L’Ikigai : Trouvez le sens de votre vie !

Découverte-du-test-de-l-ikigai

“Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.” – Confucius.

Et si vous pouviez vivre plus longtemps… simplement en faisant ce que vous aimez faire le plus ?

Cette théorie attrayante trouve sa source dans la communauté sur l’île d’Okinawa, qui est surnommée le “Village de la Longévité” parce que ses résidents ont l’espérance de vie la plus élevée du monde. Ils partagent aussi une philosophie japonaise connue sous le nom d’ikigai, qui est souvent traduite par « le bonheur d’être occupé à une activité qui a un sens et un but pour soi ».

Qu’est-ce que l’Ikigai ?

Il existe sur terre des lieux où les personnes vivent plus longtemps en moyenne, que dans le reste du monde. L’auteur Dan Buettner a fait des recherches sur ces régions et les a surnommées les “Zones Bleues”, dont le Japon et l’île d’Okinawa en particulier, en font partie. Il a alors découvert qu’un facteur jouait un rôle important dans la santé et la vitalité des habitants d’Okinawa, c’est le fait d’avoir un but dans leur vie, appelé “Ikigai” par les japonais.

Ainsi, au-delà des habitudes alimentaires et de l’environnement, ce concept japonais joue un rôle majeur dans la capacité à vieillir en bonne santé. Parce que votre ikigai vous permet de continuer à vous projeter dans l’avenir malgré les difficultés que vous affrontez jour après jour. Dan Buettner en parle d’ailleurs dans son TEDtalk “Comment vivre jusqu’à plus de 100 ans” (sous-titré en français).

L’étymologie du mot Ikigai signifie littéralement “Votre raison de vous lever du lit le matin”, votre raison d’être en somme. Le mot “Ikigai” est la combinaison de ‘iki’ qui signifie vie ou vivre, et du mot ‘kai’ qui désigne une valeur, effet, résultat ou utilité.

Où se trouve votre ikigai ? C’est tout simplement l’activité au centre qui combine les points forts de chaque cercle. Voici une illustration avec un diagramme de Venn :

schema-ikigai

Comme vous le voyez, il y a 4 cercles qui représentent :

  1. Ce que vous aimez
  2. Ce en quoi vous êtes doué
  3. Ce dont le monde a besoin
  4. Ce pour quoi vous êtes (ou serez) payé

En même temps, chaque cercle du diagramme est incomplet seul. Vous devez donc prêter la même attention à chaque domaine qui compose votre vie.

Comment utiliser votre ikigai ?

Vous ne pourrez appliquer votre ikigai que lorsque vous saurez déjà ce que vous voulez pour vous. Pour beaucoup cela nécessite d’abord une bonne dose d’introspection et de recherches. Mais cela ne vous empêche pas de commencer à remplir votre ikigai avec ce que vous savez déjà, comme dans cet exemple.

Vous pouvez aussi télécharger un modèle à remplir en cliquant ici, puis en le modifiant avec votre éditeur d’images préféré ou en l’imprimant.

Commencez par remplir les cercles avec des mots, des idées, des images ou des phrases qui s’appliquent à “Ce que vous aimez”, “Ce en quoi vous êtes doué”, “Ce dont le monde a besoin”, “Ce pour quoi vous serez payé”. Si besoin, posez-vous ces questions pour préciser votre pensée :

  • Ce que vous aimez : Qu’est-ce que vous appréciez faire ? Qu’est-ce qui vous touche ? Quelles passions avez-vous ?
  • Ce en quoi vous êtes doué : Quels sont vos talents et comment pouvez-vous les développer ? De quoi êtes-vous fier ? Que faites-vous d’utile pour les autres ?
  • Ce dont le monde a besoin : Comment pouvez-vous contribuer au monde ? Quels changements voulez-vous apporter au monde ?
  • Ce pour quoi vous serez payé : Quelles compétences pouvez-vous monétiser ? Quelles sont vos idées qui ont de la valeur ?

L’Ikigai est le point d’union des quatre composantes fondamentales de votre vie : passion, vocation, profession et mission. En d’autres termes là où se rencontrent et se chevauchent les différents cercles. Où ce que vous aimez rencontre ce en quoi vous êtes doué, qui se lie à ce pour quoi vous pouvez être payé et répond à ce dont le monde à besoin. L’Ikigai n’est complet que si chaque partie est correctement identifiée, puis comblée.

Lorsque vous pensez à chaque domaine, prenez donc votre temps et accueillez les idées qui arrivent avec un esprit ouvert. Ayez une vision d’ensemble pour découvrir les liens qui existent entre chaque cercle. Faites en sorte de remplir chaque cercle équitablement, sans quoi vous n’arriverez pas à un équilibre dans votre vie. De cette manière, votre ikigai finira par devenir clair et cohérent pour vous.

Vous aurez ainsi le sentiment que vos efforts font la différence dans la vie des autres, de contribuer à quelque chose de plus grand que vous-mêmes. Cela impacte directement votre niveau de motivation à effectuer vos tâches quotidienne.

C’est d’ailleurs ce qu’a remarqué le professeur A. Grant de l’Université de Pennsylvanie : ce qui motive le plus les employés au travail était de faire “des tâches qui améliorent le bien-être des autres” et de “voir ou rencontrer les personnes affectées par leur travail” (source).

Dans une autre expérience, des bénévoles de l’Université du Michigan qui passaient du temps physiquement avec des étudiants pour recevoir des fonds ont recueilli 171% plus d’argent que ceux qui démarchaient uniquement par téléphone. Le simple fait de rencontrer les étudiants a donné un sens aux bénévoles et amélioré leurs résultats.

L’intérêt de l’Ikigai

Les avantages d’avoir son “ikigai” sont très clairs. Cela vous donne une raison de vous lever le matin. D’apprécier votre travail et d’aimer ce que vous faites, cela donne un sens à votre existence. Combinez cela à une alimentation saine et un environnement agréable, vous pourrez vieillir en mettant toutes les chances de votre côté pour garder votre bonne santé.

Aussi l’Ikigai dévoile deux facettes importantes de la vie en général :

  • Le sentiment et la conviction que la vie vaut la peine d’être vécue [Être] : Nous sommes également des êtres spirituels, et la joie de vivre, le sentiment d’avoir de la valeur, et de pouvoir partager cela avec le monde est important pour nous.
  • Que nous avons tous un but qui a du sens et qui anime notre vie [Faire] : Il existe des choses que nous devons cultiver intérieurement, nos talents et nos compétences. Cela nous permet ensuite de nous épanouir, à la fois dans notre travail, avec notre famille et de concrétiser nos rêves.

Se reconnecter à soi et à ses actions est donc le chemin qui nous mène à l’accomplissement de soi.

Être satisfait et accompli dans sa vie est l’un des buts ultime de l’humanité depuis la nuit des temps. Nous recherchons constamment des pratiques qui peuvent nous rapprocher de cet épanouissement personnel.

La philosophie de l’ikigai nous montre que notre travail n’est pas là en périphérie de notre bonheur et accomplissement personnel, mais au contraire qu’il s’associe à tous les aspects de notre vie. L’ikigai est donc un outil qui nous permet de concilier tous les domaines de notre vie, pour atteindre le même but : être comblé dans sa vie.

Beaucoup en effet passent une grande partie de leur vie à faire un travail insipide. Un travail qui leur demande un effort surhumain pour se lever chaque matin de leur lit, et se diriger dans un lieu où ils ne se sentent pas valorisés. Où le travail se résume à faire ce qu’on leur demande, ni plus ni moins, sans tenir compte de leur opinion ou intellect.

C’est pourquoi il est si important de revenir à soi, de retrouver peut-être vos rêves d’enfants que vous avez mis de côté depuis tout ce temps, et de pouvoir vous lever le matin avec la joie d’apporter une pierre positive à l’édifice de votre vie et du monde qui vous entoure.

Une fois que vous avez trouvé votre Ikigai, vous n’avez plus de raison d’aller en retraite. Après tout, lorsque vous avez trouvé votre but c’est pour la vie et l’idée de cesser de le poursuivre ne vous viendra même pas à l’esprit. En réalité, la retraite telle que le conçoit notre société moderne risque simplement d’accélérer votre décès.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Pour aller plus loin : La méthode Ikigai, de Héctor GARCÍA et Francesc MIRALLES.

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté /5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

6 Commentaires

  1. Corinne Guegan

    Bonjour,
    Une simple histoire de vision-mission, d’alignement.
    Merci pour votre contribition

    Corinne Guégan.

  2. Bouchra

    Bonjour
    Merci pour cet article,
    Je m’intéresse à l’IKIGAI pour des raisons personnelles (en tant qu’individu, en tant que mère, …) et professionnelles( coaching d’orientation )
    Sur internet je remarque des emplacements différents de “Vocation” et “Mission” selon les sites (des permutations)
    Je reste confuse!
    déjà le lien est étroit entre les deux notions …
    Pouvez-vous s’il vous plait m’éclairer?
    Merci beaucoup
    Bouchra

    1. Adam FartassiAdam Fartassi (Auteur de l'article)

      Bonjour Bouchra,

      Je vais essayer de rendre la distinction plus claire (tout du moins, comme je l’ai compris).
      Une Mission représente un idéal vers vous voudriez tendre. Vous allez y réfléchir souvent et développer des idées théoriques pour résoudre la situation.
      Par exemple : “Aider un maximum de personnes à être épanouies dans leur travail” ou encore “Contribuer à diminuer la faim dans le monde.”

      La Vocation est l’application concrète et spécialisée de la Mission à travers divers comportements, emplois, etc. Par exemple, “diminuer la faim dans le monde” peut vouloir dire travailler dans une association humanitaire, ou encore contribuer en tant que scientifique à améliorer le rendement agricole.
      Cette vocation qui est un travail particulier, est rémunérée et permet ainsi d’améliorer le monde.

      Cordialement,
      Adam.

  3. Ines Zivkovic

    Bonjour Adam et merci pour cet article !

    Étant moi-même spécialiste dans le domaine de l’Ikigaï (j’accompagne les personnes à trouver leur voie), je trouve que tu as maitrisé le sujet comme un expert !! BRAVO !

    J’adore ces phrases : “des tâches qui améliorent le bien-être des autres” et de “voir ou rencontrer les personnes affectées par leur travail” car effectivement, on ne peut pas trouver de sens profond à sa vie si on ne contribue pas un minimum aux autres, comme nous le montre si bien le concept de l’Ikigaï !

    Et si je peux me permettre de rajouter une belle citation d’une journaliste Japonaise à ton article :) :
    L’Ikigaï n’est pas que ce que l’on trouve en soi, mais souvent ce qui nous lie vers le monde extérieur” !

    1. Adam FartassiAdam Fartassi (Auteur de l'article)

      Bonjour Ines,

      Merci pour tes remarques, je viens de voir ton site et c’est une très bonne chose que tu puisses apporter aux autres ton expertise dans le développement personnel :)

      Bonne journée à toi,
      Adam.

  4. Sacha Hersigny

    Excellent article franchement ..
    Je me suis toujours un peu sentit perdu et je n’ai jamais vraiment réussi à trouver de solutions viables sur le long terme pour combler ce manque, mais là depuis que j’ai remplie ma “fiche Ikigai” j’ai vraiment l’impression d’avoir levé le brouillard qui m’aveugle depuis si longtemps ! Merci beaucoup Adam !

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

Votre commentaire ne sera pas affiché immédiatement, il sera publié après validation par l'administrateur.