Comment gérer les déceptions dans votre vie ?

Gerer-les-deceptions
5
(1)

“Les meilleurs succès apparaissent après les plus grandes déceptions.” – Harry Ward Beecher

Vous êtes-vous déjà senti déçu(e) à propos de quelqu’un ou de quelque chose ?

Peut-être que vous n’avez pas obtenu la promotion souhaitée dans votre emploi. Ou bien vous avez raté une opportunité de carrière. Ou encore, une déception amoureuse. Une relation qui se brise. Un ami qui vous a trahi.

Comment l’avez-vous ressenti ? Cela vous a-t-il paralysé ou déprimé ? Et pour les cas les plus graves, avez-vous eu l’impression que votre monde s’écroulait ?

La déception est un sentiment de tristesse qui se produit lorsque quelqu’un ou quelque chose ne répond pas à vos attentes. Chaque jour, des personnes font face à la déception. Selon l’ampleur de la déception et votre façon de la gérer, ce sentiment peut disparaître rapidement, ou bien stagner dans votre vie un long moment.

Si les déceptions ne sont pas correctement gérées, elles peuvent mener à la dépression et éventuellement à l’apathie.

Avant d’aller plus loin et découvrir comment mieux aborder la déception, nous allons voir ce que vous ne devriez pas faire.

Les comportements à éviter lorsque l’on se sent déçu(e)

La plupart des gens ressentent un certain malaise lorsqu’ils font face à la déception. Parce que nous n’apprenons pas à gérer ce sentiment à l’école ou dans la vie en général, nous cherchons à le noyer et l’ignorer avec des comportements destructeurs. En voici quelques-uns.

1. Essayer de se distraire avec d’autres activités

deception-se-laisser-distraire

Le réflexe le plus fréquent est de noyer sa déception dans des activités sans but. Faire la fête, grignoter, faire les boutiques, jouer à des jeux. Pour d’autres cela peut être l’alcool, les drogues ou le sexe. Tant que l’esprit est occupé par ces activités et comportements, il ne peut pas penser à cette déception douloureuse.

Bien que la plupart de ces activités effectuées modérément soit acceptable, lorsqu’elles sont utilisées pour anesthésier les sentiments négatifs que vous ressentez, c’est autrement plus problématique. Tout simplement parce que le problème de fond n’est jamais résolu.

C’est ce qui se passe par exemple avec les relations passagères. Une personne tente de surmonter une rupture douloureuse en se lançant immédiatement dans une nouvelle relation. Ce qui ne manquera pas de créer d’autres problèmes plus tard.

Vous pouvez vous sentir satisfait(e) sur le court terme, mais ce sentiment s’évapore rapidement lorsqu’une autre déception pointe son nez (ou qu’un événement vous rappelle celle que vous avez vécue). Vous continuez par la suite à vous distraire d’autant plus, et cela se transforme en un cercle vicieux dont il est difficile de sortir.

2. Nier vos désirs

La seconde manière de noyer votre déception est de nier vos désirs, faire comme s’ils n’existaient pas. D’apparence, vous prétendez que vous vous en fichez mais dans le fond, vous y repensez souvent. Vous essayez de vous conditionner à ne rien attendre des choses ou des autres, puisqu’on ne peut pas être déçu si nous n’espérons rien.

C’est le cas par exemple des personnes qui ont été marquées par des relations douloureuses. Elles ferment leur cœur aux autres et semblent se désintéresser complètement de l’amour. Pourtant, en secret elles espèrent trouver leur âme sœur.

Mais parce que ces personnes ont peur d’être à nouveau blessées, elles nient leur désir d’avoir une relation et refusent de laisser les autres entrer dans leur vie.

Plus le temps passe et plus vous devenez aigri, ce déni a créé une frustration intense qui vous revient à la figure chaque fois qu’on vous parle de cette situation ou de ce que vous désirez. Pas terrible, non ?

3. Abandonner vos objectifs

La troisième manière d’oublier votre déception est d’abandonner vos objectifs. C’est peut-être la pire des trois méthodes décrites jusqu’ici. Alors que vous aspirez à vos objectifs, vous vous résignez en vous disant que vous ne les atteindrez jamais. Vous vous dépréciez et vous dévalorisez, en pensant que vous n’êtes pas fait(e) pour accomplir quoi que ce soit.

Vous passez chaque jour à essayer de vous convaincre, vous et les autres autour de vous, que vous ne pouvez pas atteindre vos objectifs, alors qu’ils sont parfaitement à votre portée.

Qu’est-ce qui se produit lorsque vous ne gérez pas votre déception convenablement ?

Chaque fois que vous essayez de noyer votre déception, de nier vos désirs ou même d’abandonner vos objectifs, vous rejetez ce que vous êtes à l’intérieur. Vous rejetez vos buts, vos désirs et vos rêves, votre vrai Vous. Vous devenez alors l’ombre de vous-même, et même si vous prétendez que tout va bien et qu’au quotidien tout se passe bien, vous ne pouvez pas tromper votre inconscient.

Chaque jour, vous sombrez un peu plus dans cet état de déception et d’apathie. Vous vivez comme un somnambule, sans passion ni ardeur. Vous vous effondrez peu à peu sur vous-même.

Les 5 étapes pour sortir de la déception

Comportements-deception

Fort heureusement, vous n’êtes pas obligé(e) de vivre ainsi. Vous n’êtes pas la seule personne existante à être déçue. Tout le monde l’a été à un moment donné ; vos amis, votre famille, vos professeurs, vos collègues, vos patrons. J’ai personnellement fait face à des déceptions dans ma vie.

Vous n’avez pas le monopole de la déception. Même si cette émotion se déclenche sans que vous l’ayez voulu, vous pouvez tout de même apprendre à l’apprivoiser. Du moment que vous apprenez à gérer vos déceptions sainement, alors vous pourrez vivre votre vie pleinement aligné avec vos désirs et vos passions.

Nous allons voir à présent les 5 étapes pour apaiser votre déception :

Etape N°1 : Changer votre état de conscience

Chaque fois que vous vivez une expérience qui vous déçoit, vous glissez dans un état de conscience où vos pensées tournent autour de la peur, de la tristesse, le chagrin ou l’apathie. Parfois, ce sentiment de déception est si écrasant que nous avons l’impression que c’est la fin du monde.

En étant bloqué dans un tel état, vous ne pouvez pas penser logiquement. C’est pourquoi la première étape va être de changer cet état de conscience vers un état plus neutre ou plus positif, comme le désir, la volonté ou la raison, qui vous aidera par la suite à mieux réagir dans votre situation.

Recherchez des activités positives qui vous ressourcent. Quelles activités appréciez-vous faire ? Identifiez-les. Cela peut être d’écrire dans un journal intime, de marcher dans un parc, regarder un film joyeux, parler à des amis que vous appréciez…

Si lire votre livre favori vous stimule, alors allez chercher ce livre et commencez à lire. Si une promenade dans votre quartier vous permet de vous détendre, alors sortez de chez vous et profitez-en pour changer d’air.

Si jouer à des jeux vous rend plus heureux, allez-y et jouez-y (mais pas de manière excessive). Faites ce qui vous fait sentir au mieux. Parfois, il suffit de passer un peu de temps seul pour faire le vide de toutes les pensées négatives que vous avez accumulées.

Pour ma part c’est un peu tout à la fois, certains jours je préfère me détendre avec un livre, d’autres simplement changer d’air. Vous n’avez pas besoin de vous créer une routine particulière, juste de vous laisser guider par ce qui vous attire en prenant l’engagement de revenir à votre vie quotidienne par la suite.

Etape N°2 : Attachez-vous à votre désir, pas au résultat

Lorsque vous êtes déçu(e), votre source de déception est liée à votre attachement à un certain résultat. Lorsque la situation ne se déroule pas de la manière dont vous l’aviez imaginée, alors vous êtes déçu. C’est une réponse émotionnelle parfaitement naturelle.

Par contre, comprenez que votre but réel se cache derrière vos désirs. Il y a plein de manières différentes de satisfaire ce désir, ce n’est pas parce que vous n’avez pas obtenu le résultat escompté que tout a échoué.

Par exemple, imaginons que vous ayez un entretien dans l’entreprise A. Vous aimez ce secteur, les avantages sont géniaux et vous n’avez entendu que du bien de ladite entreprise. Vous imaginez sans mal que votre poste rêvé est là, dans cette entreprise.

Hélas, un autre candidat qui a mieux brillé que vous, vous vole la place. Pire encore, il se trouve que cette entreprise A a décidé de mettre en place un délai de 2 ans avant de pouvoir repostuler. Qu’allez-vous faire ?

En appliquant cette étape, vous apprenez à vous focaliser sur votre désir derrière cet emploi. Vous pouvez commencer à voir que cette entreprise A répondait à certains de vos critères, par exemple un emploi stimulant intellectuellement avec un environnement de travail dynamique.

Si c’est le cas, alors vous pouvez retrouver ce type d’emploi dans l’entreprise G ou H, voire même le créer vous-même avec votre propre entreprise. L’entreprise A n’est que l’une des nombreuses manières de satisfaire votre désir.

Ainsi,

  • Votre but est de décrocher un poste dans l’entreprise A.
  • Votre désir intérieur est de faire carrière qui stimule votre envie de défi, dans un environnement de travail dynamique.
  • Votre but de travailler dans l’entreprise A n’est qu’une projection de vos désirs intérieurs. Il y a plein d’autres façons de combler ce désir. Même si la voie qui mène à ce poste dans l’entreprise A est barrée (pour le moment), vous pouvez tracer d’autres chemins pour concrétiser votre désir, peut-être même meilleurs que votre voie originale (celle vers l’entreprise A).

Un autre exemple où les personnes s’attachent un peu trop au résultat sont les relations. Imaginons que vous aimiez la personne A. Vous voulez être avec lui/elle, mais cette personne n’éprouve pas la même chose pour vous. Vous pourriez vous sentir blessé(e) ou déçu(e), mais arrêtez-vous quelques instants pour penser à la chose suivante : Que désirez-vous réellement ?

Ce que vous désirez c’est probablement une relation d’amour authentique et sincère avec quelqu’un. Cette personne A n’est qu’une parmi de nombreuses autres personnes dans ce monde dont vous pouvez tomber amoureux. Il ou elle n’est pas la seule personne que vous êtes capable d’aimer ; il y a beaucoup d’autres gens là dehors avec qui vous pourriez être compatible.

Ainsi, au lieu de lier toutes vos attentes à cette unique personne, reconnectez-vous à votre désir intérieur qui est d’éprouver et de vivre une relation qui vous satisfait.

A présent posez-vous cette question : Quel est votre désir profond qui vous motive à rechercher cet objectif particulier (carrière, relation, finances, santé, spiritualité…) ? Découvrez-le et notez ce qui vous vient.

Maintenant imaginons que vous êtes aujourd’hui au point A (chômage, solitude, pauvreté…) et que vous voulez à tout prix arriver à un point B spécifique (une offre d’emploi, une personne, un salaire…). Quel est ce désir qui vous pousse à avancer vers ce point B ?

Connectez-vous à ce désir, laissez votre imagination dessiner votre situation idéale, puis réalisez enfin que le point B n’est qu’une des nombreuses destinations vers laquelle vous pouvez aller. Il y a plein d’autres voies possibles, comme le point C, D, E… jusqu’à Z. Celles-ci satisferont votre désir tout aussi bien, sinon mieux que le fameux point B auquel vous vous accrochez.

Concentrez-vous donc sur ce désir intérieur, et pas sur cette chose ou personne dont vous pensez qu’elle pourra combler ce désir. Il n’y a pas qu’une seule manière de le réaliser, tous les chemins mènent à Rome paraît-il.

Etape N°3 : Libérez-vous de vos attentes

se-liberer-des-attentes

Tout comme le sentiment d’impatience, la déception est souvent liée à une attente particulière. Comme si la réalité devait se conformer à ce que vous attendez d’elle. Bien des personnes enchaînent ainsi les déceptions parce qu’elles n’arrivent pas à voir la réalité telle qu’elle est réellement.

Si vous êtes déçu(e) par quelqu’un ou quelque chose, cela signifie que vos attentes ne correspondent pas à la réalité. Votre perception des choses est biaisée, un peu comme si vous portiez des lunettes qui déforment le monde que vous voyez.

Par exemple, disons que vous imaginez recevoir une promotion au travail après avoir fait un travail exceptionnel qui vous a demandé beaucoup d’efforts. Mais votre travail est passé inaperçu, personne ne vous a félicité. Vous vous sentez alors déçu(e). Ici, votre perception que “travailler dur = récompense” est fausse.

Il existe plusieurs manières de travailler. Peut-être avez-vous fait plus que ce qu’on vous a demandé par perfectionnisme, peut-être que le projet à l’origine n’était pas si important que ça pour la hiérarchie, ou peut-être encore que vos collègues ont été plus productifs que vous.

Dans votre esprit, vous continuez de vous attacher à cette notion que “tout effort doit être récompensé”. Mais c’est une illusion. Ce n’est pas la réalité. Pourtant, cette idée est comme une bouée de sauvetage pour vous, sans elle vous angoissez. Vous avez toujours agi dans votre vie avec cette croyance, mais aujourd’hui elle vous empêche d’aller de l’avant et de vous épanouir.

Faire face à la déception exige de vous de laisser tomber ces fausses croyances et vos attentes. C’est pourquoi, dès que vous ressentez de la déception demandez-vous : “À quelle croyance je m’accroche ? Avec quelles fausses perceptions je regarde le monde qui m’entoure ? Qu’est-ce que j’attends de la réalité et que je n’obtiens pas ?”

Demandez-vous comment et quand vous avez développé ces fausses idées, celles qui maintiennent cette illusion que vous avez construite. Prenez-en conscience, et libérez-vous en. Cette illusion vous empêche d’agir de manière constructive sur votre situation et de vivre la vie comme vous le désirez.

Si l’on reprend l’exemple des relations dans l’Etape N°2, c’est-à-dire que vous êtes déçu(e) parce que la personne A ne veut pas vous aimer en retour. Vous avez l’impression d’avoir perdu ce qui aurait pu être une merveilleuse relation.

Cependant, c’est une illusion qui se joue dans votre esprit. Si cette personne ne veut pas être avec vous, peu importe ses raisons personnelles, il ou elle n’est pas la personne qui satisfera votre désir d’une relation amoureuse épanouie.

Il ou elle n’est pas la personne qui peut vous donner ce que vous désirez. Cette croyance qu’il ou elle est la seule personne qui peut vous apporter ce dont vous avez besoin est incorrecte, et il est temps de vous en libérer.

Etape N°4 : Comprendre qu’il n’y a pas d’échec

La plupart des gens se sentent déçus parce qu’ils pensent avoir raté quelque chose. Comme si une opportunité venait de s’envoler sous leurs yeux.

Vous avez cru qu’il suffisait de travailler dur et que tout irait pour le mieux, ou bien que tout sacrifier pour cette personne vous apporterait son amour et sa reconnaissance.

Cette expérience vous montre que votre façon de penser n’était pas bonne. Que votre méthode ne produit pas le résultat que vous escomptiez. Ainsi, vous allez probablement changer d’approche, agir différemment pour satisfaire ce désir intérieur tout en tenant compte de la réalité qui vous entoure.

Votre déception vous aide donc à avancer vers ce but. Cela ne vous en éloigne pas, comme vous pouviez le croire auparavant.

Vivre cette déception vous a permis d’en apprendre plus sur vous, sur votre situation, ou sur le monde. Vous avez acquis quelque chose de précieux, une connaissance importante dans votre vie. Comment croire alors que vous ayez vécu un échec si cette situation vous a rendu meilleur ?

Comme dit l’adage “Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort”. Avec cette leçon, vous devenez quelqu’un de meilleur. Vous devenez plus fort(e). Vous avez atteint un nouvel état de conscience, de croissance qui a élargi vos horizons.

Etape N°5 : Faites de votre mieux

Enfin, faites de votre mieux. Beaucoup d’entre nous avons tendance à nous blâmer dès que les choses ne vont pas comme nous le désirons. Nous nous blâmons pour tout ce qui ne va pas dans notre vie.

C’est inutile. Cela ne sert à rien de se maltraiter chaque fois que quelque chose ne va pas. Il n’y a pas non plus de raison d’imaginer que tout ira parfaitement en toutes circonstances. A l’inverse, il est même naturel que certaines choses aillent mal. Dans l’ordre naturel des choses, il y aura toujours des moments où cela ira “bien” et d’autres où cela se passera “mal”.

Mais si nous nous concentrons toujours sur ce qui va mal, plutôt que sur ce qui va bien, alors nous cultivons cet état de mal-être, de déception et de frustration. Nous imaginons et anticipons les expériences négatives pire qu’elles ne le sont en réalité, parce que nous les rejouons constamment dans notre tête.

C’est un peu comme la vision du verre à moitié plein ou à moitié vide, les deux sont vrais et ce n’est que lorsque l’on tient compte des deux réalités que nous voyons les choses telles qu’elles sont. Le verre est simplement à moitié rempli.

Pour toutes les choses qui ont mal tourné, concentrez-vous plutôt sur ce que vous avez appris de ces expériences. Tirez-en des leçons, et faites du mieux que vous le pouvez pour rediriger votre attention vers les autres voies qui s’offrent à vous, plutôt que sur l’obstacle qui a barré votre route. C’est de cette façon que vous obtiendrez enfin la vie que vous désirez.

Aller de l’avant

Gérer les déceptions n’est pas une tâche facile. Mais si vous travaillez sur les étapes décrites plus haut, vous arriverez à sortir la tête de l’eau. Vous commencerez enfin à vivre en dehors de ces sentiments négatifs, en vous concentrant sur vos désirs, au lieu de rester bloqué sur le résultat. Vous avez vos buts et vos désirs sont la boussole qui vous donnent la direction à suivre pour les atteindre.

Dans chaque situation, choisissez l’action qui vous permet de vivre le plus en accord avec vous-même, dans la limite de vos capacités. Tant que vous faites cela, vous n’aurez aucune raison de vous sentir mal, car vous aurez fait tout ce que vous pouviez et vous pourrez être fier de vous.

Lorsque vous commencerez à agir, vous découvrirez que vous êtes capable de vivre libéré de vos attentes, des résultats. Vous serez capable de canaliser vos désirs pour construire cette vie idéale qui vous ressemble.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage :) !

Pour aller plus loin : Comment se protéger de la déception et vivre plus heureux, de Robert VINCENT. 

Print Friendly, PDF & Email

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté 5/5 pour 1 vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !
Adam Fartassi

Derniers articles par Adam Fartassi

Laisser un commentaire

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Votre commentaire peut ne pas être affiché immédiatement, il sera alors publié après validation par l'administrateur.