Comment améliorer votre relation avec vos parents

parents

Les buts relationnels sont toujours les plus difficile à atteindre, car ils impliquent toujours une autre partie. Cela ajoute une toute nouvelle dynamique, comparés aux buts comme gagner X€ de revenu ou perdre X kilos, qui sont plus statiques et linéaires.

Les relations parent-enfant sont tout particulièrement compliquées à cause de différentes raisons:

1. Les boulets. Contrairement à tout autre relation que vous débutez de zéro, avec les relations parent-enfant, vous avez déjà construit un certain vécu avec eux, depuis tout petit. C’est ce qui peut détériorer la relation. Au lieu de travailler sur la vision de la relation désirée, des fois vous devrez travailler sur les boulets qui la sabotent, ce qui rend votre but encore plus grand qu’il ne l’est. Aussi ce boulet peut cacher des déclencheurs dans votre inconscient qui vous fait vous comporter différemment avec vos parents, ce qui rend la réalisation de l’objectif d’autant plus difficile.
2. Non-réciproque. Alors que vous creusez pour vouloir améliorer votre relation avec vos parents, vos parents peuvent ne pas avoir cette intention. Ils peuvent être à l’aise avec le statut de leur relation actuellement. Cela rend la situation presque impossible à améliorer, puisque des efforts sont requis dans les deux sens pour faire que les choses marchent.
3. Les différentes visions. Quelle est votre image d’une relation idéale avec vos parents ? Qu’ils soient de meilleurs modèles pour vous ? Qu’ils soient plus ouverts à la communication ? Plus expressifs émotionnellement ? Pour être de bons amis avec eux ? Quoi qu’il en soit, ils peuvent ne pas partager le même idéal. Si c’est le cas, si leurs attentes sont déjà différentes dès le début, le conflit sera inévitable.
4. Écart générationnel. Chaque génération a son propre modèle de vie très profondément ancré en elle, que ce soit des différences au niveau de la communication, de l’état d’esprit, de la vision du monde, de la philosophie de vie, de la manière d’exprimer de l’amour, etc.
5. Différents types de personnalité. Vos parents peuvent avoir des personnalités auxquelles vous n’avez aucun point en commun. Dans ce cas, il faudra déjà s’adapter à eux et essayer de comprendre les mécanismes par lesquels ils vous perçoivent, et l’image qu’ils ont de vous pour ensuite travailler progressivement sur celle-ci et changer la perception qu’ils ont de vous.

Comment améliorer votre relation avec vos parents

Voyez ça comme un voyage

La première chose que je voudrais clarifier c’est qu’améliorer votre relation avec vos parents n’est pas un mode emploi du genre « suivez l’étape X et Y, puis vous verrez les résultats immédiatement ». En vérité, vous pourriez ne pas voir de changement durant un certain temps. Améliorer votre relation avec vos parents est une voie à suivre, un but progressif, et donc il n’y aura jamais de fin à cela.

Ces choses prennent du temps. Si vous voulez améliorer votre relation avec vos parents, soyez prêt à voir cet objectif comme un chemin et non une étape X, X étant une chose à faire en une semaine ou un mois. Montrez-leur que vous voulez sincèrement changer la situation. Faites leur savoir que vous ne faites pas ça par simple envie passagère ou hypocritement. Anticipez leurs réactions négatives d’abord, car votre changement de comportement est probablement nouveau pour eux et qu’ils essaient de s’y adapter. Des efforts constants sont la clé.

Mettez de côté votre relation parent-enfant idéale

Beaucoup d’entre nous avons un idéal de relation parent-enfant à l’esprit, qu’elle provienne de notre enfance ou adolescence. Cet idéal s’est probablement formée lorsque nous regardions des séries télé, lorsque nous entendions les interactions entre nos amis et leurs parents, ou bien lorsque nous lisons de telles relations dans les livres, etc.

Croyez-le ou non, la meilleure façon de faire progresser votre relation avec vos parents est de laisser tomber cet idéal. Laissez tomber l’idéal que vous avez construit dans votre esprit pour vous et vos parents.
Plus tôt vous vous libérerez vous-même de cette vision limitante, et plus tôt votre relation s’épanouira et se développera toute seule.

Lorsque vous tentez de progresser dans votre relation avec vos parents en gardant un idéal, vous faites souffrir la relation. Tout d’abord, vous limitez les possibilités d’évolution de la relation. C’est comme mettre des supports au dessus d’une plante et insister pour qu’elle grandisse à telle taille et ait telle forme – ça ne marche pas comme ça. Non seulement c’est injuste pour vos parents parce que ce n’est pas un idéal dont vous leur avez parlé et de plus c’est idéal pour vous, et non pour eux ou pour la famille. La seule situation où avoir un idéal fonctionne c’est lorsqu’il a été co-créé et soutenu par les deux parties.

La plante, c’est à dire la relation avec vos parents, peut éclore en une magnifique fleur toute seule, mais vous devez d’abord lui donner de l’espace pour grandir. Cela signifie retirer vos supports et éliminer votre idéal, c’est à dire les « limitations » que vous avez mis en place pour la relation. Arrêtez d’attendre qu’ils soient quelqu’un ou quelque chose qu’ils ne sont pas. Au lieu de cela, acceptez-les comme ils sont aujourd’hui.

Appréciez ce qu’ils peuvent vous offrir selon leur capacité

De nombreuses fois nous sommes frustrés de nos parents à cause de choses qu’ils font pas ou ne peuvent pas faire. Par exemple, nous pouvons être frustrés qu’ils soient si traditionnels, si fermés d’esprit, qu’ils soient si résistants à tout ce que nous voulons essayer ou faire dans la vie. Nous pouvons être frustrés à quel point ils sont lents avec certaines choses.

Au lieu de s’attacher à ce que vos parents ne font pas, apprenez à apprécier ce qu’ils peuvent vous offrir actuellement.

Par exemple, disons que vous êtes frustrés de ne voir vos parents qu’une fois par mois. Et que même si vous vous arrangez pour vous rencontrer plus souvent, ils n’ont jamais l’air d’être disponibles.
Il est facile d’être irrité par vos parents parce que votre idéal est de les rencontrer toutes les semaines. Mais si vous oubliez votre idéal (voir le point précédent) et appréciez ce qu’ils peuvent vous offrir compte tenu de leur capacité actuelle (c’est à dire une rencontre par mois seulement), vous diminuerez beaucoup les tensions dans votre relation avec eux.

Comprenez ce que vous cherchez derrière votre idéal

L’idéal parent-enfant que nous créons dans notre esprit est souvent une projection de quelque chose. Nos désirs d’atteindre un idéal représentent un besoin sous-jacent dont on aspire à combler. Plus tôt vous identifierez ce que vous cherchez derrière cet idéal, et plus rapidement vous pourrez régler cela, au lieu d’utiliser un idéal comme un moyen d’assouvir votre besoin, parce que l’idéal n’est pas votre besoin.

Voici un exemple. Un ami voulait que son père soit une sorte de mentor pour lui. Son père avait toujours été pris par son travail, et il n’était que très peu présent dans sa vie. Il sentait qu’il avait manqué d’une forte figure paternelle. À cause de cela, il a toujours cherché des figures paternelles pour être conseillé dans sa vie – que ce soit dans ses professeurs, patrons, ou pasteurs. Bien qu’il avait reçu les conseils qu’il cherchait, il espérait toujours que son père devienne son mentor.

Son problème était-il un manque de conseils ? Non. Il était plus intelligent, capable et prospère que toutes les figures auquel il demandait conseil et soutien. D’ailleurs, beaucoup de gens n’ont pas de mentors et ils y arrivent très bien. Il était capable de se guider lui-même et de résoudre ses propres problèmes dans sa vie.

Mais il se trouve que s’il voulait que son père soit un mentor pour lui c’est parce qu’il avait associé la figure de guide paternelle avec l’amour. Pour lui, être aimé cela signifiait recevoir des conseils et être guidé. Bien que son père lui parlait occasionnellement, participait aux dîners familiaux et passait du temps en famille lorsqu’il ne travaillait pas, il ne l’avait pas compté comme de l’amour.

Et vous ? Quel est votre relation idéale avec vos parents ? Et si vous regardez derrière cet idéal que cherchez-vous ? Est-ce qu’atteindre cet idéal indique qu’un besoin a envie d’être satisfait ? Ou bien n’est-ce que dans votre tête ?

Il y a des chances que vous voudriez avoir de profondes conversations avec vos parents au lieu de bavardages futiles, que vous voudriez les prendre dans vos bras et leur dire « Je vous aime », que vous vouliez être plus proches d’eux émotionnellement. Mais pour certaines raisons, cela ne se produit pas.

La raison pour laquelle vos parents ne font pas ça n’est pas parce qu’ils ne vous aiment pas. C’est probablement parce qu’ils ne sont pas habitué à ce « langage » d’expression, de partager leurs émotions, d’être ouvert à la communication, des câlins ou dire directement « je t’aime ». Ce n’est pas leur manière de s’exprimer dans leur monde.

Cependant, ils ont leur propre manière d’exprimer de l’amour. Peut-être en désapprouvant vos décisions dans la vie, parce qu’ils ont peur que vous en souffriez lorsque vous vous coupez de la voie qu’ils ont tracé.
Peut-être qu’ils le font en s’inquiétant constamment, parce qu’ils ne veulent pas vous voir blessé. Peut-être en vous harcelant de milles questions, parce qu’ils veulent être sûrs que tout va bien pour nous. Peut-être via leur volonté de travailler constamment, parce que pour eux bien travailler cela signifie plus de sécurité financière, et donc que la famille se portera bien.

Clairement, que vos parents vous aiment ou non n’est pas défini par leur capacité à satisfaire votre idéal. L’idéal est juste une image que nous avons peint dans notre esprit. L’atteindre ne signifie rien à vrai dire.

Il y a des chances que ce que vous cherchez avec votre idéal (être aimé ou accepté par vos parents, une validation ou de la reconnaissance, etc) est déjà là juste en face de vous, devant vos yeux. Ne vous entêtez pas à ce point avec votre idéal jusqu’à perdre ce que vous cherchiez et que vous ne verrez qu’une fois qu’il sera trop tard. Au moment où vous vous libérerez de cet idéal, votre relation avec vos parents commencera à s’améliorer.

Pensez à devenir un meilleur enfant pour eux

La plupart du temps nous pointons du doigt les fautes de nos parents, nous nous demandons pourquoi ils ne sont pas plus intelligents, riches, plus ouverts d’esprit, moins entêtés, plus positifs, moins harcelants, plus calmes, plus aidants, etc.

Au lieu de cela, essayez un autre point de vue, réfléchissez à comment vous pourriez être un meilleur enfant pour eux.

Donc, comment pourrais-je être un meilleur enfant ?

Commencez par être à l’écoute de leurs besoins. Parlez leur langage de l’amour (voir le point suivant).
Ne rendez pas les choses difficiles pour eux. Laissez-les suivre leur chemin tant que ce n’est pas une question de vie ou de mort.

Préparez ce dont ils ont besoin (habituellement des appareils technologiques si vos parents n’y comprennent rien), car ils ne demandent que rarement de l’aide sauf s’ils sont dos au mur. Visitez les souvent (si vous ne vivez pas avec vos parents). Faites leur à manger toutes les semaines ou toutes les deux semaines si possible. Appelez-les de temps en temps, comme ça ils sauront que vous pensez à eux.

En devenant un meilleur enfant pour eux, cela ne signifie pas se fondre dans leur idéal de ce qu’ils ont comme fils/fille (en supposant qu’ils ont un idéal). Restez aligné avec votre vraie nature et améliorez votre façon de communiquer avec vos parents, à votre manière.

Parlez-leur dans leur langage de l’amour

Le langage de l’amour reflète la manière d’une personne d’exprimer de l’amour. Chacun a différentes manières d’exprimer de l’amour, certains via le toucher physique, d’autres via des mots, des actions, etc. Dans son livre, 5 Langages de l’amour, Gary Chapman explique que les 5 langages clés de l’amour que les gens utilisent sont: (1) Les mots d’affirmation (2) Le temps passé ensemble (3) Recevoir des cadeaux (4) Rendre service (5) Le toucher physique

Le fait de faire partie de générations différentes, fait qu’il n’est pas surprenant que notre langage de l’amour est plutôt différent de celui de nos parents.

Avez-vous une idée de ce que représente l’amour à vos parents ? Au lieu de « parler » à vos parents avec votre langage de l’amour, parlez-leur avec leur langage de l’amour. Si cela signifie que leur langage est de passer du temps ensemble, alors passez plus de temps avec eux. Si leur langage est de recevoir des cadeaux, alors achetez un petit cadeau signifiant pour vous et eux. Si leur langage est lié à des mots d’affirmation, alors donnez leur un compliment et/ou dites-leur à quel point vous les aimez. Ainsi, ils reconnaîtrons vos intentions plus aisément de cette façon, et vous accepteront plus volontiers.

Faites ça tous les jours, et à chaque occasion que vous avez. N’arrêtez pas de le faire.

Ne les forcez pas à accepter un langage qu’ils ne peuvent pas reconnaître. Un exemple serait d’insister à les prendre dans vos bras alors qu’ils sont clairement inconfortable à cette idée. Bien que vous ayez les meilleures des intentions, vous êtes simplement en train d’imposer vos conceptions sur eux. De plus, apprenez à « parler » leur langage et non le vôtre. Vous obtiendrez des résultats plus rapidement de cette façon.

Commencez avec des canaux qui sont déjà ouverts

Si votre relation avec vos parents est très acerbe, commencez avec des canaux de communication déjà ouverts.

Par exemple, quels sont les points de contact entre vous et vos parents aujourd’hui ? Des dîners familiaux mensuels ? Des échanges occasionnels de mail ? Des coups de téléphone sporadiques ? Commencez de là. Et avancez petit à petit.

Pareillement, peu importe à quel point votre relation avec vos parents est atroce aujourd’hui, il y a toujours des ouvertures sur lesquelles vous pouvez travailler. S’il n’y en n’a aucunes (c’est à dire que toute communication avec vos parents a été coupée) essayez le dernier mode de communication avant que tout se soit arrêté, celle qui a été laissé en suspens. Puis progressez à partir de là.

En conclusion

Peu importe dans quel état est votre relation avec vos parents aujourd’hui, elle peut s’améliorer, si vous faites l’effort de l’améliorer.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

2 Commentaires

  1. Lenny Nsiala

    C’est surement l’un des articles qui m’as le plus touché et parlé jusque la.
    Il transpire de vérité et je ne serais pas surpris d’apprendre que l’auteur en a lui meme fais l’experience.
    Beaucoup des conseils donnés sont très utiles et surtout innatendu , mais derriere cela , je percois le discours d’une personne qui a superbement bien compris l’etre humain ainsi que l’affectif.
    Tout simplement bluffant.

    1. Adam FartassiAdam Fartassi (Auteur de l'article)

      Merci Lenny, pour votre commentaire.
      Je ne peux que souhaiter que votre relation avec vos parents s’améliore, c’est un long chemin dont la récompense en vaut largement la peine :)

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

CommentLuv badge