Comment savoir si vous avez besoin d’un bilan de compétences ?

bilan-de-compétences

Dans cet article nous allons voir ce qu’est un bilan de compétences. Puis, ce sera le moment de vous poser les questions qui permettront de déterminer si oui ou non un bilan de compétences est fait pour vous. Ou s’il vous faut plutôt chercher un bilan personnel ou thérapeutique.

Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences, même s’il déborde très largement, les simples compétences professionnelles, a un but précis et particulier.

  • Le but d’un bilan de compétences est d’évaluer sa capacité professionnelle. A l’issue de ce bilan de compétences on doit avoir une idée précise de qui nous sommes et de ce dont nous sommes capables ou pouvons être capable de faire. En résumé un bilan de compétences vous donne votre portrait professionnel.
  • Reste, alors une autre question qui vous est personnelle : qu’allez-vous faire de ce portrait ?

Un bilan de compétences n’est pas un simple bilan personnel. Il faut être clair, si vous entreprenez une démarche de bilan de compétences ce n’est pas simplement pour vous connaître. Alors je vous propose douze questions à vous poser avant de vous lancer.

Les 12 questions clefs à se poser

Pour vous assurer que vous faites bien une démarche de bilan de compétences posez vous un instant et répondez en toute vérité aux question suivantes :

  1. Qu’attendez-vous d’un tel bilan ? Ce sera votre objectif à atteindre. S’il est différent de « connaitre votre profil professionnel », alors vous n’êtes pas dans la bonne démarche.
  2. Qu’est-ce qui vous a poussé à faire cette démarche ? Un conflit dans l’entreprise n’est pas suffisant pour remettre en cause son profil professionnel.
  3. Y a-t-il eu un événement ou un contexte déclencheur ? Ce peut-être la goutte d’eau qui fait déborder le vase (en ce cas identifier les autres gouttes sera très important)
  4. Quand avez-vous ressenti le besoin de faire un bilan ? Si c’est une idée en passant, il est possible que vous ne soyez pas dans la bonne démarche. Le besoin d’un bilan de compétences répond à deux grandes questions : un mal être installé au travail (la question du sens souvent) ; une voie sans issue professionnelle (le chômage, le manque d’activité dans sa branche)
  5. Pourquoi maintenant ? Un bilan c’est de l’énergie et une vraie charge émotionnelle. Il faut être prêt à cela.
  6. Avez-vous attendu longtemps et si oui, pourquoi avoir tant reporté ?
  7. La démarche vous a-t-elle été conseillée par un proche ?
  8. Dans quel état psychologique vous sentez-vous ? Fragile, en colère, sans ressource ? Est-ce une émotion qui me fait envisager un bilan ? Si oui, il est possible que votre démarche manque d’enracinement pour durer.
  9. Dans quel état moral vous sentez-vous ? Si vous êtes dépressif, vous ne chercherez pas la même chose dans un bilan que si vous êtes plein d’entrain, et cela peut perturber votre faculté à être en vérité
  10. Dans quelle situation personnelle vous trouvez-vous (famille, rupture, licenciement, en activité…) ? On peut vouloir tout abandonner y compris son métier alors qu’il n’est pas forcément en cause.
  11. Cette situation a-t-elle un lien avec votre démarche ?
  12. Êtes-vous prêt(e) à mettre en œuvre un plan d’action après le bilan ? Le bilan ce n’est pas une recherche d’emploi. C’est une découverte de son profil professionnel. Ensuite vient la véritable reconversion.

Peut-être avez-vous déjà fait un bilan de compétences. Dans ce cas, pourquoi en refaire un ? Identifiez ce qui vous a manqué dans le(s) précédent(s) bilan(s). Êtes-vous allez jusqu’au bout ? Les deux obstacles majeurs pour un bilan sont la ténacité et la vérité. Ne pas aller au bout du bilan et ne pas aller au fond des questions.

Ce que n’est pas un bilan de compétences

Attention, le bilan de compétences n’est pas, une thérapie psychologique, une recherche d’emploi, ni un bilan de connaissance de soi, même si la question ne peut pas être écartée. Ce n’est pas non plus un endroit pour régler ses comptes avec son métier actuel, ou une fuite de la réalité. ce n’est certainement pas un rêve désincarné ni une solution toute faite, ou demander à d’autres de régler nos problèmes.

Des obstacles à éliminer

Le bilan de compétences c’est une démarche qui va prendre du temps. Alors avant de se lancer, il est important de se demander si vous avez des contraintes ? Vous fixez-vous une échéance ? Et pourquoi ? Ressentez-vous des réticences à faire cette démarche ? et question subsidiaire, en avez-vous parlé autour de vous ?

Si non pourquoi ? Bien des personnes cachent quelles font un bilan et parfois pour des raisons légitimes, comme éviter de se trouver en porte-à-faux avec son employeur. Mais d’autres raisons sont moins bonnes, comme la honte de l’échec par exemple.

Un autre obstacle qui fait échec aux bilans de compétences est de vouloir plaquer une réponse toute faite. Commencez-vous ce bilan avec une idée de ce que votre reconversion, de votre projet ? Si oui, attention, un bilan n’est pas une validation de votre projet. C’est l’inverse, le bilan doit déboucher sur votre projet.

Il est important de faire la démarche sans tenter de la faire coller à nos idées préconçues. Ce n’est qu’en fin de parcours qu’on peut vérifier si son projet est compatible avec notre profil professionnel.

Prenez le temps de bien poser ces questions, même si vous êtes impatients de commencer le bilan lui-même. Cela fait partie de toute progression, c’est même sa raison d’être.

Quel est l’intérêt de faire un bilan de compétences ?

Vous l’aurez compris, un bilan de compétences c’est un investissement en temps et en énergie.

Si vous vous y consacrez pleinement, vous pouvez le faire en une dizaine de jours. C’est le cas du bilan que je propose. Mais pour beaucoup de candidats, le bilan se fait au milieu d’un tas d’autres activités, puisque peu prennent le parti de bloquer une semaine dédiée à cela.

Les intérêts de faire un bilan de compétences sont nombreux :

  • C’est l’occasion de faire un point sur sa vie professionnelle et sa carrière :
    • Vous êtes allés de l’avant pendant 10 ou 20 ans sans vous poser de questions
    • Vous n’avez pas vraiment pris conscience de tout votre potentiel
    • Vous avez laissé de côté tout une partie de vos compétences sans vous en rendre compte.
  • Cela permet de débloquer des situations professionnelles, des impasses :
    • Vous avez un sentiment d’injustice qui vous donne envoie de tout plaquer.
    • Vous avez beau faire tout ce que vous pouvez, vous ne décollez pas.
  • Mais aussi de faire la part des choses, de mes responsabilités dans un échec, des raisons objectives d’une impasse :
    • Vous manquez d’endurance
    • Votre n+1 n’état pas celui qui pouvait vous soutenir.
  • C’est le moyen de mieux se connaître et de reprendre sa vie en main :
    • Le nez dans le guidon vous avez laissé un tas de choses prendre le dessus et vous dicter vos habitudes.
    • Vous avez l’impression que votre destin est planifié, réglé d’avance parce que vous ne savez pas qui vous êtes réellement.
  • C’est aussi une préparation à sa nouvelle vie une fois à la retraite :
    • Il vous reste 20 à 30 d’activité après la retraite
    • Comment rester actif, dans quel domaine pouvez-vous continuer à servir ?
  • C’est l’occasion d’une reconversion, mais pas toujours :
    • Envie de tout changer ?
    • Parfois ce sont justes de petits ajustements, comme le lieu de travail, le temps de travail…
  • Car ce peut-être aussi le moyen d’une remotivation dans son métier :
    • Vous avez perdu le sens de ce que vous faites.
    • Vous avez gravi les échelons et finalement perdu la base de votre métier.
  • C’est aussi un moyen de se conforter dans son choix initial :
    • Mais aussi, une fois le point fait sur sa vie professionnelle et réglé les mille petits détails, vous pouvez vous rendre compte que votre métier est bien celui qui vous plait.

Si vous voulez aller plus loin, vous pourrez trouver un exemple de parcours en suivant ce lien.

Mais une fois encore, sans avoir au préalable mis au clair toutes ces questions, il est délicat de s’engager dans une démarche qui prend du temps et remue les tripes. Car un bilan de compétences comporte une part de relecture personnelle qui peut être éprouvante, il ne faut pas se le cacher. Mais ce pourra être l’objet d’un autre article.

Cet article “Comment savoir si vous avez besoin d’un bilan de compétences ?” est un article invité de Cyril Brun, du blog “Bilandecompetencesbilanpersonnel”.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage  smile  ! 

The following two tabs change content below.
Cyril Brun
Consultant bilan de compétences
Cyril Brun

Derniers articles par Cyril Brun (voir tous)

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

CommentLuv badge