Faire Une Bonne Première Impression En 15 min Ou Moins

Faire une bonne impression

“Il n’y a pas de seconde chance pour laisser une bonne première impression.”  – Anonyme

La première impression est-elle si importante que ça ?

Cette première question n’est pas superflue. Est-elle vraiment importante ? Et bien, cela vous rassurera de savoir que la réponse est non la plupart du temps. Lorsque vous êtes fréquemment en contact avec quelqu’un, votre première impression n’aura presque pas d’importance.

Tout simplement parce que les premières impressions ne durent que le temps d’en faire une seconde.

Une fois que la première impression est passée, l’impression générale qu’à la personne de vous est un mélange des deux premières. Ajoutez-y dix, cent, mille interactions avec la personne à l’équation et vous comprendrez alors pourquoi la première impression n’est pas aussi importante que vous le croyez.

Elle se dilue simplement dans toutes les impressions que vous ferez par la suite.

Par exemple, aujourd’hui j’ai une image plutôt positive de mes amis actuellement. Pourtant, ce n’est pas parce qu’ils m’ont laissé une impressionnante première impression. Bien au contraire, certains m’ont même repoussé la première fois que je les ai rencontrés, je les sentais plutôt distants, voire snobs.

Mais maintenant ma vision d’eux a changé pour le meilleur, au fil de nos interactions. Nos valeurs en commun nous ont rapprochés avec le temps, et le reste n’est que de l’histoire ancienne.

D’autre part, j’ai rencontré des gens qui m’ont laissé une très bonne première impression. Puis j’ai été vite déçu par leurs défauts, comme leurs brusques accès de colère ou leur malhonnêteté. Je n’ai bien sûr pas gardé le contact, car ce ne sont pas des gens que je veux garder dans ma vie.

L’idée de rencontrer des nouvelles personnes peut être inquiétante, surtout si nous cherchons à afficher la meilleure image de nous-mêmes. Mais en réalité, la plupart des gens ne s’en tiennent pas compte… ou du moins, pas autant que vous ne l’imaginez.

Par exemple, imaginons que vous ayez fait une mauvaise blague lors de votre première rencontre avec X. Peut-être que X se sentira offensé et pensera que vous êtes dérangé(e) mentalement. Mais il/elle ne va pas continuer à penser à votre comportement durant les 10 minutes, 30 minutes, jours, semaines qui vont suivre, parce que ce n’est pas quelque chose d’important dans sa vie.

Il/elle finira par la chasser de son esprit, puis de revenir à ce qu’il/elle faisait avant qu’il/elle vous ait rencontré. Au final, la seule personne obsédée par votre première impression c’est vous, alors que les autres l’ont souvent même déjà oubliée.

Mais en même temps, les impressions comptent aussi

Cela dit, je ne vous dit pas que vous devriez ignorer les premières impressions. Vous souhaitez – comme tout le monde – mettre en avant vos atouts en rencontrant certaines personnes pour la première fois, parce qu’il s’agit d’être respectueux pour le temps qu’ils vous accordent.

Ceci est particulièrement vrai pour les rendez-vous amoureux, réunions d’affaires, et la prise de parole en public. J’ai dû subir des premiers rencontres épouvantables ; des rendez-vous avec des clients où l’intéressé finit par arriver tard, fatigué et non préparé (j’admets l’avoir fait aussi).

Ou bien des mails “brouillons” où la personne m’envoyait manifestement un modèle-type de courriel sans même s’embêter à le personnaliser ni à le rendre adéquat (par exemple en utilisant mon prénom).

À ces personnes-là, je ne leur réponds pas et ne leur prête plus attention, à moins que de futures rencontres me fassent changer d’avis.

Comment faire bonne impression en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ?

Donc comment faire une bonne première impression, surtout lorsque nous n’avons pas de temps à perdre ? Voici 3 conseils importants qui vous aideront à briller dès le premier rendez-vous :

N°1 : Donnez votre argumentaire éclair

Elevator-pitch-ou-argumentaire-eclair

Avez-vous déjà entendu parler de l’Elevator Pitch (ou argumentaire éclair) ? C’est un concept utilisé dans le monde des affaires, où vous réalisez un court résumé pour décrire une personne, profession, produit, service, organisation ou événement à mettre en valeur.

Le nom “elevator pitch” fait référence à l’idée que vous devriez pouvoir faire ce résumé durant le temps d’une montée d’ascenseur, soit environ 30 secondes.

Lorsque vous vous faites des amis en dehors des affaires, vous n’avez bien sûr pas besoin d’y aller à fond, en déballant votre plus bel argumentaire. Sinon les gens penseront probablement que vous êtes fou, ou que vous avez un peu forcé sur la bouteille. Au lieu de cela, empruntez cette idée de l’argumentaire éclair, qui est l’occasion de mettre en valeur des choses sur vous durant les 30 premières secondes de présentation.

Quelles sont vos réalisations dont vous êtes le plus fier ? Sur quel projet êtes-vous en train de travailler ? Qu’est-ce qui vous passionne le plus à ce sujet ? Qu’est-ce qui vous caractérise ? Il n’y a pas de réponse absolue, mais seulement des choses que vous souhaiteriez peut-être mettre en valeur.

Cela peut être le fait d’avoir décroché votre doctorat, d’avoir récemment quitté votre emploi pour poursuivre votre passion, ou bien d’être invité à écrire quelque chose par un éditeur connu. De travailler dans une entreprise prestigieuse, d’avoir élevé une famille de trois enfants, la publication de votre premier livre, d’avoir voyagé ces derniers mois, et ainsi de suite.

L’intérêt ici n’est pas de débiter un discours pour montrer à quel point vous êtes génial, mais de partager des choses importantes sur vous-même dont vous êtes fier. Ce qui donnera ainsi aux gens un avant-goût de la façon dont vous êtes dans la vie de tous les jours.

Par exemple, révéler que vous êtes un blogueur à temps plein et que vous avez quitté votre emploi l’année dernière pour poursuivre votre passion d’écrivain globe-trotter. Et c’est quelque chose dont vous êtes vraiment fier.

Dans votre présentation, vous pourriez dire : “Bonjour ! Je suis Pierre. Je suis un blogueur à temps complet. J’ai quitté mon job l’année dernière pour poursuivre ma passion d’écrivain globe-trotter, et maintenant j’ai lancé un blog à ce sujet, Courir avec le Vent. Cela fait six mois, mais je suis assez enthousiaste parce que mon lectorat s’accroît régulièrement. J’ai bon espoir qu’il doublera dans les deux prochains mois. Et vous, que faites-vous ?”

Maintenant, votre simple présentation de 30 secondes a capté l’attention de votre interlocuteur sans le moindre effort de votre côté. Blogueur ? Temps complet ? Blog de globe-trotteur ? Quelle URL ? Quels pays a-t-il couvert auparavant ? Donc il gagne de l’argent en bloguant ? Comment fait-il ça ?? Voici probablement quelques questions qui jailliront dans l’esprit de la personne en face de vous durant la demi-minute où vous parlerez.

Le bon côté en étant aussi franc dans ce que vous partagez, c’est que cela attirera automatiquement les personnes qui partagent les mêmes idées que vous. Ceux qui veulent mieux vous connaître chercherons à en savoir plus, et cela filtrera d’emblée les gens qui ne sont pas intéressés. Donc ne craignez pas d’aller de l’avant; concentrez-vous plutôt sur le fait d’être fidèle à vous-même et laissez briller votre véritable nature  smile

Attention : Ne soyez pas trop zélés en baratinant durant 10 minutes pour dire à quel point vous êtes génial et pourquoi vous êtes le roi/reine du monde; ce qui risque juste d’éloigner les gens de vous. Parlez des choses clés dont vous êtes fier qui caractérisent qui vous êtes, puis utilisez-les pour alimenter et relancer la conversation avec la personne.

N°2 : Adhérez à la règle 50-50

La seconde étape est d’adhérer à la règle 50-50. Assurez-vous que chacun d’entre vous ait son tour de parole, de sorte qu’il y ait un équilibre. Ce n’est pas un souci si l’autre parle un peu plus, ou si vous parlez un peu plus selon le sujet de conversation.

Le but étant de s’assurer que le temps de parole soit correctement distribué entre vous. Si vous échangez avec trois personnes ou plus, alors invitez tout le monde à participer à la conversation autant que possible.

Pourquoi cette règle ? Les gens aiment généralement partager. Même la plus silencieuse et timide des personnes aussi… Si vous lui posez les bonnes questions. Car chacun de nous a quelque chose qui le passionne. Que ce soit notre partenaire de vie, notre travail, nos loisirs, notre animal de compagnie, notre dernière expérience de canoë qui a mal tourné, etc. Les personnes silencieuses le sont parce que vous n’avez pas encore trouvé ce qui les motive à parler.

En outre, en permettant aux gens d’échanger, vous les mettrez sous le feu des projecteurs, ce qui leur permettra de briller. La plupart des gens parlent trop et ne laissent pas les autres occuper la scène ; ce n’est pas ce que voulez.

Faire participer les gens à 50-50 boostera certainement l’impression qu’ont les autres de vous. Parce que vous vous intéressez à eux alors que la majorité des gens non, cela soulignera alors votre bienveillance et votre sensibilité !

D’un autre côté, n’exagérez pas non plus en attendant que la personne échange avec vous 100% du temps. Cela deviendrait alors un interrogatoire. En plus d’apprendre à connaître l’autre personne, vous voulez que lui/elle aussi vous connaisse un peu mieux.

Et vous ne pouvez le faire qu’en échangeant vous aussi. Montez au devant de la scène chacun votre tour, et il/elle se rendra alors compte que vous êtes là pour créer un lien réel avec lui/elle.

N°3 : Soyez au service des autres

Et non pas des moindres, trouvez des façons d’être au service des autres.

Disons que cette personne est intéressée par l’écriture d’un livre. Avez-vous des connaissances en écriture ou en édition ? Avez-vous des amis éditeurs ? Connaissez-vous quelqu’un qui vient juste de sortir un livre ? Ou quelqu’un qui écrit actuellement un livre ? Offrez vos meilleures connaissances, puis guidez la personne dans la bonne direction.

Demandez-vous, comment pouvez-vous être au service des autres ? N’y a-t-il rien que vous pouvez faire pour aider cette personne ? Sur quoi travaille cette personne actuellement et dans quoi pouvez-vous l’assister ? N’y a-t-il personne que vous connaissez dans ce domaine pour l’aider, que vous pouvez lui indiquer ?

Vous n’êtes pas obligés d’aider seulement les gens qui demandent votre aide; la majorité des gens ne demandent pas d’aide parce qu’ils craignent à tort de déranger, ou de paraître dépendants. Tendez donc une main secourable, même si vous pensez que la personne n’en n’a pas besoin, et vous bâtirez une relation forte et durable.

Le mot de la fin

Grâce à ces 3 étapes, vous pourrez réussir vos rencontres, même si elles ne durent que 15 minutes. Lancez-vous, échangez 50% du temps, et offrez de l’aide si possible. Vous laisserez certainement une impression positive et durable dans l’esprit de beaucoup de gens.

Au final, rappelez-vous de ne pas trop vous soucier des impressions que vous laissez auprès des autres. Vivez plutôt votre vie en vous concentrant sur les valeurs positives que vous pouvez transmettre via vos actions. Ainsi, cela vous poussera à donner le meilleur de vous-même lorsque vous êtes face aux autres, et non l’inverse.

Alors que pouvez-vous faire de plus pour laisser une bonne impression ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté /5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.