L’Effet de Halo : Ce qui est beau est bien

4.6
(14)

“N’essayez pas de tout faire. Faites une seule chose correctement.” – Steve Jobs

Imaginez cette scène : Juste devant vous se dresse un être habillé tout en blanc, baignant dans un léger halo de lumière. Quelle opinion auriez-vous de cette personne ? Auriez-vous l’impression d’être en face d’un criminel ? Bien sûr que non. Pourquoi ? Parce l’habit fait le moine, et qu’involontairement vous jugez cette personne à la lumière de cet halo.

Cette image est en réalité le nom d’un effet psychologique très connu, appelé l’effet de halo. Aujourd’hui, nous savons que cet effet agit sur nous au quotidien : Dans les relations amoureuses, à l’école, au travail, en politique, dans les tribunaux, et surtout dans le domaine marketing.

Qu’est-ce que l’effet de halo ?

L’effet de halo est un biais cognitif, c’est-à-dire une erreur de raisonnement à laquelle vous vous attachez, même lorsque tout porte à croire que vous avez tort de penser ainsi. Et ce biais agit immédiatement dès que vous rencontrez une nouvelle personne. Dès que vous commencez à former votre première impression d’elle, l’effet de halo se produit et devient alors comme des œillères qui vous empêchent de voir la vérité en face.

Parce qu’une fois que vous avez l’impression qu’une personne est “bonne” dans votre esprit, vous supposerez alors que tous ses autres traits de personnalité sont également positifs. Une fois que vous pensez que cette personne est bonne, toutes les preuves du contraire, tous ses défauts deviennent invisibles à vos yeux. Et oui, vous jugez donc les livres à leur couverture.

Le premier psychologue à identifier cet effet fut Edward Thorndike. Il a présenté sa théorie de l’effet de halo en 1920 dans un article qu’il a nommé « L’erreur constante dans les évaluations psychologiques ». Dans cet article, il dit avoir remarqué qu’un seul trait de caractère positif chez une personne pouvait influencer le jugement des autres, et les pousser à croire que cette personne disposait d’autres qualités.

Par exemple, il a remarqué que les soldats qui étaient jugés favorablement physiquement, étaient également perçus comme doués intellectuellement, loyaux, leaders, etc.
A l’inverse, lorsqu’un officier avait une vision négative d’un soldat, alors il jugeait négativement tous ces autres traits de caractères.

Il faut garder à l’esprit que l’effet de halo est un biais cognitif, et comme tous les biais cognitifs, il nous influence inconsciemment. Vous ne choisissez pas de juger favorablement ou défavorablement telle ou telle personne. Cela se fait automatiquement à travers ce que perçoit votre inconscient.

Le Halo Négatif

L’effet de halo peut devenir une force destructrice lorsque nous laissons libre court à ce biais. Par exemple, il suffit que vous entendiez votre nouveau patron réprimander sévèrement un employé innocent le premier jour de votre embauche, et vous aurez globalement une impression négative de lui.

Même s’il revenait et s’excusait auprès de ce même employé, vous resteriez accroché à votre conviction qu’il est un mauvais patron.

Vous pourriez ne jamais revoir un incident de ce genre, et vous pourriez même voir de nombreuses situations où il se comporte de manière agréable et cordiale. Cela changera-t-il votre opinion pour autant ? Non, car la première expérience que vous avez vécu sera un filtre qui vous fera interpréter toutes ses actions sous un mauvais jour, peu importe ses efforts pour vous démontrer le contraire.

L’effet de halo et l’attractivité

L’apparence physique est la première chose que nous voyons chez les autres. Et très souvent, nous utilisons ce que nous voyons pour construire notre première impression des personnes que nous rencontrons, même si nous ne savons rien d’elles. C’est ce qui se produit aussi lors des fameux “coups de foudre” entre deux inconnus.

Un autre exemple de l’effet de halo est l’impression que vous avez des acteurs célèbres d’Hollywood. Si vous voyez un acteur ou une actrice au physique attirant, et que vous pensez qu’il ou elle est aussi digne de confiance ou amical, alors vous avez déjà vécu l’effet de halo. Après tout, vous ne l’avez jamais rencontré(e) !

Vous n’avez aucune idée de son caractère ni de sa personnalité. Pourtant, vous vous sentez à l’aise en repensant à cette personne, car vous avez construit un large éventail de jugements positifs à son égard, en fonction de votre première impression liée à son apparence.

Une étude a d’ailleurs spécifiquement décrit cette conséquence de l’effet de halo. Plusieurs participants hommes et femmes, ont reçu trois photos d’une personne : celle d’une personne attirante, celle d’une personne ordinaire, et celle d’une personne peu attirante. Il leur a ensuite été demandé d’évaluer les qualités de ces trois personnes, incluant l’altruisme et la gentillesse. Puis, ils devaient deviner laquelle de ces trois personnes serait la plus heureuse dans sa vie en général.

Devinez le résultat ? Oui, c’est la personne la plus attirante qui a récolté tous les lauriers, et qui a aussi été décrite comme la plus heureuse. L’étude a alors été nommée à juste titre : « Ce qui est beau est bien » pour résumer l’influence de ce biais.

L’effet de halo et le Marketing

Parce que l’effet de halo peut s’appliquer à la fois aux personnes et aux objets, il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les commerçants l’exploiter et promouvoir des produits et de services. Dans le marketing, l’effet de halo agit sur les préférences des consommateurs pour des produits qu’ils n’ont jamais utilisés, tout en ayant déjà vécu des expériences positives avec d’autres produits de la marque.

C’est ce qui s’est produit avec Apple, qui a bénéficié grandement de l’effet de halo. A la sortie de l’iPod, les ventes de Mac ont également augmenté grâce au succès de l’iPod. D’autres produits d’Apple comme l’Apple Watch, l’iPhone et l’iPad ont bénéficié du succès de l’iPod, qui avait marqué les esprits.

C’est aussi le cas de bien d’autres marques comme Philips, qui a bénéficié de son image de marque via les téléviseurs qu’il vendait depuis des décennies, pour s’attaquer au marché de l’électroménager et de l’éclairage.

La première impression d’une marque doit donc être la meilleure possible, non seulement pour vendre, mais aussi pour conserver ses clients. A l’inverse, une image négative d’une marque peut vite se transformer en une trace indélébile dans l’opinion publique.

Ainsi, il est devenu très fréquent d’utiliser les acteurs et autres célébrités pour vendre des produits. Par effet de halo, le produit mis en avant “hérite” lui aussi des caractéristiques positives que nous prêtons à ces personnes célèbres.

L’apparence scientifique d’un Mac Lesggy pour vendre du dentifrice Oral B, alors qu’il ne dispose que d’un diplôme en agronomie. Ou encore la célébrité de Georges Clooney qui est transférée à Nespresso, qui se joue elle-même de l’effet de halo dans sa fameuse publicité.

De même, les acteurs dans les publicités sont triés sur le volet sur leur apparence physique, vous ne trouverez que rarement des publicités mettant en avant des hommes et des femmes peu attrayants. Photoshop se charge quant à lui d’effacer les dernières imperfections, à la fois sur les produits et les personnes, quitte à obtenir des résultats complètement absurdes.

L’effet de halo en Politique

La politique n’est pas non plus exempt de l’effet de halo. La majorité des électeurs n’ont qu’une vision très partielle des candidats avant d’aller voter. Ils ont pour la plupart regardé une vidéo d’un discours, ou bien lu quelques articles en ligne ou dans la presse, ni plus ni moins. Pour certains cela se résume à voir des photos et entendre la voix des candidats à élire.

Pourtant, il est très difficile de deviner une personnalité juste en se basant sur des informations aussi incomplètes. Encore moins, d’avoir une vue d’ensemble sur les points forts et les points faibles des programmes de chaque personnalité politique.

Des recherches ont ainsi montré que les candidats politiques perçus comme étant attirants et familiers par les électeurs, étaient plus susceptibles de recevoir la majorité des voix aux élections. Une autre recherche a révélé que lorsque les personnes voyaient qu’un candidat était attirant, ils supposaient que le candidat était mieux informé que les autres, mêmes lorsqu’ils savaient qu’il ne l’était pas.

L’effet de halo au niveau scolaire

Depuis toujours, les enseignants et les étudiants se jugent mutuellement, chacun à sa manière et selon leurs propres critères. Pourtant, ils peuvent être tous victime de l’effet de halo. Dans le cadre d’une étude, des chercheurs ont fait un test pour le prouver. Ils ont enregistré deux vidéos d’une entrevue d’un étudiant avec un enseignant.

Dans la première, l’enseignant s’est comporté chaleureusement et avec gentillesse. Dans la seconde, l’enseignant a modifié son comportement et ses expressions pour paraître froid et distant. Les chercheurs ont ensuite montré chaque vidéo à des groupes d’étudiants, en leur demandant d’évaluer l’enseignant sur des traits de caractère non montrés dans les vidéos.

Ceux qui ont vu la première vidéo ont jugé l’enseignant positivement pour tous les autres traits. Ceux qui ont vu la deuxième vidéo l’ont jugé négativement sur tous les autres traits.

Dans une autre étude, des étudiants masculins ont reçu des essais à lire. Certains étaient volontairement mal écrits, tandis que d’autres étaient de meilleure qualité. Chaque essai était soit accompagné d’une photo d’une femme attirante, soit d’une femme peu attirante, ou bien confié sans photo. Chaque étudiant devait alors évaluer l’essai qu’il avait lu.

Les chercheurs ont alors découvert que ceux qui ont lu les essais de mauvaise qualité, les ont mieux évalués lorsqu’ils étaient accompagnés d’une photo d’une femme attirante.

L’effet de halo peut aussi se combiner avec l’Effet Pygmalion. C’est-à-dire que vos attentes envers une personne proviennent d’un élément que vous avez perçu chez elle, et que vous avez généralisé cela à ses aptitudes et capacités. D’ailleurs il semblerait aussi qu’une meilleure apparence physique conduit à de meilleures notes à l’école (source).

L’effet de halo dans le système judiciaire

Plus choquant encore, l’effet de halo est aussi présent dans les tribunaux. Dans une étude, il a été demandé à des participants de faire partie d’un jury factice. Lorsqu’une personne accusée lors “du procès” était attirante, les personnes désignées comme jurés étaient plus susceptibles d’agir de la sorte :

  • Ils étaient moins convaincus que l’accusé était coupable si ce dernier était attirant.
  • Les jurés recommandaient des peines plus légères pour les accusés attirants.

L’effet de halo au travail

L’effet de halo se produit aussi régulièrement au travail. Si je vous demande d’imaginer un travailleur en costume et un autre avec des vêtements ordinaires, vous supposeriez que l’un est le supérieur de l’autre, même s’ils sont tous deux collègues.

Un travailleur bien habillé donnera l’impression d’être plus sérieux, d’avoir une grande autorité et un meilleur rang social, tandis que l’inverse se produira pour celui qui déciderait de ne porter qu’un jeans et t-shirt. Cet effet s’appelle aussi l’effet cravate, les costumes devenant comme des masques qui nous procurent une certaine autorité et des avantages sociaux.

L’image d’un médecin en blouse blanche, celui d’un policier ou militaire en uniforme, celle d’un grand patron en costume. Nous associons involontairement les costumes avec les fonctions exercées, et avec cela des traits de caractères supposés. Certains codes sont mêmes exploités volontairement, et ce n’est pas par hasard que les vigiles dans les commerces sont costumés.

On retrouve aussi cet effet sur le rang social à l’université, où une personne décrite comme un professeur émérite est perçue comme plus douée et même plus grande (physiquement), que si elle est présentée comme un simple assistant à un groupe d’étudiants.

Qu’est-ce qui déclenche l’effet de halo ?

L’effet de halo est plus susceptible d’apparaître dans certaines situations. C’est le cas si c’est la personne ne vous est pas familière, vous serez donc forcé(e) de créer une impression générale de ladite personne. A l’inverse, si vous connaissez très bien une personne, vous aurez plus d’opportunités de voir son caractère s’exprimer à travers ses comportements.

Une fois que vous avez une opinion globalement positive de quelqu’un, vous aurez plus de chances de voir ses autres traits comme positifs, surtout si ceux-ci sont ambigus, difficiles à cerner ou subjectifs. C’est un peu comme si vous accordiez le bénéfice du doute à la personne, lorsqu’il n’y a aucune raison claire, directe ou définitive de penser qu’elle est “mauvaise” de quelque façon que ce soit.

Enfin, lorsque vous croyez que cette personne ou objet est populaire, alors vous avez plus de chances de vous faire une impression globalement positive. Par la suite, vous êtes moins susceptible de modifier votre opinion, même après avoir obtenu la preuve du contraire.

Ces trois facteurs, l’absence de familiarité, l’ambiguïté et la popularité, augmentent la probabilité que l’effet de halo se produise. Cela déterminera également le degré d’effet de halo que vous vivrez.

Si l’effet de halo est fort, il se peut que vous ne puissiez pas vous débarrasser de votre première impression, peu importe les preuves que vous récolterez par la suite. Au contraire, si l’effet de halo est faible, alors votre jugement ne sera que légèrement ou temporairement affecté.

Comment se protéger de l’effet de halo ?

Vous vous demandez déjà si le fait de connaître cet effet pourrait vous protéger, n’est-ce pas ? Et bien non, hélas. Pour revenir sur l’étude avec les deux vidéos de l’enseignant chaleureux ou froid, les chercheurs ont tenté de varier l’expérience en expliquant aux participants l’effet de halo, avant de leur présenter lesdites vidéos. L’explication et les avertissements qu’ils risquaient de vivre cet effet n’ont rien changé à leur évaluation de l’enseignant.

Bien souvent, les gens se jugent les uns et les autres de manière injuste. Ces jugements peuvent affecter tous les domaines de notre vie, de notre vie sociale à notre carrière, à nos relations intimes. Si vous ressentez que les autres vous jugent injustement sur un détail qu’ils auraient pu percevoir de vous, alors vous devez les aider à changer leur vision des choses du mieux que vous le pouvez.

Il existe différentes stratégies pour améliorer l’impression que vous pouvez donner. Par exemple, évitez de parler de vos défauts avant que vous ne connaissiez bien la personne à qui vous vous adressez. Parlez plutôt de vos qualités et compétences, de ce dont vous êtes fier. Bien entendu, apprendre l’art du charisme et de la communication vous aideront aussi à produire cette première bonne impression.

Autorisez-vous également à réévaluer l’opinion que vous avez des personnes que vous ne connaissez pas très bien. Vous serez peut-être surpris(e) de découvrir qu’elles ne sont pas aussi “mauvaises” que vous le pensiez. Après tout, le monde n’est pas tout noir ou blanc, laissez aux autres le bénéfice du doute.

C’est aussi pourquoi il est bénéfique de multiplier les contacts et les échanges avec ceux que vous rencontrez, pour avoir une image plus objective d’eux.

Au final, nous ne parviendrons jamais à éliminer complètement l’effet de halo, il fait partie de nous pour le meilleur comme pour le pire. Au mieux, nous pouvons simplement limiter son influence sur nous-même.

Bien sûr, il serait illusoire de croire qu’il suffit de se transformer en canon de beauté, de nous montrer sous notre meilleur jour pour tirer profit de cet effet. Tout jugement étant subjectif et très souvent superficiel, nous ne pourrons jamais plaire à tout le monde et il est essentiel de l’accepter.

Pour autant, nous devons être conscient de l’importance de bien juger les personnes qui nous entourent, de même que l’image que nous leur renvoyons. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons vivre des relations harmonieuses et épanouies.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Moyenne : 4.6 / 5. Nombre de votes : 14
The following two tabs change content below.
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !
Adam Fartassi

Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

Partagez sur :

Laissez un commentaire !

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

Voir les commentaires

  • Bonjour,
    Effectivement, je confirme cet effet de Halo. C'est un réflexe pour la plupart des gens. Par contre, pour ma part, même lorsque j'ai une image négative d'une personne, je ne peux m'empêcher de chercher son côté positif. Je pars du principe qu'il y a toujours quelque chose de bon en chacun de nous. Et je trouve toujours, même si quelquefois, ça prend du temps 😋 belle journée à tous 🌞

    • Bonjour,
      Merci pour le partage ! En effet, c'est une très bonne habitude que de prendre le temps de chercher les côtés positifs des personnes que nous rencontrons.

      Pour ma part je pense également qu'il y a toujours quelque chose de bon en chacun de nous, il ne nous reste plus qu'à le découvrir et le révéler aux yeux du monde.

      Belle journée à vous aussi :)

  • Une très bonne façon de nous expliquer ce qui fausse nos relations, nos façons de comprendre. Bravo cet article m’a plus appris que bien des livres de psychologie.

    • Bonjour,
      Tout à fait, nous devons tous veiller à ne pas juger trop hâtivement les autres. Et merci d'avoir lu cet article :)

Articles récents

L’art de l’autodiscipline pour atteindre vos objectifs

Tout le monde connaît le mot “discipline”. Rien qu’à son évocation il produit des réactions étranges, qui vont de la… En savoir plus »

18 août 2019 22 h 22 min

Le Perfectionnisme : Comment s’en libérer ?

Êtes-vous un(e) perfectionniste ? Cherchez-vous à parvenir à un résultat parfait dans votre travail ? Ressentez-vous le besoin de perfectionner… En savoir plus »

28 juillet 2019 18 h 26 min

L’Ikigai : Trouvez le sens de votre vie !

Et si vous pouviez vivre plus longtemps… simplement en faisant ce que vous aimez faire le plus ? Cette théorie… En savoir plus »

21 juillet 2019 13 h 53 min

Comment développer son estime de soi quand on est timide, surtout à l’oral ?

L’objectif de cet article est d’aider les personnes qui se sentent timides à être plus confiantes. Avant toute chose, il… En savoir plus »

14 juillet 2019 14 h 42 min

Les 6 aliments à privilégier pour booster son moral

Parce que l’alimentation joue un rôle important sur l’humeur, découvrez dans cet article les 6 aliments à privilégier pour booster… En savoir plus »

1 juillet 2019 18 h 55 min

Comment mieux apprendre avec le mind mapping ?

Le mind-mapping est très en vogue en ce moment. Lorsque l’on parle de mémorisation et d’apprentissage, ce sujet revient immanquablement… En savoir plus »

16 juin 2019 17 h 14 min