10.000 Heures Pour Développer un Talent

10000-heures-talent
4.8
(5)

Dans le livre Tous Winners !, Malcom Gladwell a étudié les “winners” – c’est à dire, les personnes les plus prospères dans le monde, incluant les sportifs, les hommes d’affaires, les musiciens et scientifiques, pour comprendre les facteurs clés derrière leur succès.

Il découvrit que le dénominateur commun de leur succès à tous n’était pas une habilité innée, comme beaucoup aiment à le croire. Avoir un haut QI (ou être à “haut potentiel” comme certains aiment le dire) ne garantit pas le succès : vous n’avez pas plus de chance d’atteindre le succès au-delà d’un QI de 130.

Par contre il existe un point commun chez toutes ces personnes. Beaucoup de travail acharné. Environ 10.000 heures. Cela représente environ 3 heures tous les jours, durant 10 années consécutives… Avant que chacun d’entre eux ne commence à être dit “expert” dans son domaine !

Cette découverte n’est pas vraiment étonnante. Je pense que la plupart des gens ne comprennent pas réellement ce qu’est le talent, ni même l’auto-discipline. Souvent, je vois des gens autour de moi qui laissent tomber leurs rêves parce qu’ils n’ont pas le “talent“.

Bien sûr, avoir une “capacité innée” comme une excellente coordination des mouvements, une vue au-delà de la moyenne, est un bonus agréable et vous facilite la vie, mais ce n’est pas le plus important.

Bien qu’une habilité innée permet d’avoir un peu d’avance, au-delà d’un certain stade, le succès devient de plus en plus dépendant de votre attitude et de la quantité de travail que vous y investissez. Et cela, bien plus que vos aptitudes. Le travail acharné devient l’élément clé à long terme. Comme Thomas Edison l’a dit: “Le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration”.

Les exemples concrets : ceux qui ont investis 10.000 heures

Tout comme Gladwell l’a constaté, même dans les domaines comme le sport ou la musique où beaucoup pensent que la clé du succès est d’avoir une habilité naturelle, le travail constant et acharné a prouvé qu’il était un facteur bien plus important. Et c’est le cas de beaucoup de grands noms, comme Tiger Woods, Michael Jordan, Johnny Wilkinson, Bill Gates, Beatles, Beethoven…

Pour la majorité (si ce n’est tous), leur travail a commencé alors qu’ils étaient encore enfants. C’est grâce à un entraînement sans relâche depuis leur jeunesse qu’ils ont atteint leur niveau d’expertise aujourd’hui.

Voici quelques exemples concrets de personnes qui ont réussi à développer leur talent grâce au travail acharné :

#1. Victoria Pendleton a remporté la médaille d’or de cyclisme féminin à Beijing après avoir subi une défaite humiliante à Athènes quatre ans auparavant. Après s’être entraînée 4 heures par jour, 6 jours par semaine, cette jeune femme de 27 ans a finalement récolté les fruits de son labeur. (Olympic)

#2. Rebecca Adlington, la nageuse de 19 ans qui a remporté deux médailles d’or aux jeux de Pékin, a effectué environ 8.840 heures d’entraînement depuis ses 12 ans. (DailyMail)

#3. Les Beatles ont fait irruption sur la scène mondiale dans les années 1960, comme s’ils s’étaient téléportés soudainement de leur ville natale de Liverpool pour atterrir sur les plus grandes scènes du monde. Mais leur succès ne fut pas immédiat. L’un des premiers concerts des Beatles eu lieu près d’une base militaire à Hambourg en Allemagne ; ils pratiquaient 8 heures par jour, sept jours par semaine. Ils ont fait cela durant 270 jours sur une période de 18 mois. Au moment où les Beatles ont savouré leur premier succès commercial en 1964, ils avaient déjà donné plus de 1200 représentations en Allemagne, ce qui est bien plus que ne jouent les groupes aujourd’hui, durant toute leur carrière. Quand les Beatles sont allés en Allemagne la première fois, ils n’étaient pas très bons. Mais après avoir pratiqué durement, leur musique devint incomparable. Ils étaient également en très bonne voie pour atteindre leurs 10.000 heures. (LeTemps)

#4. Généralement considéré comme un savant ou génie de l’informatique, Bill Gates a aussi une histoire de 10.000 heures. Gates a eu la chance de fréquenter une école privée à Seattle qui avait un club informatique. C’était en 1968, à ce moment-là la plupart n’avaient pas de club d’informatique. Et le club de Gates n’avaient pas un ordinateur ordinaire – ils avaient un téléscripteur ASR-33, l’un des ordinateurs le plus performant du moment. Gates était devenu accro aux ordinateurs et a commencé la programmation en 4e (collège). Cela l’a conduit à d’autres expériences à Seattle, et au moment où il obtint son diplôme, Gates avait pratiquement vécu dans la salle d’informatique depuis cinq ans. Il se rapprochait des 10.000 heures et était prêt à tirer pleinement parti des opportunités qu’il allait bientôt recevoir. (LeTemps)

#5. A l’âge de 20 ans, les meilleurs musiciens de l’Académie Ouest de Berlin (à en juger par les professeurs de musique) avaient pratiqué environ 10.000 heures, les “bons” environ 8000, et ceux qui se sont formés pour devenir enseignants environ 5000. (BBC)

#6. Il existe des exemples similaires: Bill Joy, la légende de l’informatique et fondateur de Sun Microsystems ; Mozart, dont les plus grandes compositions n’ont été écrites qu’après qu’il ait composé durant plus de 20 ans ; et il faut environ 10.000 heures pour devenir un grand maître d’échecs.

Est-ce que cela veut dire que tout ceux qui ont réussi dans leur domaine est dû aux 10.000 heures qu’ils y ont passé ? Non, pas nécessairement. Certains y ont passé moins de temps, d’autres peut-être plus. Les 10.000 heures doivent être pris comme un point de référence. La quantité de travail nécessaire dépend de l’importance de votre objectif.

Plus vous visez un résultat important, et plus vous devrez travailler dur pour l’atteindre. Si vous voulez être reconnus internationalement dans votre domaine, alors les 10.000 heures sont certainement le minimum requis.

Mes Talents dans certains domaines

Beaucoup de gens me disent que j’ai un talent pour l’écriture et dans tout ce que je fais. Ils me disent qu’ils sont incapables d’en faire de même. Je le prends comme un compliment sur mes niveaux de compétence, mais en même temps il y a une fausse croyance derrière cela.

Cela suppose que je n’ai rien fait pour en arriver là. Mes talents d’écriture proviennent pourtant d’interminables heures à écrire et réécrire mes articles, ebooks, etc.

La construction de mon site et son design, je l’ai appris par moi-même, tout simplement parce que je n’avais pas les moyens d’engager quelqu’un pour le faire à ma place. Mes compétences analytiques proviennent de la résolution d’un grand nombre de problèmes et d’introspection à l’école et au travail.

Suis-je né avec ces talents ? Non, bien sûr que non. Y a-t-il un temps où j’étais néophyte dans ces domaines ? Oui, complètement. Je ne dirais pas non plus que j’ai maîtrisé parfaitement ces compétences, je n’y ai pas passé 10.000 heures et il y a encore plein de choses que je dois améliorer.

Pour moi, tout cela est un processus d’amélioration continu. Alors que ma capacité à apprendre des choses rapidement m’a aidé dans beaucoup de domaines, je n’aurais pas été en mesure de développer ces compétences si je n’y avais pas passé de nombreuses heures dans leur apprentissage.

Les Talents chez les autres

Si j’observe toutes les personnes talentueuses autour de moi, la même chose s’applique aussi pour eux. Toutes leurs compétences ont été acquises grâce au temps, au travail acharné et à l’expérience. Je n’ai vu personne qui soit “né” avec ces talents.

Si jamais vous croyez que certains ont atteints de fabuleux résultats grâce à leurs aptitudes innées plutôt que par leur travail, pensez à regarder le temps qu’ils ont mis et l’effort fourni pour en arriver là. Il est naturel de sauter aux conclusions, et de penser que ces personnes ont atteint ce niveau sans trop travailler. Mais un examen plus approfondi révèle souvent le contraire.

Par exemple, lorsque j’étais à l’école, il y avait des élèves qui avaient l’air de ne rien faire de leur temps tout en obtenant d’excellentes notes aux examens. Ce que beaucoup ne savaient pas, c’est que derrière ces résultats il y avait beaucoup d’heures supplémentaires après les cours, passées à apprendre tout cela. Des heures de cours particuliers que leurs parents leur faisaient subir.

Des livres et des livres de révision ingurgités jusqu’à en avoir la nausée. Des bases solides dans un tas de sujets provenaient des précédentes années de scolarité où le travail le plus dur avait déjà été réalisé, voire ils prenaient de l’avance sur le programme durant les vacances scolaires.

Alors, pourquoi tant de gens ont cette notion du “talent” comme étant quelque chose d’inné chez certaines personnes uniquement (par opposition à tout le monde) ? Je pense que les gens ne voient la performance des autres, que lorsqu’ils ont atteint un certain niveau d’expertise. Ils ne voient pas les heures interminables passées à travailler avant que cette expertise soit atteinte.

Sans savoir cela, il est facile de sauter aux conclusions et supposer qu’ils ont toujours été bons toute leur vie. Une autre hypothèse serait que les médias ont tendance à idéaliser les succès des gens, pour attirer le chaland et en même temps avoir une jolie histoire à raconter. Ainsi ils étalent leurs accomplissements et pas la manière dont ils sont arrivés là aujourd’hui.

Commencez à investir vos 10.000 heures aujourd’hui !

Avez-vous un but dont vous sentez que vous n’avez pas le talent nécessaire pour l’accomplir ? Que vous y croyiez ou non, vous avez déjà les aptitudes nécessaires pour atteindre votre objectif. La pièce manquante du puzzle n’est pas un manque de talent, mais votre investissement dans le travail.

Au lieu de voir le talent comme quelque chose d’inné seulement chez les autres, reconnaissez que ce talent est aussi en vous. Il suffit d’y passer un certain nombre d’heures pour le faire jaillir en vous.

Si vous commencez à voir que le talent = aptitude innée + travail acharné, où l’aptitude innée l’est chez tout le monde et que le travail est la seule variable dans l’équation. Vous aurez une beaucoup plus grande maîtrise de vos objectifs.

Allez de l’avant :

  1. Dans quels domaines voulez-vous être talentueux ? Identifiez-les.
  2. Comment envisagez-vous d’y investir 10.000 heures ? Combien d’heures pouvez-vous y passer chaque jour ? Faites-vous un programme. Vos 10.000 heures devraient être investies dans le développement de compétences et dans votre évolution.
  3. Comment comptez-vous vous lancer dans votre nouveau programme ? Faites-vous un emploi du temps.

Lancez-vous et dans 10.000 heures, vous deviendrez le meilleur dans votre domaine !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage :) !

Print Friendly, PDF & Email

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté 4.8/5 pour 5 vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

10.000 Heures Pour Développer un Talent
The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

2 Commentaires

  1. diana

    Bonjour Adam,
    je vous lis depuis peu, et j’aime beaucoup le sérieux, la recherche et l’ouverture d’esprit qu’il y a dans vos articles.
    On y apprend énormément! et je vous remercie vivement pour le gain de temps et le partage.
    Souvent dans ma quête je reviens à une question fondamentale, qui est vraiment le présupposé à connaître avant de se lancer dans un changement de vie. La question cruciale est : vous êtes talentueux dans un domaine, identifiez le ? et là je butte. il m’est très difficile de me dire “je suis talentueuse dans un domaine”; il ne me semble pas que j’excelle dans quoique ce soit en particulier; comment faire cette introspection ? quelles questions se poser ? avez vous des pistes de réflexions;

    1. Adam FartassiAdam Fartassi

      Bonjour Diana,

      Tout d’abord merci pour votre gentil commentaire :)

      A vrai dire la question posée dans l’article est plutôt : “Dans quels domaines voulez-vous être talentueux ?” on ne parle pas ici d’un talent que vous avez, mais de quelque chose que vous aimeriez développer. Même à partir de zéro. Donc vous pouvez développer ce que vous voulez en réalité, même les choses sur lesquels vous n’êtes pas “douée”.

      Cependant votre question est légitime, et je vais quand même vous donner une réponse sur “comment découvrir vos talents“. Pour cela, il s’agit de faire le tour de plusieurs choses :

      Ce dont vous êtes fière. Il y a-t-il des choses que vous avez réussi à faire ou à apprendre, et qui vous remplissent de joie quand vous y repensez ? Quelque chose qui vous passionne ou qui vous intéresse plus qu’autre chose ?

      Ce que les autres disent de vous. Il y a-t-il des compétences en particulier que les gens vantent chez vous ? Êtes-vous connue pour être douée dans quelque chose ? Les gens vous demandent des services dans un domaine en particulier ?

      Je pense déjà qu’en creusant ces pistes vous pourrez découvrir plusieurs compétences et talents que vous pourrez cultiver et grandir par la suite si vous le désirez.

      En espérant vous avoir un peu aidé,
      Adam.

Laisser un commentaire

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Votre commentaire peut ne pas être affiché immédiatement, il pourra alors être publié après validation par l'administrateur.