Comment améliorer votre relation avec vos parents ?

Relations-parents-et-enfants

“Nous ne prenons conscience de l’amour de nos parents, que lorsque nous devenons parents nous-mêmes.” – Henry Ward Beecher

Votre relation avec vos parents est plutôt conflictuelle en ce moment ? Ou à l’inverse vous êtes plutôt fusionnel avec eux, et frustré lorsqu’ils ne retournent pas vos marques d’attention ?

Les premières personnes que nous connaissons dans notre vie sont nos parents. Ce sont généralement les êtres humains avec lesquels nous passons le plus de temps dans nos vies. Pourtant, cette relation de longue date a tendance à nous faire tomber dans certains pièges.

Voici les différentes raisons qui expliquent pourquoi les relations parent-enfant sont tout particulièrement compliquées :

  1. Les attaches du passé. Contrairement à toute nouvelle relation, la relation entre vous et vos parents, vous l’avez déjà construite depuis tout petit. C’est à la fois un avantage et un inconvénient. Vous connaissez vos parents mieux que quiconque, mais en même temps, vous êtes très attaché à tous les événements qui se sont déroulés depuis l’enfance. Des événements qui sont difficile à interpréter objectivement dans votre vie d’adulte.
  2. Votre volonté est non-réciproque. Bien que vous désirez améliorer votre relation avec vos parents, eux n’ont pas forcément cette intention. Il se peut qu’ils soient à l’aise avec la relation qu’ils entretiennent avec vous actuellement. Cette situation est donc impossible à faire évoluer, puisque pour qu’une relation fonctionne, cela demande des efforts des deux côtés. Sans quoi vous tombez dans un jeu pervers.
  3. Votre vision idéale n’est pas la leur. Quelle est votre image d’une relation idéale avec vos parents ? Qu’ils soient de meilleurs modèles pour vous ? D’être plus ouverts à la communication ? Plus expressifs émotionnellement ? Qu’ils deviennent de bons amis ? Quoi qu’il en soit, ils peuvent ne pas partager le même idéal. Si c’est le cas, et que leurs attentes sont très différente, le conflit sera inévitable.
  4. L’écart générationnel. Chaque génération a vécu avec des valeurs qui lui sont propres. Il y aura ainsi des différences au niveau de la communication, de l’état d’esprit, de la vision du monde, de la philosophie de vie, de la manière d’exprimer de l’amour, etc.
  5. Les différents types de personnalité. Vos parents peuvent avoir des personnalités très différente de la vôtre. Certaines choses peuvent paraître être futiles pour eux et très importantes pour vous, et inversement. Il est donc nécessaire de comprendre quelle image ils ont de vous, puis travailler progressivement sur celle-ci pour la faire évoluer.

Comment améliorer votre relation avec vos parents ?

Voici 7 conseils très importants pour améliorer durablement la relation avec vos parents :

1. Voyez ça comme un voyage

Hélas, il n’y a pas de mode d’emploi tout fait pour améliorer votre relation avec vos parents. En réalité, il pourrait même ne pas y avoir de changement au début. Améliorer cette relation est une voie à suivre, un but progressif. Il n’y a pas de fin en soi.

Cela prend aussi du temps. Acceptez que vos parents ne changeront pas du jour au lendemain, qu’il n’y a pas d’objectif à atteindre au bout de X mois. Montrez-leur que vous voulez sincèrement faire évoluer la situation. Que ce n’est pas une lubie ou un caprice. Anticipez leurs réactions négatives, car votre changement de comportement est nouveau pour eux, et ils devront s’y adapter. Persévérer est la clé.

2. Mettez de côté votre relation parent-enfant idéale

Relation-parent-enfant-idéale

Bien des fois nous avons à l’esprit un idéal de relation, d’autant plus quand ils s’agit de nos propres parents. Durant l’enfance et l’adolescence nous les imaginons parfaits, puis cette image s’écorne au fur et à mesure que l’on prend conscience qu’ils ont eux aussi des défauts.

Nos parents ne sont pas des personnages de série télé ou encore des protagonistes de livres, et avant d’être des parents ils ont été des hommes et des femmes.

Ainsi, la meilleure façon de faire progresser votre relation avec vos parents est de laisser tomber cet idéal. Plus tôt vous vous libérerez de cette vision erronée et limitante, plus tôt votre relation s’épanouira et se développera.

Lorsque vous tentez d’améliorer votre relation avec vos parents en gardant un idéal, vous vous faites du mal à vous-même. Vous limitez les possibilités d’évolution de la relation. C’est comme mettre des supports au-dessus d’une plante et insister pour qu’elle grandisse à telle taille et qu’elle ait telle forme. Cela ne fonctionne pas ainsi.

Non seulement c’est une vision égoïste, mais aussi injuste vis-à-vis de vos parents, parce qu’ils ont eux aussi un idéal. Un idéal différent du vôtre. C’est pourquoi il est nécessaire que cet idéal soit partagé par vous et par eux.

La plante − c’est-à-dire la relation avec vos parents – peut éclore en une magnifique fleur toute seule. Mais vous devez d’abord lui donner de l’espace pour grandir. Cela signifie retirer vos supports et éliminer votre idéal, car ils limitent l’évolution de la relation. Cessez d’espérer qu’ils deviennent quelqu’un d’autre, quelqu’un qu’ils ne sont pas. Au lieu de cela, apprenez à les accepter comme ils sont aujourd’hui.

3. Appréciez ce qu’ils peuvent vous offrir selon leur capacité

Souvent, nous sommes frustrés de nos parents à cause de choses qu’ils ne font pas, ou qu’ils ne peuvent pas faire. Par exemple, nous pouvons être frustrés qu’ils soient si conservateurs, si fermés d’esprit, qu’ils soient si résistants à tout ce que nous voulons leur faire essayer. Nous pouvons être frustrés en voyant à quel point ils sont lents avec certaines choses.

Au lieu de vous attacher à ce que vos parents ne font pas, apprenez à apprécier ce qu’ils peuvent vous offrir actuellement.

Par exemple, imaginons que vous êtes frustrés de ne voir vos parents qu’une fois par mois. Et que même si vous vous arrangez pour vous rencontrer plus souvent, ils n’ont jamais l’air d’être disponibles.

Il est facile d’être irrité par vos parents parce que votre idéal est de les rencontrer toutes les semaines. Mais si vous oubliez votre idéal (voir le point précédent) et appréciez ce qu’ils peuvent vous offrir compte tenu de leur capacité actuelle (c’est-à-dire une rencontre par mois seulement), vous diminuerez beaucoup les tensions dans votre relation avec eux.

Vous apprécierez bien mieux votre visite mensuelle, parce qu’ils vous offrent ce dont ils sont capables. Prendre conscience de cela vous apaise, vous n’avez plus besoin de vous battre pour obtenir plus. Car vous savez que c’est déjà le maximum et vous pouvez vous en contenter.

4. Comprenez ce que vous recherchez derrière votre idéal

Ideal-caché-parents

L’idéal de cette relation parent-enfant que nous créons dans notre esprit, est souvent une projection de quelque chose. Nos désirs d’atteindre un idéal représentent un besoin insatisfait que l’on aspire à combler.

Plus tôt vous identifierez ce que vous cherchez derrière cet idéal, et plus rapidement vous pourrez régler cela. Au lieu d’utiliser un idéal comme un moyen d’assouvir votre besoin, parce que cet idéal n’est pas votre besoin.

Voici un exemple. Un ami voulait que son père soit une sorte de mentor pour lui. Son père était toujours pris par son travail, et il n’était que très peu présent dans sa vie. Il ressentait qu’il avait manqué d’une forte figure paternelle. À cause de cela, il a toujours cherché des figures paternelles pour être conseillé dans sa vie, que ce soit dans ses professeurs, patrons, ou pasteurs. Bien qu’il avait reçu les conseils qu’il recherchait, il espérait toujours que son père devienne son mentor.

Son problème était-il un manque de guidance ? Non. Il était plus intelligent, capable et doué que toutes ces personnes auxquelles il demandait soutien et conseil. D’ailleurs, beaucoup de gens n’ont pas de mentors et ils en vivent très bien. Il était capable de se guider lui-même et de résoudre ses propres problèmes dans sa vie.

Mais il se trouve que s’il voulait que son père soit un mentor pour lui, c’est parce qu’il avait associé la figure de guide paternelle avec l’amour. Pour lui, être aimé cela signifiait recevoir des conseils et être guidé. Bien que son père lui parlait occasionnellement, participait aux dîners familiaux et passait du temps en famille lorsqu’il ne travaillait pas, il ne l’avait pas compté comme de l’amour.

Et vous ? Quel est votre relation idéale avec vos parents ? Et si vous regardez derrière cet idéal, que cherchez-vous ? Est-ce qu’atteindre cet idéal vous permettra d’être satisfait(e) ? Ou bien n’est-ce qu’un mensonge dans votre esprit ?

Il y a des chances que vous voudriez avoir de profondes conversations avec vos parents au lieu de bavardages futiles. Que vous voudriez les prendre dans vos bras et leur dire “Je vous aime”. Que vous vouliez être plus proches d’eux émotionnellement. Mais pour certaines raisons, cela ne se produit pas.

La raison pour laquelle vos parents ne font pas cela, n’est pas parce qu’ils ne vous aiment pas. C’est probablement parce qu’ils ne sont pas habitué à ce “langage” d’expression, à partager leurs émotions, à être ouvert à la communication, à faire des câlins ou à dire directement “je t’aime”. Ce n’est pas leur manière de s’exprimer dans leur monde.

Malgré tout, ils ont leur propre manière d’exprimer de l’amour. Peut-être en désapprouvant vos décisions dans la vie, parce qu’ils ont peur que vous en souffriez, lorsque vous vous coupez de la voie qu’ils vous ont tracé.

Peut-être qu’ils le font en s’inquiétant constamment, parce qu’ils ne veulent pas vous voir blessé. Peut-être en vous harcelant de milles questions, parce qu’ils veulent être sûrs que tout va bien pour nous. Peut-être via leur volonté de travailler constamment, parce que pour eux bien travailler cela signifie plus de sécurité financière, et donc que la famille se portera bien.

Clairement, que vos parents vous aiment ou non, n’est pas défini par leur capacité à satisfaire votre idéal. L’idéal est juste cette image que nous avons peint dans notre esprit. L’atteindre ne signifie rien à vrai dire.

Il y a des chances que ce que vous cherchez avec votre idéal, d’être aimé ou accepté par vos parents, une validation ou de la reconnaissance, etc… Est déjà là juste en face de vous, devant vos yeux. Ne vous entêtez pas avec votre idéal jusqu’à perdre ce que vous cherchiez, et que vous ne comprendrez qu’une fois qu’il sera trop tard.

Au moment où vous vous libérerez de cet idéal, votre relation avec vos parents commencera à s’améliorer.

5. Pensez à devenir un meilleur enfant pour eux

La plupart du temps nous pointons du doigt les fautes de nos parents. Nous nous demandons pourquoi ils ne sont pas plus intelligents, riches, plus ouverts d’esprit, moins entêtés, plus positifs, moins harcelants, plus calmes, plus aidants, etc.

Au lieu de cela, essayez un autre point de vue. Réfléchissez à comment vous pourriez être un meilleur enfant pour eux.

« Donc, comment pourrais-je être un meilleur enfant ? »

Commencez par être à l’écoute de leurs besoins. Parlez avec leur langage de l’amour (voir le point suivant).
Ne rendez pas les choses difficiles pour eux. Laissez-les suivre leur chemin, tant que ce n’est pas une question de vie ou de mort. Laissez leur le choix de vivre leur vie comme ils l’entendent.

Préparez ce dont ils ont besoin – habituellement des appareils technologiques, si vos parents n’y comprennent rien – car ils ne demandent que rarement de l’aide, sauf s’ils sont dos au mur. Visitez les souvent, si vous ne vivez pas avec vos parents. Cuisinez pour eux toutes les semaines ou toutes les deux semaines si possible. Appelez-les de temps en temps, ils sauront ainsi que vous pensez à eux.

Attention cela dit. Devenir un meilleur enfant pour eux, ne signifie pas se fondre dans leur idéal de ce qu’ils ont comme fils/fille (en supposant qu’ils ont un idéal). Restez aligné avec votre vraie nature, et améliorez votre façon de communiquer avec vos parents, à votre manière. N’acceptez pas ce que vous ne pouvez pas supporter.

En leur tendant la main, vous déclencherez en retour une avancée. Vous leur ferez prendre conscience que votre relation est importante.

6. Échangez dans leur langage de l’amour

Langage-de-l-amour

Le langage de l’amour reflète la manière d’une personne d’exprimer de l’amour. Chacun a sa propre manière d’exprimer de l’amour. Pour certains, cela se fera via le toucher physique, d’autres via des mots, des actions, etc. Dans son livre, 5 Langages de l’amour, Gary Chapman explique que les 5 langages-clés de l’amour utilisés par les gens sont :

  1. Les mots d’affirmation
  2. Le temps passé ensemble
  3. Recevoir des cadeaux
  4. Rendre service
  5. Le toucher physique

Comme nos parents ont vécu à une époque différente de la nôtre, il n’est pas surprenant que notre langage de l’amour soit lui aussi différent.

Avez-vous une idée de ce que représente l’amour pour vos parents ? Au lieu d’échanger avec vos parents par votre langage de l’amour, parlez-leur avec leur langage de l’amour. Si cela signifie que dans leur langage, aimer, c’est de passer du temps ensemble, alors passez plus de temps avec eux.

Si dans leur langage c’est de recevoir des cadeaux, alors achetez un petit cadeau signifiant pour vous et eux. Si leur langage est lié à des mots d’affirmation, alors faites-leur un compliment et/ou dites-leur à quel point vous les aimez. Ainsi, ils reconnaîtrons vos intentions plus aisément, et accepteront plus volontiers vos marques d’attention.

Faites cela tous les jours, et à chaque occasion que vous avez. Ne cessez jamais de le faire.

Ne les forcez pas à accepter un langage qu’ils ne peuvent pas reconnaître. Un mauvais exemple serait d’insister à les prendre dans vos bras, alors qu’ils sont clairement inconfortable à cette idée. Bien que vous ayez les meilleures des intentions, vous êtes simplement en train d’imposer vos valeurs sur eux. En utilisant leur langage, vous obtiendrez des résultats positifs plus rapidement.

7. Commencez avec des canaux qui sont déjà ouverts

Si votre relation avec vos parents est très tendue, commencez avec les canaux de communication déjà ouverts.

Par exemple, quels sont les moyens de contact entre vous et vos parents aujourd’hui ? Des dîners familiaux mensuels ? Des échanges occasionnels de mail ? Des coups de téléphone sporadiques ? Commencez de là. Et avancez petit à petit.

De la même façon, peu importe à quel point votre relation avec vos parents est atroce aujourd’hui, il y aura toujours des ouvertures par lesquelles vous pouvez avancer.

S’il n’y en n’a aucune, c’est-à-dire que toute communication avec vos parents a été coupée, essayez le dernier mode de communication avant que tout se soit arrêté. Celle qui a été laissé en suspens. Puis progressez à partir de là.

En conclusion

Peu importe dans quel état est votre relation avec vos parents aujourd’hui, elle peut s’améliorer, si vous désirez faire l’effort de l’améliorer.

N’abandonnez pas aux premières difficultés, car le chemin sera long et sinueux. Vous connaissez la valeur de cette relation, elle est irremplaçable dans votre vie, faites de votre mieux pour la renouer et la renforcer. Vous découvrirez alors le bonheur de retrouver l’amour de ceux qui vous ont donné la vie.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

2 Commentaires

  1. Lenny Nsiala

    C’est surement l’un des articles qui m’as le plus touché et parlé jusque la.
    Il transpire de vérité et je ne serais pas surpris d’apprendre que l’auteur en a lui meme fais l’experience.
    Beaucoup des conseils donnés sont très utiles et surtout innatendu , mais derriere cela , je percois le discours d’une personne qui a superbement bien compris l’etre humain ainsi que l’affectif.
    Tout simplement bluffant.

    1. Adam FartassiAdam Fartassi (Auteur de l'article)

      Merci Lenny, pour votre commentaire.
      Je ne peux que souhaiter que votre relation avec vos parents s’améliore, c’est un long chemin dont la récompense en vaut largement la peine :)

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

CommentLuv badge