Les niveaux logiques de Robert Dilts

brain-logical-levels

« La vision sans l’action n’est qu’un rêve; et l’action sans vision est vaine et ennuyeuse. » – Robert Dilts

Et si l’être humain était plus logique qu’on ne le croit ? Nos valeurs, comportements, et même notre identité seraient structurés selon plusieurs niveaux « logiques ». Selon le blocage ou problèmes que l’on peut avoir vécu dans sa vie, la solution se trouverait alors dans ce même niveau.
Voilà donc un outil intéressant que l’on va découvrir, et qui vous aidera par la même occasion à changer votre vie durablement.

Qu’est-ce que les niveaux logiques ?

D’après Robert Dilts qui a repris les travaux sur les niveaux d’apprentissage de l’anthropologue Gregory Bateson, nous sommes psychologiquement organisés en niveaux logiques, des ensembles de processus qui influent les uns sur les autres de manière hiérarchique.
La fonction de chaque niveau est alors d’organiser et diriger les interactions qui se produisent au niveau immédiatement en dessous. Ainsi, en changeant nos croyances nous changeons également nos capacités, nos comportements et finalement notre environnement (entourage).

La Pyramide de Dilts

Il existe donc 6 niveaux logiques : l’Environnement, le Comportement, les Capacités, les Croyances/Valeurs, l’Identité et le Sens, chacun répondant à une question bien précise.

Pour mieux comprendre le concept, voici un exemple tiré de Sleight of Mouth de Robert Dilts :
Cet objet dans votre environnement est dangereux. [Environnement]
Vos actions dans ce contexte sont dangereuses. [Comportement]
Votre incapacité à analyser la situation est dangereuse. [Capacité]
Vos croyances et valeurs sont dangereuses. [Croyances/Valeurs]
Vous êtes dangereux. [Identité]
Votre religion/philosophie est dangereuse. [Sens]

Imaginez que quelqu’un vous dise cela. Émotionnellement, vous vous sentez de plus en plus affecté par chaque phrase, comme si chacune vous cernait de plus en plus précisément. Effectivement, dire à quelqu’un que son comportement dans une situation est dangereux est plutôt différent que si vous lui disiez qu’il est dangereux.
Et on peut très bien imaginer qu’une phrase du type « Votre religion/philosophie/groupe est dangereu(se/x) », a le don d’énerver certaines personnes bien plus que s’il leur était dit « Vous êtes dangereux ».

Nous allons maintenant voir plus en détail chacun des 6 niveaux logiques.

  • L’Environnement : C’est notre entourage, les gens que nous rencontrons et les lieux/événements à quoi nous réagissons. Les facteurs environnementaux déterminent le contexte et les contraintes sous lesquelles les personnes agissent.
    Au niveau de l’entreprise, ce sont par exemple les lieux de travail, le design et la communication interne. L’influence se fait toutefois dans les deux sens. Nous pouvons choisir avec qui entretenir des relations, et qui écarter, nous pouvons déménager de lieu si notre quartier/ville/pays ne nous plaît plus.
    Et finalement au niveau individuel et de l’entreprise, l’on peut dire que toutes nos idées et créations mentales (architecture, technologies, système économique/politique) prennent vie matériellement dans notre environnement.
    Pour illustrer cela, prenons l’exemple d’un étudiant. Son Environnement serait ses relations avec ses camarades de classe, son école, son chez-soi et sa famille. C’est tout ce qui l’entoure et avec quoi il interagit.
    Ce niveau répond aux questions liées à l’espace-temps : Où et quand ?
    Par exemple : Où et quand désirons-nous atteindre un tel objectif ? (point de vue orienté solution)
    Où et quand réagissons-nous dans notre état actuel ? (point de vue orienté problème)
  • Le Comportement : Ce sont des actions et attitudes mises en oeuvre vis-à-vis de notre Environnement, indépendamment de notre compétence. C’est ce que l’individu fait concrètement dans la société, ses routines, ses habitudes de travail, etc. Au niveau d’une entreprise cela peut être, par exemple, les procédures ou directives données à chacun. Ce niveau est aussi le premier visible (et le premier pointé du doigt) dès qu’un problème survient à des niveaux logiques supérieurs. De même, le moindre changement dans ce niveau produit de grands effets, mais ceux-ci ne sont pas durables si nous ne changeons pas les niveaux supérieurs en correspondance.
    Si l’on garde l’exemple de l’étudiant, son Comportement est ce qu’il fait, donc étudier, s’entraider avec ses camarades lors de travaux communs, faire du sport pendant ses temps libres, etc.
    Ce niveau répond aux questions liés à l’action : Quoi, et plus spécifiquement quoi faire ?
    Par exemple : Que dois-je faire pour atteindre mon objectif ?
    Qu’est-ce que je fais dans mon état actuel ?
  • Les Capacités : Il s’agit de l’ensemble des compétences dont nous disposons, qui sont indispensable pour produire nos comportements selon l’environnement dans lequel nous nous trouvons. C’est le niveau des stratégies et savoir-faire. Parmi ces capacités, c’est celle d’apprendre qui est la plus essentielle car elle conditionne nos autres capacités. C’est ce niveau logique qui nous permet de nous perfectionner dans nos tâches (Comportement).
    Dans le monde de l’entreprise, ce sont les infrastructures disponibles pour soutenir la communication, l’innovation, la planification et la prise de décisions entre les différents acteurs dans l’organisation.
    Les Capacités de l’étudiant seraient sa capacité à se concentrer pendant ses révisions, à prendre des notes, à gérer son temps, et à apprendre/retenir ses cours.
    Ce niveau répond aux questions liées à l’analyse et la décision : Comment ?
    Par exemple : Comment faire tel comportement dans tel environnement pour atteindre mon objectif ?
    Comment dois-je réaliser cette action dans mon état actuel ?
  • Les Croyances/Valeurs : Les niveaux inférieurs sont modelés par nos croyances et valeurs. Nos croyances sont les idées que nous pensons vraies et sur lesquelles nous ne changeons pas d’avis facilement parce que cela nous « bougerait » trop. Nous nous arrangeons souvent pour ne jamais les remettre en question, et celles-ci définissent nos « permissions » et nos limites que nous nous accordons concernant les niveaux inférieurs.
    Contrairement aux croyances qui sont bien affirmées, les valeurs désignent des concepts importants pour nous et que nous voyons comme un standard élevé. Elles sont la source de nos motivations qui nous poussent à poursuivre nos objectifs. Par exemple, si nous nous croyons incapable d’apprendre (croyance), parce que nous sommes trop vieux (valeur « jeunesse ») ou trop bête (valeur « intelligence »), nous allons saboter nos capacités d’apprentissage.
    Dans les entreprises, c’est souvent ce que l’on appelle la « culture » de l’entreprise dans lesquels les employés baignent et qui façonne leur manière de percevoir leur travail ainsi que la portée de leurs tâches quotidiennes.
    Pour un étudiant toujours, ses Croyances/Valeurs seraient l’importance qu’il accorde à ses études, s’il croit qu’elles sont importantes pour lui et son avenir, si être studieux et attentif fait partie de ses valeurs.
    Ce niveau répond aux questions liées à la raison de nos comportements : les croyances répondent à la question « Pourquoi ?« , et les valeurs répondent à la question « Pour quoi ? »
    Par exemple : Pourquoi (pour quoi) veux-tu atteindre cet objectif ?
    Pourquoi (ou pour quoi) as-tu cette difficulté ?
  • L’Identité : L’identité d’une personne est le socle de son existence, c’est le « qui » derrière le Où, Quand, Comment, Comment, Pourquoi (Pour quoi). C’est le sentiment d’unicité que nous avons et qui nous pousse à rester identique et cohérent vis-à-vis de nous-même tout le long de notre vie. C’est aussi la représentation que nous avons chacun de nous-même, et cette représentation influence elle-même tous les autres niveaux logiques.
    Cela nous amène à entrer en contact avec notre mission de vie qui est ce que nous voulons accomplir dans le monde, dans notre société. On peut aussi faire le parallèle entre cette mission de vie et le dernier niveau de la pyramide de Maslow.
    Le sentiment d’accomplissement ne peut se produire que lorsque nous avons les moyens de poursuivre cette mission de vie (c’est-à-dire que nos autres besoins sont comblés).
    Au niveau de l’entreprise, c’est tout simplement son image qui est véhiculée à la simple évocation de son nom, cette image est conditionnée par sa culture, ses capacités, comportement et son environnement.
    Pour un étudiant, son identité est liée à ce qu’il étudie, cela peut être par exemple un apprenti-psychologue, commercial, mathématicien, médecin, etc. Cette identité s’accompagne d’une mission, la mission d’un médecin est par exemple de soigner ses patients du mieux possible.
    Ce niveau répond à la question de l’individualité : Qui ?
    Par exemple : Qui suis-je pour être porteur de cet objectif ?
    Qui es-tu pour croire ce en quoi tu crois, avec tes capacités et ton comportement dans ton environnement actuel ?
  • Le Sens : Le Sens ou encore niveau logique Spirituel ou Transpersonnel, se concentre sur les relations entre l’individu et le système plus vaste qui l’englobe et dans lequel il interagit.
    On parle ici d’appartenance, que ce soit à notre entreprise, notre pays, l’humanité, l’Univers ou notre conception de Dieu. C’est le système avec lequel l’individu se sent connecté et pour qui son Comportement (actions et attitudes) sont dirigés, lui donnant ainsi une vision à long terme, un sens et un but à ses actes, capacités, croyances et son identité. C’est aussi le niveau le plus profond et le siège de nos grandes interrogations métaphysiques, il contient tout ce que nous sommes et faisons mais n’est en rien dépendant de cela.
    Bien entendu, tout changement sur ce niveau a des répercussions profondes sur tous les autres niveaux.
    Au niveau des entreprises, c’est tout l’écosystème dans lesquelles elles sont plongées, cela peut être le marché boursier pour celles cotées en bourse, la région/nation ou bien le commerce international.
    Pour un étudiant, au-delà de sa mission et de son Identité, il est lié à un système plus vaste que lui : par exemple la société et les gens qui la composent. Un étudiant en médecine peut se sentir connecté à la souffrance humaine et son Identité de médecin est dévouée à l’apaisement de cette souffrance.
    Ce niveau répond à la question de l’appartenance : Pour qui (ou quoi) d’autre ?
    Par exemple : Au-delà de ma propre personne, ai-je le sentiment de participer à quelque chose de plus vaste que moi dans la réalisation de cette objectif ?
    Il y a-t-il quelque chose de supérieur à moi auquel je suis attaché dans cette histoire ?

Les niveaux logiques ne peuvent fonctionner parfaitement entre eux que lorsqu’ils sont dits « alignés », c’est-à-dire, qu’ils s’associent et convergent avec cohérence vers un même but. Nous allons maintenant voir comment y parvenir.

L’alignement des niveaux logiques

La vitesse d’une voiture est liée à la distance qu’elle parcourt selon un temps donné [Environnement]
Appuyer sur la pédale d’accélérateur est un comportement qui modifie la vitesse de celle-ci [Comportement]
La capacité à rester sous la limite de vitesse autorisée est liée au contrôle mental exercé par la personne sur son pied. [Capacité]
Respecter les limites de vitesses n’est possible que si l’on accorde de la valeur aux lois et que l’on croit qu’il y a des conséquences si elles ne sont pas respectées. Si nous n’accordons pas d’importance à notre vitesse, nous ne nous limiterons pas, même si nous en sommes capables. [Croyances/Valeurs]
Être un « bon conducteur » est une identité que nous aimons endosser. [Identité]
Faire de la route un lieu sûr pour les autres usagers et piétons a du sens pour nous, c’est ce qui nous pousse à maintenir notre Identité de bon conducteur, et permet d’aligner tous les autres niveaux logiques. [Sens]

Voici quelques questions qui vous aideront à savoir si vous êtes aligné ou non :
Vous vous sentez « décalé » avec votre environnement ? Vous avez l’impression de ne pas être à votre place au travail, à l’école ou chez vous ? Ou bien vous sentez que vous méritez mieux dans la vie ?
Et bien cela est dû à un problème d’alignement des niveaux logiques, ce qui est bien plus fréquent qu’on ne le croit.

Cela peut-être par exemple, une personne qui déteste les travaux manuels parce qu’il pense que c’est dégradant (niveau logique Croyances/Valeurs) et qui se retrouve forcé à travailler dans le BTP faute d’avoir pu trouver un emploi dans la branche qu’il désirait. La contradiction entre ses actions dans son nouvel Environnement et ses Croyances/Valeurs actuelles le rendront de plus en plus morose et il restreindra ses Capacités à effectuer ses tâches correctement, ce qui se verra ensuite dans son Comportement.

Cela peut-être aussi le cas d’un étudiant qui se découvre une nouvelle passion et se faisant, change son Identité (psychologue au lieu d’économiste) mais se retrouve coincé dans sa filière d’étude que ses parents ont déjà eu tant de mal à financer.

Pour être aligné à nouveau, il est nécessaire de prendre les décisions qui s’imposent et changer les niveaux logiques inférieurs pour les accorder au niveau logique qui a changé.
Si votre Identité a changé, alors vos Croyances/Valeurs, Capacités, Comportement, Environnement doivent changer aussi. Si vos Croyances/Valeurs ont changé, alors vos Capacités, Comportement et Environnement doivent changer, mais pas votre Identité.

Le changement n’a pas à être brusque bien entendu, toutefois il est nécessaire de l’entreprendre à votre échelle. Faites les démarches pour changer de métier si le vôtre ne satisfait pas vos Capacités/Croyances/Valeurs, ou bien déménagez si votre Environnement ne vous permet pas d’agir (Comportement) selon vos Croyances/Valeurs.
Ce changement est nécessaire car le temps n’arrangera pas ce problème d’alignement, bien au contraire.
Plus le temps passera et moins vous serez alignés, vous procrastinerez au travail, votre moral baissera et votre frustration grimpera inexorablement jusqu’à ce que dos au mur, vous soyez obligé d’entreprendre ce changement. C’est ce qu’on appelle la crise de mi-vie ou encore la crise de la quarantaine.

Pour faire le parallèle avec les entreprises, ce sont par exemple des startups qui n’ont pas pris le temps de créer leur culture ou bien de grosses entreprises qui l’ont détruite à cause du grand turn-over de ses salariés (problème Croyances/Valeurs).
Des entreprises qui ont sali leur image (Identité) à cause d’une mauvaise publicité ou défaut dans leurs produits. Si le problème n’est pas réglé, ces entreprises avancent inexorablement vers la faillite et se feront supplanter par d’autres qui ont mieux su gérer leur image et/ou culture.

Une fois les changements entrepris, votre vie changera pour le mieux et la seule chose que vous regretterez c’est de ne pas les avoir réalisés plus tôt. Il n’est jamais trop tard pour changer, et c’est ce que nous apprend Robert Dilts, faites donc les choix qui s’imposent pour vivre la vie dont vous rêvez smile

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager avec votre entourage !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune étudiant passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel

5 Commentaires

  1. Anonyme

    Merci Adam un article très intéressant, surtout que je vais animer un atelier sur la médiation

  2. Fatya

    Waow merci pour ces explications illustrées d’exemples très pertinents!

  3. sara

    bonjour nous vous félicitons pour cette initiative et nous espérons trouver des réponses à nos besoins le développement personnel est notre quête et nous manquons de beaucoup d outils
    merci

  4. MOREL-JEAN Catherine

    Bonjour, j’ai établi un lien depuis mon site sur cette page qui me semble particulièrement claire et enrichissante. N’hésitez pas à revenir vers moi si vous pensez qu’il n’est pas pertinent. Je l’annulerai aussitôt.
    Bien sincèrement
    Catherine MOREL JEAN

    1. Adam FartassiAdam Fartassi (Auteur de l'article)

      Bonjour Catherine,
      Je vous remercie pour votre retour sur cet article et je suis au contraire ravi que vous ayez fait un lien depuis votre site.
      Bonne continuation pour vos projets,
      Adam.

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

CommentLuv badge