8 Façons Efficaces De Gérer Les Critiques

8-façons-de-gérer-les-critiques

“Il n’y a qu’une seule façon d’éviter les critiques, ne faites rien, ne dites rien et ne soyez personne.” – Aristote

Imaginez ceci. Vous êtes de bonne humeur aujourd’hui. Il y a quelque chose qui vous rend vraiment heureux et vous avez décidé d’en parler à un ami pour partager avec lui cette joie qui vous anime. Mais, cet ami vous écoute d’une oreille distraite alors que vous exultez.

Pire encore, il/elle commence à vous donner son avis sur le sujet, et vous critique en vous expliquant pourquoi ce n’est pas si génial. Quel rabat-joie ! Et avant même que vous ne vous en rendiez compte, votre humeur a fait un virage à 180 degrés, passant de la joie à la déception et l’irritation.

Cela vous semble familier ? C’est le comportement typique des personnes qui critiquent. Les personnes critiques peuvent être vraiment décourageantes. Peu importe ce que vous dites, elles trouveront toujours un moyen de vous saper le moral durant la conversation. Vous ne pouvez même pas vous rappeler de la dernière fois qu’elles vous ont fait un compliment, ou bien vous ont encouragé.

Elles ont cette incroyable capacité de scruter et zoomer sur tous vos petits problèmes. Ensuite, elles font une fixation sur ces problèmes et vous donnent leur opinion dessus, bien que personne ne leur ait demandé leur avis. Et comme si ce n’était pas suffisant, elles imaginent avec vous toutes les mauvaises choses possibles qui pourraient se produire.

Êtes-vous un peu trop ouvert(e) émotionnellement ? Faites attention, car ces personnes qui critiquent sont émotionnellement mesquines. Elles adorent vous rappeler les “défauts” dans tout ce que vous faites. Elles semblent avoir un filtre qui bloque automatiquement toute idée de “bien” dans quoi que ce soit. Au lieu de complimenter, elles ne savent que critiquer.

8 Façons Efficaces De Gérer Les Critiques

Naturellement, les personnes critiques ne sont pas à prendre en ami(e)s. Bien que vous pouvez essayer de les éviter, vous êtes destiné à en rencontrer un ou plusieurs d’entre eux, dehors ou au travail. Voici mes 8 astuces pour les supporter :

1 – Ne le prenez pas personnellement

La majorité du temps, les critiques ne reflètent que ceux qui les émettent. Vous pouvez réagir négativement et vous énerver. Vous pouvez penser que la personne critique n’est comme ça qu’avec vous, mais il/elle a plutôt tendance à réagir de la même manière avec n’importe qui d’autre.

Voici une façon simple de le vérifier : pensez à vos amis ou aux collègues en commun que vous avez avec cette personne. Si possible, pensez à des personnes qui ont le même statut social que vous, pour que ce soit comparable.

Après cela, essayez d’être présent la prochaine fois que cette personne critique se retrouve avec ses amis et collègues. Comment la personne critique se conduit ? Est-ce qu’elle leur fait toujours le même genre de commentaires ? Elle se concentre sur les choses négatives ? Est-elle toujours dans la critique ? Il est fort probable que ce soit le cas.

Avant, j’avais tendance à prendre personnellement les critiques d’un ami. Je me demandais pourquoi il était si décourageant, et j’étais toujours sur la défensive chaque fois qu’il ouvrait la bouche pour donner son avis. Pourtant, lorsque je l’ai vu discuter avec l’un de nos amis en commun, j’ai compris qu’il faisait la même chose avec tout le monde.

Il répétait les mêmes commentaires, les mêmes critiques, les mêmes supposés “problèmes” avec tout le monde. Et plus encore, il se perdait parfois dans ce qu’il disait et critiquait. J’ai alors compris que ce n’était pas moi qui avait un problème; c’était lui qui projetait ses peurs sur les autres. Comprendre cela m’a libéré. Depuis ce jour, je n’ai plus pris personnellement ce qu’il disait. J’étais enfin capable de voir objectivement la situation.

2 – Comprenez le message sous-entendu

Message-caché

Parfois, j’ai l’impression que les personnes qui critiquent sont justes mal comprises. Elles cherchent à donner leur opinion mais à cause de leur manque de tact, elle est mal interprétée. À partir de là, il y a un quiproquo. Nous les étiquetons comme “des rabats-joie qui ne sont là que pour casser le moral des autres”.

Malheureusement, la plupart des gens se préoccupent plus du “comment“, c’est-à-dire comment la communication est faite (les mots utilisés, le ton de la voix). Plutôt que le “quoi“, c’est-à-dire le message transmis. Il est vrai que la forme est importante, mais il faut aussi savoir écouter le fond. Ces personnes critiques sont souvent brusques et cassantes, mais c’est nous seuls qui choisissons de prendre ce qu’ils nous disent, négativement.

Si les personnes critiques manquent de tact, c’est parce qu’elles manquent de recul sur leur comportement vis-à-vis des autres. Vous pouvez être surpris(e), mais parfois elles ignorent leur manière d’agir, jusqu’à ce qu’elles se voient elles-mêmes en action. Si vous prenez leurs commentaires négativement alors qu’elles n’avaient pas l’intention d’être négatives, vous sabotez vous-même votre propre moral.

Filtrez plutôt leurs mots (et plus important, votre interprétation de leurs mots) en cherchant le message derrière. Qu’essayez-t-on de vous communiquer ? Pourquoi disent-elles cela ? Quelles sont leurs intentions ? Essayent-elles réellement de vous saper le moral, ou bien ont-elles des intentions plus nobles ?

Derrière leurs mots peuvent se cacher des conseils avisés. Si vous pouvez dépasser le “comment” pour chercher le “quoi“, alors vous pourrez recevoir des retours intéressants, qui vous permettront de vous améliorer.

Voici deux choses intéressantes qui peuvent se produire :

  1. Premièrement, vous pourrez arrêter de réagir au quart de tour à toutes les critiques, vous apprendrez à prendre du recul.
  2. Deuxièmement, vous pouvez utiliser leurs critiques de manière constructive pour avancer dans votre vie, maintenant que vous connaissez leurs réelles intentions. Rien de tout cela ne peux se produire si vous accordez trop d’importance à leur manière de s’exprimer.

3 – Prenez cela comme un retour honnête

L’honnêteté est toujours importante. Il vaut mieux une critique honnête et fiable, qu’un compliment superficiel et mielleux. Au moins, vous pourrez peut être voir des choses qui vous avaient échappés jusqu’ici. Pour ma part, je préférerais de loin être avec une personne directe et franche, plutôt qu’avec quelqu’un qui me flatte hypocritement pour s’attirer mes faveurs.

Certaines personnes font d’ailleurs semblant d’être agréables et de vous soutenir, alors qu’en réalité elles ne sont pas d’accord. Elles craignent simplement de vous mettre à dos. Vous avez sûrement rencontré ce genre de personnes, et si elles font partie de vos ami(e)s votre amitié ne durera pas très longtemps.

Personnellement, j’ai des amis qui se sont révélés désagréablement francs lorsque je les ai rencontrés, mais qui plus tard sont devenus précieux car ils étaient fidèles à leurs mots.

4 – Apprenez à être à l’aise avec les critiques

Être-confortable-avec-les-critiques

Bien que les critiques révèlent des choses sur ceux qui les formulent, notre inconfort aussi révèle des choses sur nous. Quelle critique vous frustre particulièrement ? Il est intéressant de se poser la question. Parce que si certaines critiques vous dérangent, cela veut dire aussi qu’il y a quelque chose à travailler.

Si certains commentaires des autres vous mettent mal à l’aise, cherchez donc à comprendre pourquoi vous vous sentez ainsi. Il y a des chances qu’ils aient tout simplement touché une corde sensible dans vos croyances internes. L’étape suivante c’est de découvrir laquelle.

Il se passe la même chose dans tout ce que nous affrontons dans la vie. Les sources d’inconfort doivent être considérées comme des emplacements à creuser, qui nous aident à cheminer vers notre développement personnel.

Demandez-vous : “Pourquoi je me sens mal à l’aise avec son commentaire ? Pourquoi suis-je mécontent(e) de ce qu’il/elle a dit ? Qu’est-ce qui m’embête tant là-dedans ?”

Continuez à vous poser ces questions et à creuser, pour vous rapprocher de la source de votre ressenti. Les premières réponses seront sûrement dirigées vers l’extérieur, vous penserez par exemple que votre mal-être provient des différents que vous avez avec l’autre personne.

Toutefois, plus vous allez creuser et plus vos réponses changeront, en devenant de plus en plus dirigées vers vous plutôt que vers les autres.

Cela veut dire que votre mal-être ne provient pas de la personne; mais qu’il y a quelque chose en vous que vous n’arrivez pas à supporter. C’est peut être une certaine croyance, ou situation similaire du passé.

La réponse finale devrait être celle qui vous aide à mettre fin à votre inconfort. Cette réponse qui résonne en vous. Celle qui vous permet d’agir directement sur la situation par vos propres actions, sans espérer que les autres changent pour se conformer à vos attentes.

5 – Ne “demandez” pas d’avis si vous ne pouvez pas les supporter

Si vous n’êtes pas capable de supporter ce que la personne peut vous dire, ne lui demandez pas son opinion. N’abordez pas le sujet et ne lui posez pas de questions là-dessus. Les personnes critiques aiment donner leurs opinions, même si personne ne leur demande, donc soyez sûr de ne pas mentionner le sujet en face d’elles.

Certains de mes amis se plaignent souvent des gens qui les critiquent et les rabaissent tout le temps. Mais pour certaines raisons, ils continuent à chercher des critiques. D’une certaine manière, ils espèrent inconsciemment recevoir une certaine validation et de l’acceptation des autres. Et parce qu’il est très difficile d’être encouragé par les personnes qui passent leur temps à critiquer, leur approbation est d’autant plus précieuse.

Mais, la réaction naturelle de ces personnes qui aiment critiquer… C’est de critiquer, pas de faire des éloges ! Donc si vous leur parlez dans l’espoir qu’elles répondront avec enthousiasme et en vous encourageant, cessez de le faire. Vous avez déjà vu leur comportement en action, donc vous ne devriez pas être surpris si elles continuent de vous envoyer des critiques à la figure.

Albert Einstein vous dirait que “faire la même chose encore et encore et d’espérer obtenir des résultats différents est la définition même de la folie”, et il aurait raison. Si vous continuez à insister en vous plaçant encore et toujours dans la même situation, alors vous ne pouvez blâmer que vous-même !

6 – Libérez-vous de leurs critiques et ignorez-les

Se-libérer-des-critiques

Voici une histoire intéressante que j’ai entendue plusieurs fois déjà, mais dont je ne me lasse jamais :

Bouddha était connu pour sa formidable capacité à répondre au mal par le bien. Un jour, il rencontra un homme qui connaissait sa réputation, et qui avait voyagé longtemps pour le tester. Lorsqu’il se présenta devant devant Bouddha, il abusa verbalement de lui en permanence. Il l’insulta, le critiqua. Il fit tout ce qu’il pouvait pour offenser Bouddha.

Pourtant Bouddha restait impassible, il se tourna vers l’homme et lui demanda : “Puis-je vous poser une question ?” L’homme lui répondit, “Oui, quoi ?”. Puis Bouddha lui dit, “Si quelqu’un vous offre un cadeau et que vous le déclinez, à qui appartient-il ?” L’homme rétorqua, “Eh bien à celui qui l’a offert.” Bouddha sourit, “C’est vrai. Et si je refuse d’accepter vos abus, ceux-ci vous ne vous appartiennent donc pas ?”. L’homme resta sans voix et partit.

Certaines personnes peuvent volontairement offrir leurs critiques, même lorsque vous leur demandez rien. Ces critiques peuvent être hors contexte et/ou de mauvais goût. Vous pourriez bien sûr vous venger et insulter ou critiquer l’autre en retour.

Malgré tout, imaginez que cette personne doit avoir une vie assez médiocre et morose, pour vider son sac en premier lieu. Votre esprit de vengeance ne fera que l’inviter à faire plus de commentaires. Rapidement votre dispute avec l’autre risque de dégénérer et vous finirez comme elle, aigri et amer.

Comme le disent si bien les gens en ligne : “Ne nourrissez pas les trolls”. Si vous ne pouvez pas les empêcher de formuler leurs opinions, vous avez la possibilité de les ignorer. Donnez-leur une ou deux réponses basiques, de manière à leur montrer que vous avez entendu leur commentaire, mais que vous ne voulez pas en discuter plus longuement.

Et si la personne continue de vous presser d’en parler, ignorez-la complètement. À ce stade, il est évident qu’elle veut déclencher une réponse chez vous. En n’y répondant pas, vous maintenez le contrôle de la situation.

Tout comme les personnes critiques doivent assumer la responsabilité de leurs commentaires, nous devons nous rester maître de nos émotions. Dans chaque événement, il y a toujours l’événement lui-même, et notre façon de percevoir cet événement.

Nous ne pouvons pas changer la façon dont les gens veulent agir ou parler autour de nous. Par contre, nous pouvons changer notre manière de nous comporter envers elles. Nous avons toujours le choix. Si nous ne voulons pas accepter leur négativité, alors il nous suffit de la refuser. Ces émotions négatives ne sont pas les nôtres si nous ne l’acceptons pas.

7 – Montrez-leur de la bonté

Cela pourrait peut-être vous faire bondir de votre chaise. Vous vous demandez probablement : “Pourquoi devrais-je être bon envers eux ? Ils me causent tellement de soucis. Ils ne méritent certainement pas ma gentillesse.”

Le film, “Le Guerrier Pacifique” apporte une réponse à cela :

“Les personnes qui sont les plus difficiles à aimer, sont celles qui en ont le plus besoin.”

J’ai trouvé que c’était une très puissante citation. C’est vrai, n’est-ce pas ? Si vous y repensez, pourquoi les personnes critiques sont-elles si acerbes ? Pourquoi est-il si difficile pour elles d’être positives ? Pourquoi ne montrent-elles que rarement leurs émotions ? C’est parce qu’elles en manquent elles-mêmes.

C’est la raison pour laquelle elles ne sont pas capables d’en offrir aux autres. Et si elles sont si critiques envers les autres, il y a des chances qu’elles se traitement elles-mêmes de la même façon, si ce n’est plus encore. Elles ne s’accordent pas à elles-mêmes l’amour qu’elles désirent.

Traitez-les avec gentillesse. Soyez généreux avec vos émotions envers elles. Faites-leur un compliment. Souriez-leur. Dites-leur bonjour. Invitez-les à déjeuner avec vous. Aidez-les dans des domaines dans lesquels vous savez qu’elles pourraient bénéficier de votre aide. Apprenez à les connaître personnellement. Ne jugez pas l’efficacité de vos actions sur leurs premières réactions.

Ces personnes peuvent réagir négativement au premier abord, mais ce n’est que parce qu’elles sont prises au dépourvu par votre comportement. Il est probable qu’elles se méfient, parce qu’elles ont rarement été traitées de cette manière. Il vous suffira donc de continuer avec votre gentillesse, et très vite elles vont réagir de manière positives aussi.

Bien que les effets ne puissent pas être immédiats et qu’il n’y a que de petites améliorations à vos yeux, dans leur univers c’est un énorme changement. Et avec le temps, votre relation avec cette personne évoluera d’une toute nouvelle manière.

Bien entendu, si vous ne vous sentez pas capable de le faire, il reste une autre solution :

8 – Les éviter complètement

Eviter-les-critiques

Lorsque tout le reste échoue, évitez-les tout simplement. Réduisez le contact, limitez vos conversations avec lui/elle, traînez avec d’autres personnes si c’est une sortie de groupe, ou en dernier recours, sortez-le/la de votre vie.

Même si vous êtes tous deux dans la même équipe et dans le même lieu de travail, vous n’êtes pas collé à l’autre 24h/24 7J/7. Utilisez une combinaison de toutes les approches ci-dessus, le temps où vous devez absolument interagir avec l’autre, puis évitez-le/la durant les autres moments.

J’avais un ami particulièrement acerbe. Être avec lui était presque suffoquant. Peu importe de quoi je parlais, il trouvait toujours un moyen d’y ajouter de la négativité. Par exemple, si je partageais quelque chose chose qui me plaisait, il répondait d’un air maussade, que ce n’était pas la peine d’en faire des tonnes ou que c’était juste normal.

Dans nos conversations, il peinait à dire quoi que ce soit d’encourageant ou positif, en choisissant de se concentrer uniquement sur les “mauvaises” choses. Même si l’on cherchait du réconfort, il était difficile d’obtenir de lui une réponse empathique. La moitié du temps j’étais obligé de me préparer à recevoir un commentaire négatif. C’est pour cette raison qu’il a fini par repousser ses amis, moi y compris, au fil des années.

Quelques fois il se trouve juste que vous n’êtes pas compatibles en tant qu’amis à cette phase de votre existence. Il est préférable alors pour votre bien à tous deux, que vous viviez chacun de votre côté. Si la relation est à l’origine de stress et d’angoisses, alors faites-vous une faveur et faites une faveur à l’autre personne en la rompant le lien tout simplement.

Vous pouvez également lire : 8 Astuces Pour Vaincre Vos Détracteurs

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté /5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

1 Commentaire

  1. Pauline

    Merci pour cet article. Très complet et très intéressant.

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.