Les 5 règles indispensables pour inspirer le respect

etre-respecté
4.7
(15)

“Le respect de nous-mêmes guide nos valeurs ; le respect des autres guide nos comportements.” – Laurence Sterne

Avez-vous l’impression que les autres ne vous écoutent pas, qu’ils ne tiennent pas compte de vos sentiments, ou ne retiennent jamais vos idées ? Au final vous semblez ne pas avoir d’importance pour les autres, vous êtes pris pour acquis.

Cela se produit lorsqu’on ne vous porte pas suffisamment de respect : du respect pour votre temps, votre opinion et vos sentiments et du respect pour la personne que vous êtes aujourd’hui. Pour recevoir ce respect dans vos relations personnelles ou professionnelles, vous devez d’abord vous porter du respect, puis respecter également les autres.

Ce respect n’est pas de l’admiration ou vouloir être aimé par les autres (ce serait un tout autre sujet), mais d’avoir la place qui vous revient dans vos relations quelles qu’elles soient. Cela veut dire de ne pas être pris pour la cinquième roue du carrosse, ou de ne pas faire partie du décor lors d’une discussion. Pour cela, voici 5 règles essentielles à comprendre pour recevoir du respect :

1. Montrez aux autres que vous vous respectez

Avez-vous tendance à faire des plaisanteries sur vous-mêmes ? De vous moquer de vos propres actions ? Cela ne vous aidera sûrement pas à être respecté par les autres. Ce dont vous riez et surtout ce dont vous ne riez pas, définissent les permissions que vous accordez aux autres.

Souvent, une forte tendance à l’autodérision est une marque de faible estime de soi. Si vous ne souhaitez pas devenir un sujet de plaisanteries pour les autres, cessez déjà de l’être pour vous même.

La manière dont vous parlez de votre vie, de votre travail, ou votre propre personne, en dit long sur vous. Pensez à une personne que vous respectez plus que tout. Décririez-vous sa vie de la même façon que la vôtre ? Iriez-vous lister ses défauts sans même qu’on vous le demande ? Remarquez bien la différence.

Vous n’avez pas besoin de vous vanter, ni de crier vos qualités sur tous les toits. Mais vous ne devez pas oublier pour autant les valeurs qui vous animent. En voici quelques exemples :

  1. “Je travaille dur.”
  2. “Je suis un bon ami.”
  3. “Je me soucie vraiment des autres.”
  4. “Je suis digne de confiance et responsable.”
  5. “Je suis déterminé et persévérant.”
  6. “Je suis ouvert et à l’écoute.”

Osez montrer aux autres ces valeurs qui sont les vôtres. Montrez-les par votre comportement et ne les trahissez pas pour faire plaisir aux autres, être-soi n’a pas de prix !

2. Fixez des limites claires aux autres

fixer-des-limites

Si vous avez l’impression que l’on profite souvent de vous, ou que vous êtes “trop gentil”, ces conseils seront très importants pour vous. La meilleure façon d’empêcher les autres de profiter de vous est de fixer des limites claires et applicables.

Il y a-t-il des sollicitations que vous acceptez à contrecœur pour ne pas “blesser” les autres ? Ces choses auxquelles vous dites oui alors que votre âme entière vous dit non ? Là encore, vous remarquerez que ceux qui savent dire “non” reçoivent paradoxalement plus de “oui” des autres. Lorsque vous accordez de la valeur à votre temps, les autres cessent de vous prendre pour acquis.

Créez-vous des règles strictes que vous ferez respecter aux autres ? Si vous êtes tout le temps dérangé(e) au travail, adressez-vous aux personnes concernées en leur disant que vous n’acceptez pas d’être dérangé(e) de telle heure à telle heure, ou bien que vous faites telle ou telle chose. Suggérez une solution alternative où vos besoins et ceux des autres seront pris en compte.

Prenez également le temps de vous demander pourquoi ces personnes agissent ainsi. Ont-ils pour habitude de prendre les autres pour acquis ? Avez-vous donné l’impression que vous étiez constamment disponible ? Dans votre communication, deux éléments doivent être clairs :

  1. Pourquoi ces sollicitations indésirables sont problématiques pour vous ?
  2. Quelles sont les règles que vous appliquerez à la lettre (les moments où vous êtes disponible pour les autres) ?

Si malgré plusieurs rappels, ces personnes ne respectent pas vos limites, alors il serait temps d’employer les grands moyens. Peut-être devrez-vous couper les ponts avec certains “amis”, ou bien hausser le ton si l’on continue d’ignorer vos besoins.

Même si cela peut vous sembler sévère, ne pas vous respecter ne vous mènera nulle part. Accumuler de la frustration et ignorer vos besoins ne fait que “reculer pour mieux sauter”, car toute cette frustration finira par sortir d’une façon ou d’une autre.

3. Faites entendre votre voix

Beaucoup de gens ont du mal à se faire respecter parce que leur voix n’est pas entendue. Les autres les ignorent lorsqu’ils s’expriment, leur coupent la parole ou parlent en même temps qu’eux.

Être entendu passe par le fait d’avoir une présence. Cette présence vous permet de gagner le respect des personnes autour de vous (proches, amis ou collègues). Pour cela voici quelques conseils pour mieux vous affirmer :

  1. Utilisez le nom de la personne à qui vous vous adressez.
  2. Évitez d’utiliser un vocabulaire trop complexe par rapport aux personnes en face de vous.
  3. Parlez de choses qui intéressent les autres (l’erreur serait de parler uniquement de ce qui vous intéresse).
  4. Posez des questions sur les autres, cela vous permettra de conserver leur attention. Utilisez aussi les silences à bon escient pour appuyer votre opinion.
  5. Utilisez vos mains et votre corps pour communiquer clairement. Votre langage corporel devrait refléter votre assurance.
  6. Maintenez le contact visuel lorsque vous parlez (ne fixez pas une seule personne mais balayez du regard chaque personne impliquée dans la discussion).
  7. Travaillez votre voix et votre élocution pour être mieux entendu (cela est particulièrement important si vous parlez très doucement ou que vous n’articulez pas beaucoup). Évitez de parler d’une voix monocorde en variant votre tempo et votre tonalité lorsque vous parlez.  Demandez également un retour des autres sur les points à améliorer dans votre élocution.
  8.  Réduisez les moments où vous vous plaignez (cela ne vous aidera pas à vous faire entendre).

Par ailleurs, si l’on vous coupe la parole ou que l’on vous ignore, vous pouvez utiliser les phrases suivantes :

  • “Juste une seconde, j’aimerais partager ma pensée.”
  • “Merci de me laisser m’exprimer.”
  • “Nous nous sommes éloigné du sujet. Ce que je disais, c’est…”
  • “Comme je le disais avant….”

La communication non-verbale peut aussi vous rendre service : en faisant un signe de la main ou du doigt, cela reportera automatiquement l’attention sur vous et vous donnera l’opportunité de vous exprimer. Un autre bon moyen de se faire entendre est d’inspirer rapidement et bruyamment.

Bien entendu le but n’est pas de vous imposer constamment. Il est normal d’être interrompu lorsque la discussion est animée ou que plusieurs personnes s’expriment. L’important est de cesser d’être mis de côté, surtout si vous avez des choses à partager.

4. Arrêtez de vous excuser pour tout

arrêter-de-s-excuser

Avez-vous pris l’habitude vous excuser constamment, même si vous n’êtes pas en tort ? Sachez que cela vous fait perdre toute crédibilité auprès des autres. Ne vous excusez pas d’exister, ni pour des choses qui ne dépendent pas de vous. Ainsi, au lieu de vous excuser, prenez l’habitude de remercier les autres lorsque vous demandez un service à quelqu’un.

Si vous voulez gagner ce respect des autres, gardez vos excuses pour les moments où vous êtes réellement désolé (par exemple si vous avez renversé votre boisson sur quelqu’un). Vous excuser constamment diminue l’effet de vos excuses. Lorsque vous serez réellement désolé, personne n’y croira.

Vous avez le droit d’avoir une opinion. Qu’il s’agisse d’une idée, d’une pensée ou d’une protestation, évitez de rester passif si vous avez quelque chose à dire. N’ayez pas peur d’exprimer vos opinions et d’apporter vos idées, même si cela vous rend un peu nerveux.

Lorsque nous sacrifions nos valeurs et nos opinions pour nous intégrer, nous nous manquons de respect. Il est possible d’exprimer ce que l’on pense sans manquer de respect aux autres, ce juste équilibre c’est l’assertivité.

Si les autres sont mal à l’aise avec qui vous êtes, votre identité, vos compétences ou vos réussites, c’est leur problème et non le vôtre. Nous appliquons souvent la règle d’or “Traite les autres comme tu voudrais être traité”, mais nous oublions la réciproque : Traitez-vous comme vous traitez les autres, avec respect.

Si vous remarquez que l’on se comporte mal avec vous, il est de votre devoir de réagir et d’exprimer clairement ce qui vous gêne. S’enfermer dans le silence en attendant que les choses passent ne fera qu’entretenir la situation, vous ne rendez service à personne. Si l’on vous manque de respect une fois et que vous ne dites rien, cela continuera de se reproduire jusqu’à ce que vous réagissiez.

5. Respectez les autres

Nous avons vu jusqu’ici à quel point il est important de se respecter soi, mais il ne faut pas pour autant oublier de respecter les autres.

Le respect peut se montrer de diverses façons. Par exemple, au cours d’une conversation la majorité des gens attendent simplement leur tour de parole, plutôt que d’écouter ce que les autres ont à dire.

Nous avons tous des choses intéressantes à dire, mais faire l’effort d’écouter activement l’autre montre que vous lui accordez de l’importance. Soyez curieux et cherchez à comprendre son point de vue. Après la discussion, faites un point rapide sur ce que vous avez appris sur la personne et utilisez ces informations dans la prochaine conversation.

Complimenter l’effort des autres est aussi important. Soyez honnête dans vos compliments en soulignant les actions et les idées plutôt que les possessions matérielles. Dire “J’aime beaucoup ton style vestimentaire” n’est pas la même chose que “tu as une belle chemise”. Dans un cas vous complimentez la personne, dans l’autre vous flattez ses possessions.

Un point également essentiel est de prendre des nouvelles des autres. Nous avons tous besoin d’un service de temps à autre, mais ne contacter vos amis, collègues ou vos proches que lorsque vous avez besoin d’eux est un manque de respect très clair.

Il ne s’agit pas d’entrer dans de grandes discussions. Rappelez leur simplement que vous pensez à eux, prenez des nouvelles de leur vie et partagez des nouvelles sur la vôtre (vos réussites, vos nouvelles relations ou ce que vous avez appris). Offrez leur votre aide si vous ressentez qu’ils pourraient avoir besoin d’un coup de main ou simplement un peu de réconfort, n’attendez pas qu’on vous le demande.

Il existe bien sûr d’innombrables autres façons de montrer votre respect, comme être ponctuel, éviter les commérages ou faire preuve d’empathie.

Le mot de la fin

Devenir respectable à vos yeux et aux yeux des autres ne se fera pas en un jour. Très souvent, il y a des croyances limitantes sur nous ou sur les autres qui nous empêchent d’agir de la bonne manière, avec respect. Il convient alors de les remettre en question et comprendre que chacun sur cette terre mérite d’être respecté sans condition, y compris vous-même.

Observez vos comportements et demandez-vous quelles actions pourraient améliorer le respect que l’on vous porte. Rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’être apprécié par tout le monde, mais d’être traité sur le même pied d’égalité que les autres. Vous découvrirez alors à quel point vos relations s’en trouveront transformées pour le meilleur.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage :) !

Print Friendly, PDF & Email

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté 4.7/5 pour 15 vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

1 Commentaire

  1. Simon

    Bonjour ! Je suis très ravi de ces 5regles que je viens de lire.je me trouvais dans une situation où je voulais plaire à tout le monde mais je me suis rendu compte que cela occasionnait un afflux de demande à mon égard.
    En plus, dans la vie professionnelle,si l’on a une relation amoureuse avec un collègue,on perd tout le respect possible de toute la boîte.
    Comment regagner le respect à nouveau face à une situation pareille vis à vis des collègues ?

Laisser un commentaire

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Votre commentaire peut ne pas être affiché immédiatement, il pourra alors être publié après validation par l'administrateur.