous tirez de travailler plus longuement dessus. Si vous y consacrez encore plus de temps, vous obtiendrez des rendements négatifs. C’est-à-dire que non seulement le résultat n’évoluera pas, mais en plus vous perdrez du temps pour vous occuper d’autres tâches plus productives.
  • Courbe d’apprentissage : Lorsque vous apprenez à faire une activité quelle qu’elle soit, vous apprenez énormément de nouvelles choses au début, puis après un certain temps vous vous retrouvez à refaire les mêmes choses inlassablement.
    Vous finissez par vous reposer sur vos acquis et vous apprenez de moins en moins de choses. L’effet de nouveauté disparu, vous ne prenez plus plaisir à faire ce que vous faites et votre productivité décroît naturellement.
  • Alimentation : Imaginez que vous teniez un pot de crème glacée dans la main. La première cuillère de glace a bon goût. Puis les bouchées suivantes vous confirme – cette glace est vraiment savoureuse. Mais après en avoir mangé une certaine quantité, la crème glacée n’a plus le même goût. Et si vous dépassez un certain seuil vous risquez même d’avoir des nausées, et de ne plus pouvoir les apprécier avant un bon moment !
  • Sommeil : Dormir 6 heures par nuit vous semble correct. Profiter de 8 heures de sommeil est encore plus reposant. Mais si vous dormez 10, 12 ou 14 heures, vous ne vous sentez pas mieux. Vous vous sentez léthargique voire même fatigué (tout l’inverse de ce que vous vouliez).
  • Divertissement : Jouer à un jeu, regarder une série ou utiliser Facebook peut être agréable, surtout si vous avez besoin d’une pause. Mais si vous le faites 2, 3 ou 4 heures d’affiliées… cette sensation agréable diminue. Très vite, vous atteignez ce retour négatif où vous êtes agacé par votre distraction.
  • Et la liste est sans fin !

J’ai même eu l’occasion de rencontrer la loi des rendements décroissants sur ce blog.

Par exemple, lorsque je rédige des articles, j’avance assez rapidement pendant les deux premières heures. Puis avec la fatigue mentale, je sens que je patauge un peu, il me faut plus de temps pour écrire un paragraphe. Je sais qu’à ce moment là il est temps que j’arrête, sans quoi je perdrais mon temps (et ma patience aussi !).

Les 3 conséquences de la loi des rendements décroissants

Vous vous demandez à quoi cela peut bien vous servir de connaître ce principe ?

1. Cela vous permet d’optimiser vos ressources

En sachant à quel moment cette loi entre en action, vous saurez à quel moment il est temps d’arrêter d’investir votre temps/efforts/argent… Par exemple :

  • Arrêtez de travailler si vous ressentez que vous n’avancez plus aussi rapidement, cela n’ira pas plus vite en forçant. Vous avez besoin de pauses, sans quoi votre productivité va s’éteindre complètement (Loi d’Illich).
  • Limitez votre temps passé à jouer ou à vous divertir dès que vous vous sentez plus détendu
  • Ajustez vos portions dans vos repas pour ne manger que la quantité adéquate pour être satisfait(e), au lieu de manger au point d’être ballonné et regretter par la suite d’avoir trop mangé !
  • N’embauchez pas du nouveau personnel si la productivité totale au travail diminue à chaque nouvel employé. Il y a d’autres facteurs à analyser !
  • Passez à une autre activité/emploi dès que vous remarquez que vous n’apprenez plus grand-chose en faisant ce que vous faites.

2. Cela vous permet de savoir quand il faut persévérer

Cela étant dit, il y a des moments où vous devriez persister malgré les rendements décroissants. C’est le cas si :

  1. Les bénéfices d’atteindre le rendement maximal possible dépasse les coûts investis (par exemple être le numéro 1 d’un secteur plutôt que le n°2 apporte son lot de bénéfices propres).
  2. Ou bien si la valeur de l’amélioration apportée dépasse les coûts investis. Par exemple, bien que cela me demande beaucoup de travail de produire un article de grande qualité, je choisis quand même de le faire. Tout simplement parce que d’innombrables personnes lisent ce blog et pour chaque modification ou ajout que j’apporte, cela bénéficiera à autant de personnes.

3. Vous saurez aussi lorsqu’il faut absolument tout stopper

Vous devriez toujours vous arrêter une fois que vous atteignez les retours négatifs, tout simplement parce que vous perdez votre temps/ressources/argent en persistant sur cette voie. Même ne rien faire vous serait plus profitable.

Que pouvez-vous faire une fois que vous avez atteint le point des rendements décroissants, ou bien franchi la zone des rendements négatifs ? Tout simplement analyser ce qui se passe. Faites la liste des facteurs liés au domaine ou tâche qui vous intéresse, puis regardez ce qui vous freine le plus. Vous avez probablement privilégié certaines choses et délaissé d’autres.

Maintenant, il est possible que le résultat ne soit pas mesurable objectivement. Comment savoir si votre projet est suffisamment bien ficelé pour le présenter à la prochaine réunion ? Comment savoir si votre belle-mère appréciera l’effort que vous avez investi à nettoyer de fond en comble la maison ;) ? Comment savoir que vous en “faites suffisamment” ?

Là il n’y a pas de réponse toute faite. Mon conseil serait d’apprendre par l’expérience (lorsque ce n’est pas la première fois) et/ou d’utiliser votre instinct. Voici comment développer votre instinct :

  1. Regardez ce que font les meilleurs dans le domaine pour prendre des idées et des points de repère. Parfois vous avez une idée très précise en tête, mais les détails supplémentaires auxquels vous pouvez penser n’importent pas vraiment aux gens. Les perfectionnistes tombent souvent dans ce travers.
  2. Quels bénéfices pourriez-vous en tirer en y passant plus de temps, ou plus d’efforts ? Par exemple, qu’est-ce que cela changerait de passer une heure de plus sur cette tâche ?
  3. Est-ce que les bénéfices valent l’investissement (en temps, effort) supplémentaire ? Chaque action a un coût, pensez à ce que vous pourriez faire à la place avec votre temps et votre effort. Peut-être les utiliser dans ce projet qui prend la poussière depuis des mois ?

En se posant ces trois séries de questions, cela vous aidera à prendre du recul et évaluer plus objectivement ce que cela vous coûtera d’obtenir les bénéfices que vous désirez. C’est d’autant plus important si vous êtes plutôt perfectionniste et que vous avez tendance à faire de la “micro-optimisation” à outrance plutôt que d’investir votre temps ailleurs.

Le lien avec la loi de Pareto (80/20)

Si vous avez l’impression que la loi des rendements décroissants est liée à celle du principe de Pareto, vous avez raison ! La règle du 80/20 nous explique que 80% des résultats sont produits par 20% des causes.

D’ailleurs, l’effort (ou apport) requis pour obtenir les 20% de résultats (ou production) restants est astronomique (80%). Et c’est précisément là que la loi des rendements décroissants entre en action : il vous faudra décider si approcher la perfection vaut cet effort gigantesque à réaliser, ou non.

Voici le même schéma que tout à l’heure, légèrement modifié pour faire apparaître la loi de Pareto (ce n’est pas à l’échelle) :

Ici l’on voit clairement que 20% des apports (investissements en temps/argent/efforts…) compte pour 80% de la production (résultats/revenus/récolte…).

Se libérer de la loi des rendements décroissants

Il y a-t-il des domaines dans votre vie où cette loi se manifeste ? Par exemple :

Votre carrière :

  • Vos heures supplémentaires passées à travailler vous permettaient-elles d’en faire vraiment plus ? Vos tâches sont-elles mieux réalisées et si oui, vous a-t-on explicitement demandé d’atteindre ce niveau de qualité ?
  • Avez-vous atteint le point des rendements décroissants dans ce que vous apporte votre emploi actuel ? Est-il temps de demander une promotion, voire explorer d’autres opportunités de carrière ?

Vos relations :

  • Êtes-vous en train de passer tellement de temps avec vos amis ou connaissances, que vous n’avez plus de temps pour vous ?
  • Êtes-vous en train de passer trop de temps avec quelqu’un (votre meilleur ami ou votre moitié), que vous subissez tous les deux un rendement décroissant ? (Par exemple en négligeant vos autres priorités et autres relations ?)

Votre vie quotidienne :

  • Dormez-vous plus que nécessaire pour être en forme ?
  • Avez-vous l’habitude de vous divertir, de regarder la télévision ou de jouer à des jeux bien au-delà du raisonnable, au point de ne plus les apprécier autant ?
  • Passez-vous trop de temps sur Facebook ou les réseaux sociaux en négligeant vos responsabilités, projets et autres priorités ?

Entraînez votre instinct pour devenir plus conscient(e) des effets de la loi des rendements décroissants. Cela vous aidera non seulement à optimiser votre productivité, mais aussi à être plus épanoui dans votre vie. Après tout, notre vie est constituée de différentes parties qui doivent s’équilibrer (vie perso, professionnelle, relationnelle…) de manière harmonieuse.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage :) !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Moyenne : 4.9 / 5. Nombre de votes : 12
The following two tabs change content below.
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !
Adam Fartassi

Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

Partagez cet article sur :

Laissez un commentaire !

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Voir les commentaires

  • Merci Adam pour cette article !
    La loi des rendements décroissants est d'ailleurs un gros problème pour les personnes qui se prétendent perfectionnistes et ne se rendent pas compte lorsque l'objectif est atteint.
    Pour moi, il faut combiner Pareto et Parkinson.
    Viser les 20% utiles et les réaliser en un minimum de temps.
    Ceci demande une bonne préparation en amont pour identifier l'essentiel.

    bonne continuation,

Articles récents

L’intelligence émotionnelle : Comment la développer ?

"Les émotions peuvent se mettre en travers de votre chemin ou vous guider sur le bon chemin." – Mavis Mazhura Depuis… En savoir plus »

22 juillet 2020

Entreprendre : Les 7 erreurs à éviter !

Créer son entreprise n’est pas la chose la plus compliquée en soi. Vous allez à la chambre du commerce, vous… En savoir plus »

16 juillet 2020

Système de valeurs : ce qui est réellement important pour vous !

Nous allons découvrir aujourd’hui un outil très utilisé dans le monde du coaching : le système de valeurs. Nous avions déjà abordé… En savoir plus »

5 juillet 2020

La résilience : Comment surmonter les difficultés ?

La résilience est la capacité à rebondir face à des situations difficiles et d’éviter de céder à l’impuissance. Nos vies… En savoir plus »

23 juin 2020

La phobie sociale : 7 exercices pratiques

3 à 13 % de la population est concernée par la phobie sociale selon le manuel diagnostique et statistique des troubles… En savoir plus »

11 juin 2020

Pensée en arborescence : vivre avec un cerveau en ébullition

Je réfléchis trop. Mon cerveau s’emballe. J’analyse tout, tout le temps. Vous êtes vous déjà surpris à prononcer ces phrases… En savoir plus »

28 mai 2020