Comment combattre la dépendance affective ?

dependance affective

Cet article « Comment combattre la dépendance affective » est un article invité rédigé par Alexandre Cormont du site alexandrecormont.com

Comment combattre la dépendance affective ?

Comment combattre la dépendance affective pour ne plus souffrir en amour ? Quelles sont les astuces pour contrôler ses émotions et éviter de mettre trop de pression sur son/sa partenaire ? Est-ce qu’il est possible d’éviter de souffrir de son passé personnel ou sentimental afin de ne plus être dépendant(e) affectif(ve) ?

Je suis Alexandre Cormont et en tant que coach sentimental je constate que la dépendance émotionnelle et sentimentale est la première cause des ruptures mais aussi de la souffrance en amour et c’est pourquoi je tenais absolument à vous en parler. Avant toute chose, je tenais à remercier Adam de m’accueillir sur son excellent site internet. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et je vous répondrai avec grand plaisir.

Beaucoup de femmes mais aussi des hommes se laissent contrôler par leurs émotions et mettent de côté leur bonheur personnel. Que vous soyez en couple ou célibataire, combattre la dépendance affective doit être votre priorité numéro 1 !

Je suis conscient que ce n’est pas simple mais vous faites déjà un pas en avant en lisant cet article. Cela veut dire que vous avez conscience du problème et que vous souhaitez agir.

Qu’est-ce que la dépendance sentimentale ? Comment combattre la dépendance affective ? Pourquoi est-ce un frein au bonheur ?  Je vous explique tout dans cet article qui va vous motiver à agir sur votre personnalité et va vous aider à ne plus commettre les mêmes erreurs que par le passé.

Mon objectif, en tant que coach en amour, c’est de vous aider à être totalement autonome dans vos prochaines relations et que vous puissiez parfaitement augmenter votre confiance mais aussi bien évidemment votre épanouissement personnel.

Pourquoi la dépendance affective vous gâche la vie ?

Contrairement à ce que la majorité des personnes que j’accompagne pense, ce n’est pas votre envie d’être en couple, votre envie de construire une belle relation ou encore de tomber sur une personne qui correspond à vos critères qui pose problème.

Au contraire même, vous avez parfaitement le droit de vouloir tout cela ! Je ne veux surtout pas que vous pensiez que la solution est de rester seul(e) car ce n’est pas le cas.

Pour autant, la dépendance affective vous gâche la vie car jusqu’à présent vous aviez manqué d’un équilibre. Une belle rencontre réalisée avait tendance à chambouler votre emploi du temps, à occuper votre esprit et à réveiller des cicatrices du passé.

La dépendance consiste donc à focaliser sur l’autre, à en oublier sa vie personnelle, ce qui consiste malheureusement à se montrer trop acquis(e). Vous devez savoir que l’être humain a tendance à être attiré par tout ce qu’il n’a pas, par le défi et c’est une des raisons qui explique la douleur et les problèmes ressentis suite à une dépendance qui est d’ordre sentimentale.
De la même manière, je vous dirai qu’il est important de ne pas baser votre bonheur sur la présence de votre partenaire, ses messages, ses mots… Le but est de toujours trouver un équilibre de bien-être pour ne pas paniquer à l’idée de perdre la personne que vous aimez.

Chaque peur s’amplifie au fil des jours et c’est aussi une explication de la souffrance liée à une dépendance.

En résumé, on peut considérer que la dépendance affective vous gâche la vie pour deux principales raisons. La première est que vous n’avancez pas personnellement et donc vous avez besoin d’une autre personne pour prendre votre vie en main, vous souffrez alors d’une grosse perte de confiance en soi. La deuxième raison est le manque d’équilibre où vous allez oublier vos désirs ou objectifs pour mettre votre histoire au centre de tout.

N’oubliez pas que si vous ne mettez pas de limite, si vous ne montrez pas votre personnalité, si vous ne croyez pas en vous en quelque sorte alors votre partenaire aura du mal à se projeter dans un futur.

Comment vaincre la dépendance affective ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions qui vont vous permettre de ne plus JAMAIS être en demande affective, de ne pas avoir besoin de l’autre, de ne pas rester coller à votre partenaire…

Pour y arriver, je vous encourage à faire un travail sur VOUS en priorité. C’est pourquoi je vous invite à parcourir le blog d’Adam et ne pas hésiter à réserver une session d’hypnose. Cela vous aidera grandement à contrôler vos émotions.

Votre partenaire sera toujours plus réceptif et capable d’évoluer quand vous-même vous aurez montré des signes de changement. C’est pourquoi je veux m’attarder dans un premier temps sur des missions de développement de soi.

1/ La dépendance affective c’est une problématique de gestion des émotions. Vous voyez tout à travers les réactions et l’opinion, soit de la personne que vous tentez séduire et qui joue avec vos sentiments ou soit de celle avec laquelle vous êtes déjà en couple mais dans une relation déséquilibrée. C’est donc à travers des exercices comme l’hypnose thérapeutique et la PNL par exemple que vous allez réussir à enfin contrôler ses émotions.

Le but est de maîtriser votre inconscient, de ne plus laisser de place aux peurs et au négatif. Tout cela semble impossible ? Faites vraiment confiance à un expert et vous pourrez voir des changements radicaux.

2/ Équilibrer sa vie est également essentiel pour vaincre la dépendance affective. Dans la plupart des cas, vous avez tendance à mettre l’amour comme une priorité absolue et vous ne savez pas exactement comment en sortir.
La première action très simple à mettre en place est tout simplement un emploi du temps. Il vous suffit de programmer des missions jour après jour et vous pourrez ainsi mieux occuper votre esprit, vivre vos passions, être plus entouré socialement… De quoi sortir d’une dépendance affective même si elle est présente depuis des années.

Planifiez les choses dans un agenda, notez-les pour envoyer un signal fort à votre cerveau et rester focalisé sur le plan prévu pour passer la plus belle journée de votre vie. Si vous réalisez cela chaque matin, je peux vous garantir que votre vie va changer.

3/ Être en dépendance affective révèle également un manque de confiance en soi que vous essayez de combler par la présence et les attentions de votre partenaire. Ce qui est totalement compréhensible mais que l’on va devoir changer ensemble.

Que ce soit par le sport, le look, la nouveauté (à mettre en place dans son quotidien), les sorties, vous devez créer une vie qui vous plaise mais dans laquelle vous accordez moins de temps et surtout moins d’énergie à votre partenaire. Plus vous allez prendre conscience que sa présence et son opinion n’est pas nécessaire et plus vous pourrez accéder au bonheur personnel.

À noter que dans certaines situations de coaching, je me rends compte que certaines femmes (mais aussi des hommes) se retrouvent dans une vie de couple que l’on peut juger « malsaine » tout simplement parce que leur partenaire va profiter de leurs faiblesses.

Si vous avez l’impression d’être dans une relation toxique, alors je vous encourage vraiment à quitter cette personne car ce n’est plus une dépendance mais une obsession négative dans laquelle vous allez vous retrouver.

Je sais que cette décision vous fait et fera peur mais elle est nécessaire pour que vous soyez capable d’accéder au bonheur.

Pourquoi je suis dans une telle dépendance ?

Je tenais absolument à conclure cet article pour vous aider à comprendre d’où provient la dépendance. Je me suis rendu compte grâce à mon métier qu’elle pouvait toucher tout le monde et surtout, à tout âge…

Il est important de ne pas culpabiliser quand vous vivez dans cette situation car vous n’êtes pas entièrement responsable. Si vous devez vous en vouloir c’est uniquement si vous n’agissez pas après avoir lu cet article. Maintenant que vous avez les solutions, les actions à mettre en place, vous devez avancer.

Votre dépendance affective est souvent liée au passé. Que ce soit le manque d’amour des parents, une relation amoureuse douloureuse, un manque de confiance en soi. Vous avez des bases plutôt instables lorsqu’il s’agit de remplir votre réservoir émotionnel et sentimental.

C’est en creusant dans votre passé ou votre peur de ne plus réussir à vivre un tel bonheur que vous trouverez TOUJOURS une explication à votre dépendance affective.

Je sais qu’il n’est pas simple ou rapide d’en sortir mais je peux vous garantir qu’en suivant les conseils de cet article et en vous ouvrant à des disciplines comme l’hypnose alors vous aurez de quoi changer votre vie sentimentale.

Je vous souhaite sincèrement le meilleur.

Amitiés,
Alexandre CORMONT, Coach pour vous aider à vaincre une dépendance affective.

The following two tabs change content below.
Love Coach, auteur et conférencier dans les domaines de la séduction, de la vie de couple et de la reconquête. Depuis 2007, ce sont des milliers d’hommes et de femmes qui ont fait appel à ses services.

Derniers articles par Alexandre Cormont (voir tous)

2 Commentaires

  1. Anonyme

    La dépendance affective est je crois la plus terrible. Quelle soit d’ordre familiale ou amoureuse, elle s’apparente bien souvent à une drogue dure pour les personnes qui ont des difficultés avec le lâcher prise. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Évacuer ce trop plein presque obsessionnel qui vous ronge de l’intérieur. À mon sens, la dépendance affective devrait être considéré comme une maladie car c’est un état peut occasionner des troubles majeurs… et même parfois des drames pour les sujets les plus exposés.

  2. Gabriel

    En réalité, le problème ce n’est pas la dépendance de l’être aimé. C’est la société qui réduit tous nos rapports affectifs à deux catégories : l’amitié, qui regroupe la quasi totalité de nos rapports et l’amour, qui serait le point culminant. Pas de couple = pas d’amour. Peut-être faut-il réussir à sortir de cette vision simpliste de l’amour mièvre, de l’amour romantique, exclusif, hétéronormé, codé, catégorisé, possessif … et de se libérer autrement ?

    Pour moi, je tends à quitter toutes relations fusionnelles ; me sentir « célibataire », tout en étant capable de tendresse, de sincérité, de douceur, de sexualités. Je tends à être plus sujet dans mes amitiés et amitiés sexuelles. Je me rends compte que mes idées, mes constructions affectives sont en décalage avec les représentations courantes de l’Amour et de l’amitié. En particulier, cette séparation-opposition entre l’Amour et l’amitié, qui contribue à préserver le modèle dominant du couple marié / fermé.

    Pourtant, penser l’Amour différemment permet d’entamer la construction d’une affection abondante, sans dominations, sans convoitise, sans jalousies et, surtout, sans dépendances.

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

CommentLuv badge