Entreprendre : Les 7 erreurs à éviter !

Entreprendre-7-erreurs

Créer son entreprise n’est pas la chose la plus compliquée en soi. Vous allez à la chambre du commerce, vous réalisez vos statuts et les quelques démarches suivantes. Puis vous déposez votre capital social et vous voilà entrepreneur. Bon d’accord, je vous ai simplifié tout ça ! C’était surtout pour vous dire que la phase la plus difficile n’est pas la création, ce sont les années qui vont suivre.

Vous avez sans doute une spécialité, un cœur de métier pour choisir l’entrepreneuriat. Mais attention, on ne devient pas entrepreneur juste parce qu’on a une entreprise. Entreprendre c’est commettre des erreurs et c’est normal. Je suis Maëva du blog de l’art de se reconvertir. Ancienne gérante d’une auto-école, je vous présente mes erreurs !

1. Entreprendre sans formation

Être entrepreneur ne s’invente pas, vous allez devoir vous former. Beaucoup d’entreprises déposent le bilan rapidement. C’est le manque de qualification du gérant qui pose parfois problème. Ne vous offensez pas, vous êtes sûrement très bon dans ce que vous faites, mais si vous n’avez jamais géré une entreprise vous ne pouvez pas tout savoir.

Des formations sur l’entrepreneuriat existent, cela dit ce n’est pas la seule façon d’apprendre. Vous avez la chance d’évoluer dans un monde où les connaissances sont accessibles en quelques clics.  Lisez et inspirez-vous de ceux qui ont réussi avant vous. Formez-vous à la gestion, au management, à l’organisation et n’oubliez pas la partie “développement personnel”. Un bon chef d’entreprise devra avoir un bon état d’esprit pour réussir à évoluer.

2. Entreprendre et rester seul

Vous allez probablement vivre des moments de doute ou de peur et c’est normal. Vous vous lancez dans une grande aventure, vous y avez mis vos économies et vous voulez que ça fonctionne. Rassurez-vous, on ne vous demande pas d’être surhumain, votre jeune entreprise a simplement besoin que vous soyez en forme et sûr de vous !

Entourez-vous et ne restez pas seul. Vous pouvez opter pour un co-fondateur dès le début, mais ce n’est pas la seule option. Être seul maître à bord est possible, cherchez à faire des connaissances dans votre domaine et dans l’entrepreneuriat. Il existe des associations, des événements régionaux et des salons d’entrepreneurs.

Alors, sortez et rencontrez des gens qui font la même chose que vous. En côtoyant d’autres chefs d’entreprises, vous pourrez échanger et vous entraider. Rien de mieux que de prendre conseil auprès des gens qui vivent la même chose que vous, et qui ont sans doute les mêmes inquiétudes.

Vous n’avez pas forcément le temps de sortir. Dirigez-vous vers Internet, sur les forums ou les réseaux sociaux, vous pourrez échanger et parler de vos problèmes. De nombreux groupes d’entrepreneurs existent sur Facebook, vous y trouverez de l’entraide et peut-être que vous ferez de belles rencontres.

3. Confondre recettes et bénéfices

entreprendre-benefices-recettes

Vos premiers clients commencent à payer, vous regardez tout cet argent qui rentre. C’est le premier pas vers le développement de votre entreprise. Je me souviens très bien de mon ressenti lorsque j’ai vu mes premiers euros rentrés en banque. De la satisfaction, de l’excitation et l’envie de réinvestir pour que ma société grandisse.

Mais grossière erreur, ce qui rentre en banque n’est pas que de l’argent pour vous. Il va falloir soustraire de nombreux frais encore. Vos factures courantes, votre loyer, vos crédits, vos prestataires de services, vos employés, etc.

Puis vous allez devoir payer votre TVA. Il faut savoir que pour une entreprise qui est assujettie à la TVA, il y aura un remboursement sur les factures payées. C’est-à-dire si j’achète un nouveau bureau, je le paierai toutes taxes comprises, mais je me ferai rembourser la TVA. À l’inverse, mon client va me payer sa facture toutes taxes comprises et moi je ne toucherai que le montant hors taxes.

Donc, pour ceux qui pensent que l’on se fait uniquement rembourser la TVA, ce n’est pas tout à fait ça. Je vous souhaite de vendre plus que vous n’achetez alors pensez bien que sur une facture à 100 €, vous n’en toucherez qu’une partie.

Enfin, une entreprise qui gagne de l’argent va payer des impôts, c’est donc à prendre en considération aussi. Laissez passer les premières années, prévoyez de l’argent de côté pour payer vos factures.

4. Entreprendre c’est être ambitieux, mais pas trop !

Dans l’entrepreneuriat il faut être ambitieux. Vous êtes peut-être déjà à la tête d’une start-up, ou d’une entreprise en pleine croissance et c’est très bien. Quand je parle ambition – je pèse mes mots – il faut être ambitieux pour évoluer, aller chercher des financements, etc. Un entrepreneur a pour but de faire grossir son entreprise. Si les présidents des grands groupes n’avaient pas été ambitieux, ils n’en seraient pas là.

Cependant, être trop ambitieux peut nous porter grief, notamment si l’on manque de patience. Ça a été mon erreur, je voulais tellement que mon entreprise évolue que j’ai été impatiente et j’ai réinvesti trop vite. Trop d’ambition ou trop d’impatience ? Je pense que les deux se rejoignent. Pour accélérer le développement d’une entreprise, il faut être sûr d’avoir les moyens.

Vous pouvez choisir d’effectuer une levée de fond pour évoluer plus vite. Néanmoins, si vous êtes une petite société, vous devrez faire preuve de patience et travailler dur. C’est en prenant le temps que vous arriverez à construire quelque chose de solide et qui tient dans le temps.

5. Ne pas gérer ses comptes

Voici un problème récurrent : l’entrepreneur se retrouve à porter toutes les casquettes. Entre son cœur de métier qui lui rapporte de l’argent et la gestion de ses comptes ou de ses papiers, le choix est rapidement fait. C’est encore une fois une grossière erreur, il est très important de prendre du temps pour la paperasse et pour la gestion de ses comptes. Il faut être très vigilant.

Après de nombreuses heures à travailler, vous n’avez pas toujours envie de vous mettre à votre bureau le soir. Pourtant, si vous n’êtes conscient(e) de l’argent qui rentre et celui qui sort, vous risquez de prendre de mauvaises décisions. Vérifiez donc régulièrement l’état de vos comptes.

Lorsque l’on est seul, il peut être difficile d’occuper tous les postes. Néanmoins, même lorsque vous aurez les moyens d’embaucher quelqu’un pour gérer la partie administrative de votre société, vous devrez toujours garder un œil dessus. Vous êtes le gérant, vous êtes responsable de la gestion de votre entreprise.

6. Entreprendre c’est être chef d’entreprise

entreprendre-patron

En évoluant, vous allez devoir embaucher et prendre des prestataires de services. Très vite, il vous faudra un comptable. Oui, c’est un professionnel, mais non, il n’est pas infaillible. Ma première comptable m’a extrêmement mal conseillé. Comme je lui faisais confiance, elle m’a pris 4000€ pour un changement de statut alors que mon entreprise n’avait que 6 mois.

Autant vous dire que j’ai eu de grosses difficultés à remonter après ça. Alors, n’oubliez pas que c’est votre entreprise, vous êtes le gérant, vous prenez les décisions. Restez lucide, soyez informé et faites vos propres choix.

En embauchant, vous acquérez une nouvelle casquette : celle de patron. Soyez bon et juste, mais rappelez-vous qu’à partir du moment où vous versez un revenu vous devez pouvoir justifier du travail de votre salarié. Vous devrez vérifier régulièrement la qualité du travail fourni.

Mon premier salarié s’est permis bien trop de choses, j’ai voulu être trop gentille et il en a profité. Bien sûr, tous les employés n’agiront pas ainsi, restez simplement vigilent. Après tout, vous êtes le seul maître à bord, c’est votre entreprise et c’est votre responsabilité de la faire fonctionner.

7. Entreprendre sans continuer à se former

Ce n’est pas parce que vous vous êtes formé au départ qu’il faut s’arrêter là. Le monde change, les choses évoluent. Il est donc nécessaire de se former tout au long de sa vie. Que vous soyez entrepreneur depuis 2 ans ou 20 ans, une remise à niveau est toujours nécessaire.

Investir dans des formations, c’est un investissement en vous et sur l’avenir. Oui, se former peut avoir un coût, mais si cela vous apporte de nouvelles compétences, vous aurez forcément un retour sur investissement.

De plus, en vous formant, vous rencontrerez d’autres personnes comme vous, alors vous élargirez votre cercle d’amis entrepreneurs. Résultat, de nouvelles compétences, de nouvelles relations, c’est donc le duo gagnant. Investissez en vous, soyez expert dans votre domaine et gérez votre entreprise d’une main de maître.

A présent que nous avons vu tout cela, pourquoi suis-je persuadé que ces 7 erreurs peuvent vous coûter votre entreprise ? Parce que je les ai vécu, j’ai absolument fait chacune d’entre elles. Résultat, j’ai fini par déposer le bilan.

Est-ce un échec ? Oui et non, cela m’a tellement appris que j’ai changé ma vie et ma façon de penser. Bien sûr, même si cet échec m’a beaucoup apporté finalement, j’ai aussi beaucoup perdu. Je suis Maëva, rédactrice web SEO et propriétaire du blog l’art de se reconvertir.

Avez-vous commis l’une de ces erreurs ? Dites-nous tout dans les commentaires :) !

Print Friendly, PDF & Email

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté 0/5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

Entreprendre : Les 7 erreurs à éviter !
The following two tabs change content below.
Maeva Kaliciak

Maeva Kaliciak

Rédactrice web SEO, ma passion de l’écriture et du web marketing m’a amené à choisir cette voie. Aujourd’hui en formation copywriter, j’espère accompagner les entreprises dans la rédaction d’un contenu persuasif, pour leur permettre de convertir davantage de clients potentiels.
Maeva Kaliciak

Derniers articles par Maeva Kaliciak

Laisser un commentaire

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Votre commentaire peut ne pas être affiché immédiatement, il pourra alors être publié après validation par l'administrateur.