Vous Avez Toujours Le Choix

vous-avez-toujours-le-choix

“C’est nos choix qui montrent qui nous sommes vraiment, bien plus que nos compétences.” – Albus Dumbledore

Avez-vous vécu un événement négatif dans votre vie, en pensant que être obligé de le subir parce que “vous n’avez pas le choix” ?

J’entends souvent les gens autour de moi dire: « Je dois faire XYZ », « J’ai besoin de faire ça », « Je n’ai pas d’autres options », « Je n’ai pas le choix ». Cela peut s’appliquer à n’importe quoi, de leurs réactions face à un dilemme important au plus petits des tracas quotidiens.

Le contexte le plus fréquent où j’entends ces phrases, c’est lorsque des gens font un travail qu’ils n’aiment pas. Ils restent dans ce travail parce qu’ils ont besoin de revenus stables pour subvenir à leurs dépenses et à leur famille.

Alors que ces personnes croient qu’elles n’ont “pas le choix”, je vous assure qu’elles l’ont. Tout le monde a toujours le choix, et nous l’exerçons tous les jours, à chaque minute, à chaque seconde même. C’est ce que nous allons voir dès maintenant.

Pourquoi vous avez toujours le choix ?

Bien sûr, vous n’avez pas de choix ni d’influence sur ce qui s’est déjà passé. Malgré tout, vous avez toujours le choix dans votre façon de penser, de dire ou de faire, en ce moment même. Pour citer Randy Pausch de La Dernière Conférence (vostfr), vous ne pouvez pas changer les cartes que vous avez en main, mais vous pouvez changer votre façon de les jouer.

Disons que vous travaillez dans la comptabilité et que vous n’aimez pas ça. Vous voulez poursuivre votre passion de la boulangerie. Hélas, vous avez des besoins et des responsabilités financières à remplir pour vous et votre famille, ce qui rend votre travail indispensable comme source de revenu. Ce sont des choses que vous ne pouvez pas changer, et donc vous pensez n’avoir aucun choix en soi.

Malgré tout, vous avez déjà fait un choix.

Certains pourraient penser: “Comment peut-il y avoir un choix ? Je suis obligé de rester dans cette entreprise ! Si je ne continue pas d’y travailler, je n’aurais pas d’argent pour subvenir aux besoins de ma famille et payer mes factures. Si je ne peux faire ça, non seulement n’accomplis pas mes devoirs en tant qu’époux, père, fils mais je ne peux pas vivre une vie correcte non plus. Tout autre option est juste impossible à réaliser.

Bien sûr que vous avez le choix. Vous pouvez démissionner et poursuivre votre passion. Cependant, pour l’instant vous avez choisi de rester employé. Vous avez choisi de le rester pour le moment, parce que vous sentez que les avantages en conservant cet emploi l’emportent sur les avantages de démissionner. Même si la situation “Avoir besoin d’une source de revenu” reste fixée, les moyens de l’acquérir eux sont de votre ressort.

Rien n’empêchait par exemple, de mettre de l’argent de côté pour vous former à la boulangerie et monter votre projet petit à petit.

Vous faites tout le temps des choix

Dans la vie, vous êtes toujours en train de faire des choix. C’est juste que vous ne les reconnaissez pas, parce qu’ils se fondent dans le décor du train train quotidien. Pour mieux vous en rendre compte, nous allons décortiquer les divers choix que vous faites dans une journée ordinaire :

  • Vous vous levez à 7h du matin pour vous préparer à aller travailler. Vous vous sentez vraiment fatigué mais décidez de vous lever pour être à l’heure. (Choix n°1)
  • Vous allez dans la salle de bain pour faire votre toilette et vous brosser les dents. (Choix n°2)
  • Vous choisissez une certaine tenue à porter pour travailler, parmi tout vos vêtements. (Choix n°3)
  • Vous prenez le métro pour aller travailler, plutôt que le bus ou le taxi. (Choix n°4)
  • Vous commencez votre routine pour la journée lorsque vous atteignez votre lieu de travail. (Choix n°5)
  • Votre patron vous donne du travail supplémentaire à faire, bien que vous ayez déjà beaucoup de pain sur la planche, vous acceptez sans vous plaindre puisqu’il est le patron. (Choix n°6)

Est-ce que vous voyez que tout ce que vous faites est en réalité un choix ? Vos actions, qu’elles soient bénignes ou cruciales, sont autant de choix que vous faites. Lorsque vous vous engagez dans une voie, c’est un choix que vous faites. Regardez le Choix n°1 et le n°6 plus particulièrement, ce sont des scénarios avec lesquels la plupart des gens ont le plus de mal.

  • Choix n°1 – Il y a d’autres options possibles ici. Par exemple, (A) Vous pouvez dormir jusqu’à 8h du matin (au lieu de 7h) et arriver en retard au travail. Vous ne voulez pas faire ce choix parce que vous voulez maintenir votre image sociale au travail et ne pas créer de problèmes inutiles (comme vous faire réprimander). Ou même, (B) vous auriez pu appeler et dire que vous étiez malade mais vous ne voulez pas que votre travail s’accumule pour le lendemain. Donc pour éviter de prendre une option encore plus défavorable, vous avez choisi de vous lever à 7h du matin pour aller travailler.
  • Choix n°6 – Une autre option possible est d’expliquer à votre patron votre charge de travail actuelle et de rejeter le travail supplémentaire. Cependant, vous ressentez une gêne sur les répercussions d’être aussi franc avec votre patron sur cette situation. Cela vous a alors conduit à prendre sur vous et accepter ce travail sans vous plaindre.

Tout ce que nous faisons est un choix que nous prenons, de la plus simple des actions jusqu’à celles qui peuvent changer une vie. Bien sûr, tous les choix ont des conséquences. Arriver en retard au travail est un choix qui mène rapidement au chômage, puisque cela va à l’encontre de votre contrat de travail. Ainsi, inconsciemment nous l’éliminons par défaut vu que l’issue ne nous est pas favorable.

D’autres situations sont plus ambiguës, est-ce que refuser la charge de travail de votre patron aurait eu des répercussions négatives ? Rien n’est moins sûr. Peut-être aurait-il découvert que vous travaillez suffisamment, ou que vous méritiez un peu de repos.

Appropriez-vous vos actions

Parfois, vous pouvez ne pas reconnaître que vous avez le choix parce que la situation est de taille. Elle vous accable à un point où vous avez l’impression que votre vie n’est qu’une série de contraintes dans laquelle vous êtes complètement impuissant(e).

Peut-être que vos parents vous mènent la vie dure en vous forçant la main sur le choix de votre future carrière. Peut-être que vous faites un travail que vous n’aimez pas. Peut-être que votre manager a réduit votre salaire à cause de la crise. Peut-être que vous venez d’être licencié(e). Peut-être que des gens autour de vous, vous découragent de poursuivre vos rêves.

Vous pouvez réagir en vous victimisant, et continuer à souffrir face à la situation. Ou, vous pouvez choisir de rassembler tout votre courage et agir pour obtenir les résultats que vous souhaitez. La première option vous rendra amer, frustré, et malheureux et vous n’obtiendrez qu’une expérience limitée de la vie. La deuxième option vous poussera à vivre de façon proactive, à faire bouger les choses et générer les situations que vous désirez.

À mon avis, la seconde option semble un bien meilleur choix.

Bien trop souvent, les gens se plaignent à moi de ce qu’ils n’aiment pas faire. Ils répètent les mêmes choses encore et encore, comme un disque rayé. Maintenant lorsque je leur demande ce qu’ils ont fait à ce sujet, ils disent “rien”, ou ils sortent une liste d’excuses pour justifier pourquoi ils n’ont rien fait. Ce qui pourrait être résumé en quelques mots avec “Je n’ai pas le choix“.

Si j’avais adopté cette attitude, je n’aurais jamais été capable de lancer ce site de développement personnel. Je serais en train de me plaindre que ma vie n’est pas comme je le veux, que mes études me rendent vide mais que je continue parce que j’ai besoin de sécurité financière. Que le domaine du développement personnel est minuscule et qu’on ne peut pas en vivre, que mes parents désapprouvent le fait de me lancer dans un emploi indépendant. Que les gens me découragent de quitter une carrière qui rémunère bien et qui est prometteuse, même pendant ces temps de crise, et un tas d’autres raisons.

Malgré tout, je me suis rendu compte que tout ce que j’ai fait par le passé étaient des choix. J’ai accepté la responsabilité de tout ce qui s’était produit dans ma vie, que j’en ai eu le contrôle ou non, puis j’ai décidé d’être l’architecte de la vie de mes rêves. J’ai dépassé ces contraintes pour créer ce que je voulais. Grâce à cela, je fais ce que j’aime aujourd’hui.

Si vous continuez de penser que vous n’avez pas le choix dans votre situation, c’est exactement ce qui va se passer. Vous resterez toujours une personne impuissante face à ses conditions de vie. L’impuissance commence en refusant d’accepter et d’assumer la responsabilité de ce que vous faites. Rien ne changera, jusqu’à ce que vous vous appropriez ce qui se passe dans votre vie.

Lorsque vous reconnaîtrez que votre vie est votre vie et que tout ce que vous faites est un choix que vous prenez, c’est là qu’un changement se produira dans la façon dont vous vous comportez tous les jours. Au lieu de blâmer l’environnement extérieur pour ce que vous affrontez, vous agirez et deviendrez proactif en obtenant ce que vous voulez.

Au lieu de vous sentir comme victime de votre situation actuelle, vous reprendrez le contrôle, progressivement. Les choses commenceront à se façonner de la façon dont vous voulez qu’elles le soient, parce que vous travaillez activement sur elles.

Voici quelques questions pour terminer, et vous ancrer dans cette démarche :

  • N’y a-t-il rien que vous faites parce que “vous n’avez pas le choix” ?
  • Dans ce cas, quelles sont les autres options que vous auriez pu prendre, mais que vous n’avez pas prises pour une raison ou une autre ?
  • Remarquez-vous que tout ce que vous faites, que ce soit une décision qui vous appartient ou non, est en fait un choix que vous prenez face à votre situation ?
  • En allant plus loin, quel est le résultat que vous envisagez pour sortir de cette impasse ?
  • Quelles sont les mesures immédiates que vous pouvez prendre pour commencer à bouger et à vous sortir de là ?

Peu importe comment les choses paraissent être, vous avez toujours un choix. C’est seulement en acceptant cette responsabilité, que vous pourrez finalement avancer vers ce que vous voulez.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté /5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

2 Commentaires

  1. envol

    Ces choix qui se dressent nombreux ,sans vraiment en mesurer leur conséquence, et dont certains parmi eux ,pourraient améliorer assurément nos vies…mais oui très souvent, c est bien le choix des autres qui s impose à nous…voilà ici une réalité qui passe outre nos envies profondes..Comme manipulé par nous même !
    Dans les profondeurs de ce texte , je m interroge ? Où est ma place , suis je cet être à qui l on impose ses choix…? Hélas oui je fus emportée aussi dans les spirales de la volonté de l autre sans me soucier réellement. ..mais les échecs qui en decoulent ne sont jamais la responsabilité de l autre qui a fait le choix pour nous !
    Aujourd’hui il est un fait , j aspire à n avancer vers cet equilibre avec des difficultés certes même des échecs mais ils sont “miens” et seule responsable de mes actions ! Cependant faiblesse de l homme dira t on, il y a souvent cette petite voix qui me revient ,s’imiscant sournoisement pour venir perturber ce fragile équilibre. ..

    Bravo pour votre site qui éveille les consciences !

    1. Adam FartassiInlandsis (Auteur de l'article)

      Bonjour et merci pour ces pensées envol, en effet nous avons toujours le choix. Et rien n’est impossible pour celui qui se rend compte de sa propre responsabilité pour le résultat de sa vie actuelle :)
      Au plaisir de vous relire,
      Inlandsis.

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.