7 Signes Pour Mettre À Jour Vos Outils

7-signes-pour-changer-vos-outils

“Un bon outil améliore votre manière de travail. Un excellent outil améliore votre façon de penser.” – Jeff Duntemann

Vous vous sentez parfois frustré par vos appareils, qui ne fonctionnent pas comme vous le voulez ?
Vous avez déjà eu des soucis de productivité à cause d’outils qui ne fonctionnaient pas correctement, voire ne fonctionnaient pas du tout ?

Si c’est le cas, alors il est temps de mettre à jour tout ça !

Les meilleures compétences + Les meilleurs outils = Le meilleur rendement

Il est important d’avoir les meilleurs outils pour nous aider à obtenir les meilleurs résultats possibles dans notre domaine.

Lorsque nous avons des outils non-fonctionnels ou inadaptés, nous perdons un temps fou à dépasser les limitations de ces outils. À cause de cela, même si nous avons les meilleurs compétences possibles pour ce travail, notre rendement s’en trouve affecté.

Michel-Ange est l’un des artistes les plus talentueux que ce monde ait porté. Il lui a fallu quatre ans (1508-1512) pour peindre le plafond de la chapelle Sixtine, alors qu’elle comportait environ trois cents personnages. S’il avait eu des outils modernes pour l’assister, on peut facilement imaginer qu’il lui aurais fallu bien moins de temps  pour terminer son projet, avec ses compétences et son talent.

D’un autre côté, lorsque nous nous équipons des meilleurs outils, nous économisons énormément de temps pour atteindre le résultat escompté. Par là, nous pouvons utiliser ce temps d’une meilleure manière : pour accomplir plus, travailler sur certains buts, passer du temps avec ceux que l’on aime, ou pour soi.

Avec une simple équation cela donne :

  • (Compétences + Outils) x Temps dépensé = Résultat
  • (Mauvaises compétences + Mauvais Outils) x Temps dépensé = Résultat médiocre
  • (Meilleures compétences + Meilleurs Outils) x Temps dépensé = Résultat excellent

Vos outils dépendent du travail que vous faites

Bien que le mot “outils” de nos jours fait souvent référence aux appareils technologiques, les “outils” dont je parle ici sont n’importe quel appareil/objet que nous utilisons dans notre travail/vie. Cela peut être un logiciel, un appareil électronique ou bien un objet non-technologique.

Pour beaucoup d’entre nous, nos outils sont souvent notre ordinateur portable, notre téléphone, et peut-être une tablette ou liseuse, ainsi que d’autres outils spécifiques à la nature de notre travail. Par exemple :

  • Un monteur vidéo : une caméra, de l’équipement d’éclairage, de l’équipement audio, un ordinateur portable, un logiciel de montage vidéo, et logiciel de montage audio…
  • Un boulanger : Un four, des outils de mesure, du papier sulfurisé, des fouets, des mixeurs, moules, rouleaux à pâtisserie, et d’autres outils de boulangerie…
  • Un illustrateur : Un logiciel de dessin, une tablette graphique, un ordinateur portable, et des fournitures de dessin…
  • Un charpentier : Un marteau, un mètre à mesurer, des outils pour couper, un tournevis, des vis et clous, des outils de marquage…
  • Un homme d’affaire : Un ordinateur portable, un téléphone mobile, un logiciel de comptes, logiciel CRM, des outils de gestion de projet, des outils d’édition de documents, e-mail…

Pour chacun de ces emplois, ne pas avoir le bon outil affectera négativement la productivité de la personne.

Par exemple, un monteur vidéo aura des difficultés à réaliser ses idées les plus poussées s’il/elle utilise un éditeur et que son ordinateur n’a pas assez de RAM pour réaliser le travail d’édition vidéo.

Un boulanger ne peut pas produire rapidement produire une grosse quantité de gâteaux s’il/elle n’a qu’un petit four. Il/elle ne peut pas non plus produire de grands gâteaux à cause de la taille du four !

Un illustrateur aura du mal à dessiner s’il/elle n’a qu’une petite tablette graphique avec une sensibilité médiocre.

Un charpentier ne pourra pas travailler aisément le bois, s’il n’a qu’une petite scie émoussée !

Un homme d’affaires sera très peu productif si son ordinateur portable, son téléphone mobile, et logiciels sont instables et crashent constamment, l’empêchant ainsi de travailler correctement.

Les 7 signes à remarquer pour changer vos outils

Vous savez qu’il est temps de mettre à jour un outil quand…

1. Vous passez plus de temps à régler les soucis liés à l’outil qu’à travailler. Que ce soit dû aux crashs de l’appareil ou des dysfonctionnements, vos outils vous mènent la vie dure ? Si vous êtes constamment en train de régler des problèmes sur vos outils qu’à travailler, c’est le signe qu’il est vraiment temps de mettre à jour tout cela.

2. Si vous êtes souvent frustré par votre outil. Vos outils sont fait pour améliorer votre travail et votre vie, et non l’empirer. J’ai perdu le compte du nombre de fois où je me suis presque arraché les cheveux à cause de mon ancien ordinateur portable, avant de finalement en changer il y a deux mois.

C’est sûrement le pire investissement que je n’ai jamais fait. Par exemple, lorsque je voulais écrire un article ou regarder une vidéo, je devais le redémarrer parfois plusieurs fois ou attendre de longues minutes avant de pouvoir me lancer. Tout cela finissait par m’épuiser rapidement, et je n’étais plus dans le bon état d’esprit pour travailler correctement.

3. Votre outil ne vous aide pas à être plus efficace/productif. Vos outils sont là pour vous aider à être plus productif, et non pour vous voler votre temps. Comptez le temps que vous passez sur votre outil tous les jours : combien d’heures sont-elles passées à réaliser votre travail, et combien sont passées à vous battre contre les problèmes causés par vos outils ? Au final, c’est le temps que vous passez à compenser leurs fonctions limitées.

Ce qui veut dire que vos outils ne vous aident pas autant que vous le pensez. Idéalement vous devriez passez 100% de votre temps à travailler. Si vous passez plus de 10% de votre temps à vous débattre avec les outils eux-mêmes, c’est un autre signe qu’il est temps de les changer.

4. Votre outil affecte négativement la qualité de votre travail : Vos outils devraient vous aider à réaliser le meilleur travail possible, et non à en diminuer la qualité. Si vous avez un vieil écran, la colorimétrie pourrait ne pas être bonne, et tout ce que vous ferez qui sera liée de près ou de loin au graphisme s’en trouvera affecté !

Pour ma part j’ai changé récemment mon GPS que j’utilisais dans tous mes déplacements, alors que l’ancien bugguait et m’a sorti plus d’une fois de mon itinéraire de départ ou me faisait prendre des chemins plus longs.

5. Le coût de garder votre outil actuel dépasse celui d’en acheter un nouveau. Chaque changement d’outil coûte de l’argent. Malgré tout, ne pas en changer a aussi un coût. Ces coûts sont souvent invisibles et incluent :

  • (1) Du temps et de l’énergie perdus à gérer les limites/incompatibilités de vos outils par rapport à vos besoins.
  • (2) La diminution de la qualité du travail produit.
  • (3) Un impact négatif sur vous-même.

Demandez-vous simplement :

  1. Combien mon temps et mon énergie valent à mes yeux ?
  2. Quelle importance a cet outil pour moi ?
  3. À combien j’estime mon bien-être ?

Les réponses sont subjectives, cela dit, les réponses aux questions 1 et 3 devraient toujours être “inestimables”. Tout simplement parce que notre temps, énergie, et bien-être sont inestimables !. Pour la question 2, cela dépend de la fréquence à laquelle vous utilisez cet outil, et son importance vis-à-vis de votre but. Ce qui nous conduit à…

6. C’est un outil que vous utilisez souvent. Si c’est un outil que vous utilisez souvent, peut-être toutes les semaines ou bien même tous les jours, cela peut valoir le coup d’investir dans un outil de meilleure qualité. Si vous l’utilisez une fois tous les six mois, ce n’est probablement pas utile d’en changer.

Par exemple, j’utilise actuellement une ordinateur portable et un casque audio assez haut de gamme, parce que ce sont des outils que j’utilise souvent pour mon travail. Avec une telle fréquence d’utilisation, le coût par utilisation rend l’investissement rentable.

7. Cet outil particulier joue (et jouera) un rôle important dans votre travail / vie. Si ce n’est pas un outil important pour votre travail / vie, alors cela ne vous apportera pas grand chose d’en acheter un nouveau. Cependant, s’il joue un rôle important, alors songez à acheter un meilleur outil.

Même si j’accorde une importance toute particulière à la productivité, j’ai récemment appris l’importance d’avoir les bons outils… à la dure.

Galérer avec un mauvais ordinateur portable

Mon Toshiba Satellite L754, un ordinateur portable que j’ai acheté en 2011, est un outil avec lequel j’ai vraiment eu du mal l’année dernière. Alors qu’il disposait de caractéristiques décentes (Intel Core i5, 8 Go de RAM, et une carte graphique dédiée), ses composants se sont usés très rapidement durant la deuxième et troisième année d’utilisation, ce qui a rendu son fonctionnement chaotique.

Premièrement, il ne cessait de crasher, quelques fois plus de cinq fois par jour, ce qui m’a fait perdre pas mal de travail non sauvegardé. Imaginez que vous êtes en train d’écrire sur Word le prochain article, et d’un seul coup tout s’éteint en vous faisant perdre de précieuses idées par la même occasion !

Deuxièmement, son processeur était constamment en surchauffe et le clavier devenait vite brûlant, écrire dessus se transformait alors en une expérience pour le moins douloureuse. C’était extrêmement frustrant.

Et finalement mais pas des moindres, il mettait un temps fou à lancer n’importe quel logiciel. Chaque clic prenait une demi-minute à répondre – sans rire – tandis que chaque page web prenait une demi-minute juste pour la charger. Ce qui veut dire que la plus simple des tâches, qui devait me prendre quelques minutes à peine, prenait facilement 15 minutes voire plus ! Parfois j’avais l’impression que le temps s’arrêtait tandis que j’attendais que mon ordinateur charge… et charge… et charge.

Je n’ai jamais vu un ordinateur portable aussi mal vieillir que celui-là. La carte réseau s’est fatiguée durant la deuxième année d’utilisation (le réseau se déconnectait tout le temps), et le clavier a arrêté de fonctionner la troisième année.

J’utilisais mon ordinateur portable pour des travaux qui demandent beaucoup de ressources, comme éditer des images très lourdes, de l’édition de gros fichiers Powerpoint, et il m’arrivait de tout faire à la fois. Même avec son Intel Core i5 et ses 8 Go de RAM, ce n’était tout simplement pas suffisant pour mes besoins.

toshiba-satellite-red-laptop

Mon vieil ordinateur, un Toshiba Satellite L745. Ses fréquents crashs et ralentissements m’ont causé bien des soucis l’année dernière.

Malgré tout cela, il m’était difficile d’acheter un nouvel ordinateur. Comme tout le monde le sait, un bon ordinateur portable coûte une certaine somme, et ce n’est pas un petit investissement. Mon père m’a toujours appris l’importance d’être économe, cela m’a donc rendu très hésitant lorsqu’il s’agit d’acheter des choses en général. Surtout pour des appareils technologiques qui tendent à être très chers en général.

Toutefois, cela ne faisait qu’un an et demi que j’avais mon Toshiba lorsqu’il a commencé à montrer des signes de dysfonctionnement. Je me suis alors senti obligé d’attendre ses trois ans avant d’en changer, parce que c’était le temps que mon précédent ordinateur avait duré.

Résultat, l’année passée, j’ai passé un temps fou à gérer les crashs, bugs et ralentissements incroyables de mon ordinateur.

Ce qui m’a finalement décidé à acheter un nouvel ordinateur, c’est lorsque mon Toshiba a montré des signes de fin de vie : beaucoup plus d’extinctions intempestives, de dysfonctionnements, et de crashs de logiciels. À ce moment-là cela ne faisait deux ans et demi que je l’avais, mais je savais que j’avais besoin d’avoir un nouvel ordinateur sur le champ, parce que celui-là pouvait me lâcher à n’importe quel moment.

Finalement j’ai changé… et j’ai vu la différence

Finalement j’ai acheté mon nouvel ordinateur (un HP ENVY) il y a quelques mois, et j’ai compris à quel point mon comportement était stupide.

Parce que mon nouvel ordinateur est sacrément rapide. Si rapide et puissant, que je peux :

  1. Faire du rendu vidéo cinq fois plus vite, ce qui est énorme étant donné que j’édite des vidéos quasiment toutes les semaines
  2. Chaque clic et commande ne prend pas plus d’une demi-seconde à s’exécuter, ce qui est un énorme changement par rapport à mon très lent Toshiba.
  3. Je peux maintenant créer des présentations PowerPoint deux fois plus rapidement.
  4. Je n’ai plus à gérer des crashs de logiciels fréquents et des extinctions intempestives.
  5. Je n’ai plus de problèmes de connexion, mon précédent ordinateur avait une carte réseau défectueuse qui ne cessait de causer des déconnexions.
  6. Je peux maintenant lancer plusieurs programmes très gourmands en ressources (grâce à l’Intel Core i7, 12 Go de RAM et 2 Go de mémoire dédié pour la carte graphique) et plusieurs tâches sans ralentissements.
  7. Je n’ai plus besoin de taper sur un clavier brûlant (très important !)

En tout et pour tout, cela m’a permis d’économiser facilement 10 heures par semaine, voire 20 heures si je travaille sur des PowerPoints. Cela fait maintenant deux mois que j’utilise cet ordinateur, et mis à part le Windows 8 pré-installé que je n’aimais pas au début (mais ça s’améliore), tout me convient parfaitement !

Bien que j’ai acheté cet ordinateur 1300€ (en comptant 300€ de réduction), les bénéfices que j’ai pu en tirer ont dépassé de loin ses coûts.

Premièrement parce que ces 10 heures économisées par semaine sont inestimables, et je peux les utiliser pour faire bien d’autres choses. Comme améliorer mon site, créer du nouveau contenu, mettre à jour du contenu actuel, passer du temps avec ceux que j’aime, faire croître mon activité et poursuivre d’autres buts. D’ailleurs, c’est bien 10 heures économisées en une semaine uniquement. Imaginez combien cela représente sur des semaines et des mois !

Et je ne parle pas du bien-être que cela m’a apporté. Pour la première fois depuis des mois, je ne suis plus en train de hurler de rage à cause d’un logiciel (ou l’ordinateur carrément) qui crashe sans raison apparente, alors que je travaillais sur un document urgent.

Pour la première fois depuis des mois, je ne perds pas mon temps à régler des soucis et à essayer de compenser la lenteur de mon ordinateur. Et pour la première fois depuis des mois, je peux enfin me concentrer sur mon travail au lieu d’être distrait ou perturbé par des problèmes informatiques.

hp-envy-laptop

Mon nouvel ordinateur un HP ENVY Pour la première fois depuis des années, je peux enfin me concentrer sur mon travail, au lieu de perdre mon temps à gérer les états d’âme de mon ordinateur.

J’ai gagné énormément de temps et j’ai amélioré mon bien-être avec ce simple changement d’outil. Pour moi, cette évolution vaut bien plus que ce que l’argent peut acheter. Pour moi, mon bien-être et mon temps sont inestimables.

succès

Il y a des choses que l’argent ne peut pas acheter. Mais il y a aussi des choses que l’argent peut acheter. Si de bons outils peuvent améliorer votre vie et votre bien-être, alors cela peut valoir le coup d’investir dans ces outils.

Êtes-vous limité par vos outils aujourd’hui ?

Je grince souvent des dents lorsque les fameux pro du marketing et de la formation en ligne, font des discours sur le pourquoi vous devez acheter ce qu’ils proposent, et qu’il faut voir cela comme un investissement, etc… tout en notant en tout petit des frais cachés qui vous coûterait un rein.

Mais lorsque l’on parle de se mettre à jour, c’est-à-dire en achetant des produits et des services qui améliorent votre vie, de même que les informations / formations que vous pouvez payer, je pense c’est réellement un investissement.

Même si certains outils peuvent sembler chers mais qu’ils répondent aux 7 critères décrits précédemment, alors voyez-les comme des investissements à long terme qui pourraient vous apporter d’importants bénéfices. Imaginez simplement le temps gagné, ce meilleur bien-être, cette qualité de travail améliorée, et bien plus encore.

Ainsi, il est clair que ce n’est pas une dépense mais un investissement pour devenir meilleur, pour un travail meilleur, et finalement pour une vie meilleure.

Bien sûr, cela veut dire dépenser prudemment son argent, en faisant ses propres recherches, en évaluant les coûts et bénéfices, et en étant sûr que ce soit quelque chose dont vous avez besoin avant d’en faire l’acquisition. Voici 5 choses à ne surtout pas faire !

  1. Vous ne devriez pas vous mettre à jour parce qu’une boîte a sorti la version n°834486 de son produit. Nous devrions déjà acheter de manière moins matérialiste et plus consciente dans notre monde du tout consommable d’aujourd’hui. Ce n’est pas parce qu’une entreprise sort quelque chose de nouveau que vous êtes obligé de l’acheter. Acheter doit être basé sur vos besoins, pas sur ce qui brille le plus ou ce qui est à la mode.
  2. Vous ne devriez pas vous mettre à jour sans faire de recherches sur ce que vous achetez. Ce n’est pas parce que quelque chose est nouveau qu’il est forcément meilleur. Faites vos recherches. Google, les évaluations d’Amazon, CNET, et d’autres sites d’évaluation devraient être dans vos marque-pages.
  3. Vous ne devriez pas vous mettre à jour sans avoir d’abord identifié vos besoins, et confirmé que l’outil correspondra vraiment à ces besoins. Là encore, on parle d’achat conscient. Acheter quelque chose à l’aveuglette en espérant que cela réglera votre problème, ne vous aidera pas si l’outil se révèle être un mauvais choix. Vous aurez juste gaspillé de l’argent tout en gardant votre problème. Identifiez vos besoins et soyez sûr que cet outil correspondra à vos besoins d’abord. Il y a toujours des guides pour les acheteurs et des vendeurs vers qui vous tourner.
  4. Vous ne devriez pas vous mettre à jour pour être “à la mode” et cool. C’est-à-dire, acheter pour des raisons vaniteuses. C’est très bien si votre image est importante pour vous, mais il y a de bien meilleures façons de dépenser votre argent que cela. Idéalement vous devriez acheter quelque chose parce que cela correspond à vos besoins fonctionnels, et non juste pour la marque et votre ego.
  5. Vous ne devriez pas vous mettre à jour lorsque ce n’est pas dans vos moyens ET que les coûts dépassent les bénéfices. Un achat ne devrait pas créer un problème de plus. Vous ne devriez pas acheter quelque chose si vous ne pouvez pas en supporter la charge financière, parce que vous allez payer bien plus que ce que vous allez gagner. Il faut que ce soit un investissement rentable qui se paie tout seul avec le temps, et pas un gouffre financier que vous allez peiner à rentabiliser !

Alors êtes-vous ralenti par certains outils que vous utilisez ? Avez-vous programmé une mise à jour ?

Voici quatre questions que vous devez vous poser :

  1. Quels sont les dix outils que j’utilise le plus dans mon travail / ma vie ?
  2. Lesquels de ces outils (de la question 1) ont l’impact le plus critique sur mon travail/ma vie ?
  3. Lesquels de ces outils (de la question 2) vous ont posé le plus de problèmes ou vous limitent dans votre performance ?
  4. Est-il temps de mettre à jour les outils (de la question 3) ? Si oui, quels outils devriez-vous mettre à jour, pour que vous puissiez atteindre un rendement maximal dans votre travail/votre vie ?

Il est bien de s’équiper des meilleurs outils, n’oubliez pas non plus de vous équiper aussi des meilleures compétences !

Vous pouvez aussi lire: 10.000 Heures Pour Développer Un Talent.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté /5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.