Les grands bienfaits de l’optimisme

bienfaits-optimisme
5
(2)

“Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité ; un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.” – Winston Churchill

Vous avez forcément entendu parler de l’optimisme, la capacité que certains ont à envisager l’avenir positivement. Pour les optimistes chaque épreuve de la vie est une leçon à apprendre, et même dans les circonstances les plus dures, ils ont l’espoir que demain sera meilleur. À l’inverse, les pessimistes craignent le futur et ont peur des innombrables choses qui pourraient mal se passer. Ils luttent d’ailleurs pour conserver le peu de choses agréables dont ils disposent aujourd’hui.

Entre l’optimisme et le pessimisme

Même si l’optimiste autant que le pessimiste cherche à être heureux à leur façon, leurs approches de la vie produisent des résultats complètement opposés. D’un côté l’optimiste pense que le monde est rempli d’expériences positives entrecoupées temporairement d’expériences négatives, et qu’il vaut mieux ainsi se concentrer sur ce qu’ils peuvent obtenir à l’avenir.

De l’autre côté, le pessimiste se sent menacé par le monde qui l’entoure, il pense qu’il devrait passer plus de temps à désamorcer les possibles situations négatives à venir, qu’à se concentrer sur les maigres événements agréables qui peuvent se produire au quotidien.

Un pessimiste a tendance à se poser ces questions :

  • “Pourquoi ça m’est arrivé ?”
  • “Pourquoi ne m’arrive-t-il que des problèmes tout le temps ?”

Un optimiste lui se pose plutôt des questions qui lui ouvrent de nouvelles perspectives :

  • “Y a-t-il au moins une chose positive dans cette situation ?”
  • “Que puis-je apprendre de cette situation ?”
  • “Quelle étape puis-je réaliser aujourd’hui pour commencer à résoudre cette situation ?”

Autre différence de taille, l’optimiste ne se blâme pas pour les difficultés qu’il vit, s’il n’en n’est pas la cause. Le pessimiste lui se blâme pour pour tous les événements négatifs peu importe d’où ils proviennent, et croit d’ailleurs que les événements agréables apparaissent par hasard dans sa vie.

Test : êtes-vous optimiste ou pessimiste ?

Voici un test adapté de l’Echelle d’orientation de vie [LOT] par les psychologues Michael Scheier et Charles Carver en 1985. Passez le test pour découvrir si vous êtes plutôt optimiste ou pessimiste.

Echelle d'orientation de vie : Êtes-vous optimiste ou pessimiste ?

Les 4 bienfaits de l’optimisme

Aujourd’hui, après d’innombrables recherches, il a été établi qu’être optimiste apportait un certain lot de bienfaits. Nous vivons tous des hauts et des bas dans notre vie, mais avoir une vision optimiste produit un effet positif immense sur notre qualité de vie, ainsi que sur notre bien-être mental et physique.

Voici 4 bienfaits importants de l’optimisme :

1. Être optimiste vous permet de vivre plus longtemps.

Être optimiste permettrait ainsi de vivre plus longtemps (11 à 15% de plus), car les optimistes sont moins touchés par l’hypertension, les problèmes cardiaques et même le cancer. Ils sont aussi plus nombreux à faire de l’exercice physique, à mieux dormir et à éviter les comportements néfastes (comme fumer). Leur taux de mortalité est bien inférieur à la population générale, ainsi ils sont plus susceptibles de vivre jusqu’à 85 ans voire plus.

Plus étonnant encore cette longévité est indépendante de facteurs importants comme le niveau socio-économique, des problèmes de santé préexistants, l’intégration sociale et la dépression.

Les pessimistes au contraire ont tendance à être plus fatalistes, et à imaginer leurs problèmes de santé comme une sentence irrévocable. Les optimistes peuvent reconnaître la sévérité de leur condition de santé mais vont se donner les moyens de ne pas laisser cela altérer leur qualité de vie.

2. Être optimiste vous permet d’avoir une vie amoureuse plus remplie

Les optimistes ont des vies amoureuses plus riches et plus longues, d’après l’université de Stanford. D’ailleurs, fait intéressant, ces résultats se reproduisent même lorsqu’un seul des deux du couple est optimiste. L’optimiste a tendance à mieux soutenir sa moitié, cela évite le sentiment d’injustice et l’impression d’avoir à tout gérer qui peut être ressenti dans la relation.

Même dans la discorde, les optimistes et leurs moitiés sont convaincus que l’autre s’investissait pour améliorer la situation, ce qui conduit à une meilleure résolution des conflits. Il existe également d’autres recherches qui montrent que plus nous idéalisons nos conjoint(e)s, plus nous sommes heureux dans nos relations.

L’optimisme étant contagieux, les optimistes peuvent même rendre leur moitié plus optimiste et bénéficier des mêmes effets positifs qu’eux sur leur santé et leur qualité de vie en général.

3. Être optimiste vous apportera le succès

Les optimistes ont tendance à être plus résilients dans leur vie quotidienne. Au travail, même si leur supérieur ne reconnaît pas la qualité de leur travail, les optimistes sont capables de rebondir et continuer à donner le meilleur d’eux-mêmes. Les optimistes ont une meilleure sécurité de l’emploi que les moins optimistes d’après une étude récente. Cela en retour contribue à renforcer l’optimisme de ces mêmes employés.

D’ailleurs, les personnes qui se sentent optimistes vis-à-vis de leur carrière ont tendance à se sentir plus satisfaites de leur emploi et à produire de meilleures performances au travail. Il y a plusieurs raisons possibles à cela. Notamment le fait que les optimistes soient considérés comme plus charismatiques, qu’ils sont plus susceptibles de persévérer jusqu’à ce que leur objectif soit atteint et qu’ils arrivent plus facilement à passer outre un mauvais résultat.

Les managers optimistes sont aussi plus efficaces pour aider les autres à améliorer leur productivité et à atteindre leurs objectifs.

4. Être optimiste vous permet d’être en meilleure santé

Les personnes qui se sentent globalement heureuses dans leur vie − un état d’esprit qui est lié à l’optimisme – ont un système immunitaire plus solide et cicatrisent plus vite que les autres. Les recherches montrent aussi qu’en apprenant aux gens à identifier et profiter des expériences positives, cela provoque une diminution des dépressions, symptômes physiques et problèmes d’insomnie en huit semaines seulement.

Globalement les optimistes tombent malades moins souvent et terminent leur convalescence plus vite.

Comment devenir plus optimiste ?

devenir-plus-optimiste

D’après le chercheur en psychologie Martin Seligman, l’optimisme peut être appris. Même si vous aviez tendance à voir la vie en noir, vous pouvez progressivement changer votre vision des choses et profiter des bienfaits de l’optimisme. Voici quelques conseils essentiels pour y parvenir.

1. Apprenez à accepter vos émotions

Nous avons tous des bons et des moments dans la vie, être optimiste ne signifie pas qu’il faut être “heureux” constamment. Il s’agit plutôt d’utiliser toute la gamme d’émotions dont vous disposez, en acceptant que les sentiments négatifs aussi bien que positifs sont naturels et font partie de l’expérience de la vie.

Réprimer certains types d’émotions ne peut que provoquer en retour des frustrations et de l’apathie. En ne privilégiant aucune émotion au détriment d’une autre, vous aidera à devenir plus flexible et résilient(e) dans les contretemps. Ainsi, au lieu de vous blâmer pour certains événements, observez vos émotions.

Que s’est-il passé, quelle émotion avez-vous ressentie et quel a été votre comportement ? Peut-être que quelqu’un vous a manqué de respect ou vous a coupé la voie sur la route, cela vous a mis en colère noire et vous vous êtes emporté. Prenez du recul et retrouvez le déclencheur de cette émotion, et comment auriez-vous pu réagir autrement ? Peut-être que vous étiez déjà stressé(e) de votre journée et que cela a été la goutte d’eau de trop, ou bien que vous pensiez à d’autres choses désagréables auparavant.

Rester concentré sur le moment présent est essentiel pour être optimiste, car cela vous permet de ressentir les émotions du moment sans les juger. Souvent, nous cherchons à combattre nos ressentis, ou bien à être tellement plongés dans nos émotions que nous oublions que nous avons la capacité de les gérer.

Concentrez-vous sur votre respiration et vos ressentis, comprenez ce que ces émotions veulent vous dire sur la situation que vous vivez. Dans la même lignée, la méditation (juste quelques minutes par jour) peut vous aider à mieux gérer les sentiments d’anxiété et de déprime, elle reprogramme la façon dont votre corps répond au stress.

2. Apprenez à gérer vos pensées

Remarquez si votre monologue intérieur est optimiste ou plutôt pessimiste. Notre monologue intérieur est un bon indicateur pour savoir quelle vision du monde nous avons. Au cours de la journée, observez si certains types de pensées apparaissent régulièrement.

Notamment les pensées qui amplifient les aspects négatifs d’une situation en occultant les côtés positifs, les moments où vous vous blâmez ou anticipez le pire. Remarquez également les moments où vous pensez en mode “tout ou rien” (tout va bien ou tout va mal).

Il est important de réajuster ce dialogue intérieur en vous concentrant sur les aspects positifs dans votre vie. C’est l’une des étapes pour développer votre optimisme. Portez votre attention sur les points positifs sur vous-même et le monde qui vous entoure dans chaque situation. Il ne s’agit pas de penser que rien de mauvais ne peut arriver mais que vous êtes capable de les surmonter avec un peu d’efforts.

Vous pouvez vous aider d’affirmations positives que vous accrocherez dans des endroits où vous passez souvent (salle de bain, sur l’ordinateur, le réfrigérateur, etc.).

Évitez de vous comparer aux autres. Il est facile d’être envieux, mais cela conduit souvent à ruminer des pensées négatives. Pour cela il est important de pratiquer la gratitude. Remerciez mentalement les personnes qui vous ont soutenu dans votre vie, ou dites-leur en personne. Prenez le temps également de faire le tour des bienfaits dont vous profitez aujourd’hui, votre santé, vos finances, vos relations, tout ce qui est agréable dans votre vie.

Nous avons tendance à prendre pour acquis toutes les choses positives que nous vivons. Pourtant il suffit d’imaginer quelques minutes ce que serait votre vie si vous vous retrouviez seul(e) et sans rien sur une île déserte. Votre condition de vie actuelle est composée d’événements heureux qui auraient pu ne jamais se produire.

Tout ce que nous vivons de positif ne fait que s’ajouter à la liste innombrable de bienfaits dont nous profitons aujourd’hui, et tout ce que nous vivons de négatif ne fait pas disparaître les autres points positifs.

3. Apprenez à changer de vision

Même si nous ne pouvons pas changer ce qui s’est produit, notamment les épreuves et difficultés de la vie, nous pouvons changer notre façon de les voir. Nous pouvons soit nous apitoyer sur notre sort et nous concentrer sur nos blessures, ou bien observer ce que cela nous a appris, ce que nous sommes devenus après avoir traversé cette situation.

Plutôt que de vous dire “Et si je n’y arrivais pas ?”, vous pouvez vous dire “C’est l’occasion d’essayer quelque chose de nouveau !”. Bien souvent, nous avons du mal nous projeter dans une situation objectivement, sans en grossir les défauts ni imaginer le pire. C’est pourquoi au lieu de vous inquiéter par rapport à un événement à venir, faites une liste des possibles résultats positifs qui pourraient vous attendre.

Répondez à chaque inquiétude par une pensée positive. Si par exemple vous pensez à cette réunion avec ces personnes que vous n’appréciez pas, pensez aux autres personnes que vous appréciez et que vous pourriez rencontrer.

Acceptez les circonstances comme elles sont, ne cherchez pas à étiqueter les événements que vous vivez comme “bon” ou “mauvais” ni à résister de toutes vos forces pour les changer lorsque ce n’est pas possible. Ces désagréments que vous vivez finiront par s’effacer avec le temps, ne les laissez pas vous enfermer dans le défaitisme. Rappelez-vous que la seule personne que vous pouvez changer c’est vous-même, pas les autres. Lâchez prise.

4. Apprenez à interagir positivement

Soyez positif dans vos interactions avec les autres. Rappelez-vous, l’optimisme est contagieux. En montrant de la compassion et de la positivité cela poussera les autres à répondre de la même manière. Un simple sourire peut faire la différence entre une journée morose et une journée agréable.

Passez du temps avec des amis ou de la famille avec qui vous vous entendez bien. Le pessimisme se nourrit beaucoup de l’isolation et de la sensation de solitude. Entourez-vous de personne positive et qui vous soutiennent. Tout le monde a le droit d’avoir ses idées et sa vision des choses, cela dit si l’attitude des autres commence à vous impacter négativement alors il est temps de vous en détacher.

Nous sommes tous sensibles à la “contagion émotionnelle”, c’est-à-dire que les émotions et attitudes de ceux qui nous entourent affecte ce que nous ressentons en nous-mêmes. Cela dit, il ne faut pas confondre l’optimisme avec l’extraversion. Il ne s’agit pas de passer votre temps à interagir avec les autres constamment, mais simplement profiter des occasions pour passer du temps avec quelqu’un et vous apporter mutuellement un peu de bonne humeur.

L’environnement a une grande influence sur votre humeur. Désengagez-vous des sources de négativité bien connue comme la télévision, surtout si vous passez votre temps à visionner les mauvaises nouvelles de la journée au journal télé. Vous avez mieux à faire de votre temps. Veillez aussi à modérer votre consommation de réseaux sociaux, car ceux-ci favorisent également la dépression et la jalousie.

Le mot de la fin

Changer de lunettes pour voir le monde autrement prend du temps, surtout si vous aviez l’habitude de vous focaliser sur les aspects négatifs. Fort heureusement, l’optimisme est un cercle vertueux, plus vous penserez et agirez en vous concentrant sur le bon côté des choses et plus l’optimisme deviendra pour vous une seconde nature.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage :) !

Pour aller plus loin : Osez l’optimisme, de Catherine TESTA.

Print Friendly, PDF & Email

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté 5/5 pour 2 vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

Les grands bienfaits de l’optimisme
The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

2 Commentaires

  1. Mohsen

    mille merci

  2. Michel C.

    Hum! Je trouve superbe le texte et le contenu.Alors merci

Laisser un commentaire

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Votre commentaire peut ne pas être affiché immédiatement, il pourra alors être publié après validation par l'administrateur.