10 grandes raisons de ne plus regarder la télé

télé
4.5
(31)

“Je trouve la télévision très éducative. Chaque fois que quelqu’un l’allume je vais dans une autre pièce pour lire un bon livre.” – Groucho Marx

Cela fait déjà un certain temps que je ne regarde plus la télé, depuis 2006 environ. Par là je veux dire que je ne regarde plus les émissions de télé, ou à zapper à la recherche d’un documentaire ou autre. Je regarde toujours mes séries favorites sur DVD ou en ligne, mais de moins en moins cela dit.

Avant, j’étais un téléspectateur régulier comme la plupart des gens. Je n’étais pas non plus addict de la télé, mais je regardais la télé lorsque j’en avais envie, après les cours ou bien le soir. Cela me prenait quelques heures par jour. Je regardais des séries, des films et quelques documentaires parfois.

Puis, progressivement, j’ai regardé de moins en moins la télé. Je ne me suis pas réveillé un jour en me disant “Ça y est ! Je ne regarderai plus la télé à partir d’aujourd’hui”. Non, j’ai juste délaissé progressivement la télévision jusqu’à en être libéré complètement.

Durant mes années étudiantes je regardais quand même un feuilleton ou deux. Puis j’ai tout arrêté à un moment où j’étais particulièrement occupé par mes examens. Depuis lors, c’est resté ainsi.

Et pour vous dire, ma vie ne s’est pas effondrée pour autant en arrêtant de regarder la télé. Avec du recul, je n’ai pas l’impression d’avoir raté quoi que ce soit. En fait, je sens plutôt que ma vie a changé pour le mieux.

Grâce à mes années à ne pas regardé la télé j’ai vécu un certain nombre de changements positifs, comme une conscience accrue, plus d’aspirations, plus de temps pour faire ce que je veux, de productivité, de liberté, etc.

D’ailleurs il y a un mois, j’ai essayé de regarder à nouveau la télé. Juste pour voir ce que cela me ferait de la regarder après tant d’années. Je me suis donné une heure, mais je n’ai pas pu tenir plus de vingt minutes. Les émissions étaient d’un ennui mortel, les programmes complètement vides et je ne vous parle pas des publicités. Je n’ai jamais autant eu l’impression de perdre mon temps.

Il existe d’innombrables raisons de ne plus regarder la télé. Je ne peux pas toutes vous les donner, mais nous allons découvrir ensemble les 10 plus grandes raisons pour lesquelles vous ne devriez pas regarder la télévision.

1. Regarder la télé est une perte de temps

“Ils ont mis un bouton Off sur la télé pour une raison. Éteignez-la… je ne regarde pas tellement la télé.” – Georges W.Bush

Ne pas regarder la télé m’a permis d’avoir beaucoup de temps libre pour faire ce que j’aime. Je me rappelle qu’avant, je notais les émissions que je voulais regarder dans mon emploi du temps. Puis, j’organisais mes activités de la journée autour de ça. Pendant que je regardais des feuilletons, mes autres activités restaient en suspens.

Je n’ai pas compté, mais je passais probablement au moins 3 heures par jour devant la télé, si ce n’est plus. Cela représente quand même un certain temps passé devant un écran à ne rien faire. De toute évidence, c’était un gros gâchis de mes soirées.

3 heures et demi gaspillées, tous les jours

L’institut de Médiamétrie a montré que les Français regardaient la télé en moyenne 3 heures 30 par jour, soit 105 heures de télévision par mois (chiffres de 2019).

C’est tout simplement énorme ! Et cela s’ajoute aux heures passés à naviguer sur internet, la majorité du temps, sans aucun but non plus. Internet n’a pas remplacé la télé, il s’y est ajouté ! Si on prend les 3 heures et demi par jour soit environ 1260 heures par an, ou 52,5 jours.

Cela représente presque deux mois par an. Bien que ça ne reflète que la population française, les Européens ne sont pas non plus très loin de cette moyenne.

Avec tout ce temps passé à regarder la télé, on se demande comment on peut avoir le temps de faire quoi que ce soit d’autre. Imaginez si l’on pouvait passer ce temps à travailler sur nos objectifs… Nous serions déjà bien avancés dans nos buts aujourd’hui !

Un faux sens de productivité

Une autre chose que j’ai remarqué à propos de la télévision, c’est sa façon de vous donner l’illusion que vous ratez quelque chose en ne la regardant pas. En tout cas, c’est l’impression que cela me donne.

Les extraits télé vous diront “Ce Jeudi c’est le Blockbuster du jeudi – Soyez sûr de ne pas rater le Film n°1, n°2 et n°3, c’est le top de la semaine ! Vous ne pouvez pas rater ça !” ou bien “C’est les vacances, tous les meilleurs films seront chez vous ! Vous ne voudrez rater ça pour rien au monde !” Avant l’existence de Netflix, je me programmais un moment pour regarder ces séries, puis me sentait satisfait une fois que je les avais regardées.

Mais ces séries n’arrêtaient jamais de paraître, saisons après saisons. Elles continuaient de paraître encore et encore, lorsque vous aviez fini votre épisode de la semaine, de nouveaux extraits vous montraient les épisodes suivants. C’était une sorte de trou noir qui vous aspirait complètement et vous gardait là, tel un zombie. J’ai alors compris que je ne ferais jamais rien d’utile en regardant la télé.

Oui, cela m’aidait à me détendre et à sortir du train train quotidien au départ, mais après un certain temps je me sentais complètement léthargique et fatigué après l’avoir visionnée. Au final, il n’y a aucun avantage à regarder la télé.

2. La télévision ralentit votre activité cérébrale

couch-potato

Il y a une raison si le mot anglais “couch potato” a été gardé tel quel dans nos dictionnaires français. Le visionnage intensif de la télévision vous transforme littéralement en “légume” au bout d’un certain temps.

Des recherches ont montré que lorsque vous regardez la télé, les zones de perception des images sont suractivées (fonctions primaires), alors que les celles pour apprendre à lire et parler sont plutôt sous-activées (fonctions évoluées). [Source: Herbert Krugman et la publicité]

Votre cerveau est donc branché en mode végétatif, vous regardez passivement les images s’imprimer dans votre esprit, dans un état proche du sommeil éveillé. Avec le temps, vos fonctions cognitives supérieures comme apprendre, lire, parler, se rappeler, finiront par s’atrophier à cause de leur sous-utilisation.

C’est particulièrement vrai avec les enfants, qui finissent par développer des problèmes d’attention et une structure cérébrale peu développée. [Source: Ces études qui attaquent la télévision].

Au final, vous n’avez pas besoin d’avoir fait des études médicales très poussées pour savoir si la télévision ralentit votre cerveau ou non. Puisque la télévision est un canal qui ne marche que dans un sens, vous n’interagissez pas ni n’effectuez d’action en la regardant. Vous vous asseyez seulement et visionnez votre écran. Lorsque je regardais la télé, je me sentais vraiment apathique et inerte.

Puis, si j’en abusais je finissais à moitié assoupi. Comparez cela avec d’autres activités comme parler à des amis, utiliser l’ordinateur, lire un livre ou écrire des articles qui sont bien plus actives. Imaginez à force de passer autant de temps devant la télévision chaque jour, cette transformation en zombie qui vous guette. Ce n’est pas une coïncidence si les adeptes du petit écran sont aussi des personnes passives qui stagnent dans leur vie.

Voici un petit extrait des effets de la télévision sur nous :

Lorsque vous regardez la télévision, l’activité cérébrale se concentre dans les zones cérébrales contenant des fonctions primaires. Les recherches effectuées par Herbert Krugman ont montré que lorsque les téléspectateurs regardaient la télévision, ces zones étaient deux fois plus actives que la normale, ce qui est une anomalie neurologique. Cette sur-activation libère dans le corps des opioïdes naturels : les endorphines.

Les endorphines ont une structure identique à l’opium et ses dérivés (morphine, codéine, héroïne, etc.). Les activités libérant des endorphines (aussi appelés peptides opioïdes) sont généralement formateurs d’habitudes (pour ne pas dire addictives).

Effectivement, même les téléspectateurs peuvent vivre des syndromes de manque semblables aux consommateurs de substances addictives comme la morphine, l’héroïne, s’ils s’arrêtent de regarder la télévision après une période de temps prolongée.

Un article de l’Afrique du Sud, dans la province d’Hérald (Octobre 1975) a décrit deux expériences conduites dans divers milieux socio-économiques où des familles volontaires devaient s’arrêter de regarder la télévision durant un mois uniquement.

La famille la plus pauvre a abandonné au bout d’une semaine, et les autres ont souffert de dépression, disant qu’ils ont eu l’impression d’avoir “perdu un ami”. Une autre expérience menée en Allemagne de l’Ouest où 182 allemands avaient accepté de ne plus regarder la télévision pendant une année, avec à la clé une certaine somme d’argent.

Aucun n’a pu tenir plus de six mois, avec le temps tous les participants ont montré des symptômes de manque d’opiacés : une augmentation significative de l’anxiété, de la frustration et dépression. [Source: CongnitiveLiberty (en)]

C’est pour cela que les gens qui regardent la télévision ont du mal à la quitter, c’est parce qu’ils en sont addicts. Si nous voulons être des personnes conscientes et vivant une vie consciente, il est temps de briser cette addiction à la télévision.

3. La majorité du contenu télévisuel aujourd’hui diminue la conscience

La majorité des programmes à la télévision aujourd’hui diminue la conscience, jouant sur des désirs primitifs comme la peur, la culpabilité, le malheur, le désir et l’orgueil. Cela diffère selon la chaîne de télé évidemment. Certaines ont un meilleur contenu que d’autres. Ici je ne fais référence qu’aux chaînes et émissions grand public.

Certaines émissions étant plus enclines à rabaisser notre conscience qu’à l’élever:

• Le télé-shopping : Qui n’a jamais connu cette émission de bonne heure le matin, pour vendre même ce que l’on a déjà chez nous ? Tout cela, à l’aide de vidéos racoleuses d’acteurs et de présentateurs avec un tel sourire qu’on croirait presque qu’ils ont gagnés au loto tous les matins ?

Ils vous expliquent en long et en large comment tel ou tel produit vous faciliterait la vie, vous comblerait de ces fonctions, en un mot: vous rendrait heureux. Sur le ton de la confidence, ils vous diront que vous aurez un produit que vos voisins ne disposeront pas, que c’est une offre qui ne se représentera pas à nouveau, jouant ainsi sur la culpabilité, l’orgueil et le désir.

Ainsi ces émissions bien loin de vous offrir ce que vous souhaitez réellement, vous fera miroiter monts et merveilles jusqu’à ce que vous éteignez votre téléviseur.

• Les feux de l’amour: Cette série est tout bonnement incroyable. Adaptée d’une série américaine “The young and the restless“, elle est diffusée depuis 1973 aux Etats-unis et est… encore en production ! Depuis sa création elle compte 42 saisons et 10.668 épisodes, c’est gigantesque !

On peut même lire sur Wikipédia: “La moitié des téléviseurs en France qui sont allumés en journée le sont pour suivre Les Feux de l’amour, c’est-à-dire, en moyenne, plus de 2,5 millions de téléspectateurs […]” et plus de 100 millions dans le monde.

C’est dire l’impact de cette émission qui réalise les meilleures audiences en France juste derrière les Etats-Unis.L’on peut naturellement se demander qu’est-ce qui passionne autant de monde dans cette émission, et bien, une seule chose: le désir.

Le public (majoritairement féminin) qui regarde ce feuilleton se projette dans la vie des personnages, les voyant gérer des tas de problèmes quotidiens qui font écho dans son passé ou dans bien dont elle a entendu parler, X trompe Y, Z est en colère contre X de ne pas lui avoir prêté une chose.

Le public vit alors ces péripéties par procuration, à travers la télévision, et attend avidement le prochain épisode qui solutionnera une problématique, mais en apportera une autre par la même occasion, et ainsi de suite.

Un exemple de scénario tout bête: “Anita croise Jeffrey au Gloworm, mais il ne la reconnaît pas. Chelsea a signé des papiers pour donner son bébé à Victoria et William à sa naissance. Anita est furieuse. Lauren rencontre Daisy devant l’ascenseur de son immeuble. Lauren est dans tous ses états et veut envoyer Fen au Canada, pour qu’il soit en sécurité…”

• Secret story: C’est un peu la même chose que les feux de l’amour, sauf que le public a un rôle différent. Cette fois-ci il ne se projette pas dans les personnages, mais a un rôle extérieur de spectateur tout puissant, qui observant les personnages, essaye de jouer le même rôle qu’eux et de découvrir leurs secrets.

À cela se mêle nudité presque omniprésente et propos crus. Peu s’en faut de dire que le spectateur est alors un voyeur, rôle qu’il affectionne tout particulièrement lorsque l’on voit les ventes des magazines à scandales dans la presse papier.

Même chose ici, l’on joue sur le désir, l’envie, la jalousie et toutes les autres émotions négatives pour ancrer le spectateur devant le poste de télévision. À force de baigner dans de tels sentiments négatifs, il ne faut pas s’étonner que cela déteigne sur nous dans notre vie de tous les jours.

Toutefois certaines émissions ont des influences positives. Comme L’Inventeur de l’année, une ancienne émission qui présente des projets d’invention souvent révolutionnaires. Ceux-ci sont réalisés par des individus qui souhaitent recevoir un appui financier, en convainquant un jury professionnel composé d’un publicitaire, d’un inventeur, d’un chef d’entreprise et un spécialiste du marketing. Le gagnant a alors le droit de voir son invention concrétisée par une équipe de professionnels.

Je trouve cette émission très intéressante car elle nous permet de faire preuve d’ingéniosité, de repenser à nos rêves et/ou d’intégrer les conseils apportés par le jury. Ainsi, il est possible d’apprendre comment présenter un produit, se présenter soi-même et faire une bonne impression.

Les émissions de cuisine comme Bon appétit bien sûr, qui vous permettent d’apprendre une recette de cuisine par jour, sont assez intéressantes. De même que les documentaires sur Arte (qui n’a jamais voulu en savoir plus sur la faune et la flore ?).

Pour savoir si une émission améliore votre conscience ou non, il suffit de faire le point sur ce que vous ressentez avant de regarder l’émission. Puis pendant que vous regardez votre émission, prenez un moment pour évaluer ce que vous ressentez.

  • Comment vous sentez-vous ? Heureux, joyeux, optimiste, motivé ou inspiré ? Ou bien effrayé, inquiet, ennuyé, dégoûté, accablé ou stressé ?
  • À quoi pensez-vous ? Avez-vous des pensées positives à l’esprit ? Ou bien uniquement des pensées négatives ?
  • Qu’avez-vous envie de faire ? Vous sentez-vous prêt(e) à agir ? À changer positivement ? Ou bien ne ressentez-vous rien d’autre que de la paresse ou une envie d’aller dormir ?

Si votre ressenti fait partie du premier groupe, alors le contenu accroîtra votre conscience. S’il fait partie du dernier groupe alors vous pouvez probablement vous en passer.

4. Le manque d’émissions de qualité

Par qualité, je ne me réfère pas à la qualité de la production. La qualité de la production des émissions actuelles n’a jamais été aussi élevée. La qualité ici fait référence au contenu de l’émission. Et j’ai bien l’impression que nous n’avons jamais eu autant d’émissions médiocres pour notre esprit et conscience.

Le message transmis dans les séries

Juste une décennie plus tôt, il y avait des séries qui ont marqué l’histoire de la télévision. Un exemple est Buffy (contre les vampire). Buffy est l’une des séries la plus iconique jamais réalisée à la télé, elle a également été listée comme faisant partie de l’une des 50 meilleures séries télévisées de tous les temps.

Cette série a présenté beaucoup de thèmes forts, comme l’autonomisation des femmes, la loyauté, l’amour, le développement de soi, la rédemption, et les triomphes sur les difficultés de la vie. Elle a ouvert la voie à d’autres séries du même genre comme Charmed, Alias et Dark Angel.

Mais aujourd’hui il n’y a que très peu de séries qui ont le même niveau d’impact. Il y a, c’est vrai quelques bonnes séries de temps en temps, mais aucune ne transmet de messages forts. Elles ressemblent juste à de bons dramas divertissants et c’est tout. Par exemple, les premières saisons de Charmed avaient une sorte de “message du jour” inclus dans chaque épisode, ce qui donnait au téléspectateur quelque chose sur quoi penser, plus tard. Mais cela a disparu par la suite.

Il y a également les séries intemporelles comme la Petite maison dans la prairie, qui transmet des valeurs universelles, comme la valeur du travail, la camaraderie, l’honnêteté, la charité… D’autres séries intéressantes comme Colombo, Macgyver, apportent une nouvelle vision de la persévérance et l’ingéniosité.

Un contenu réchauffé

Il y a trop d’émissions identiques de nos jours, et de moins en moins de contenu authentique ou informatif. En regardant le programme télé d’une chaîne classique, on y trouve les habituels récits de voyage/dégustation d’aliments, des émissions de variété sur la minceur, le shopping, la mode, des concours de chant ou des compétitions de talent.

Des émissions de télé-réalité et autres dramas à l’intrigue simpliste. Cela me prend moins de temps de récupérer les informations que je veux sur internet, que de zapper et d’attendre qu’une chaîne de télé m’apporte quelque chose d’utile.

Sur-commercialisation

Les chaînes de télévision sont devenues trop commerciales. Il y a de plus en plus de sponsors et placements de produits/services dans les émissions, le pire étant que la moitié de ces placements n’ont aucun rapport avec les émissions eux-mêmes (Star Academy, entre autre). Je ne suis pas contre la publicité commerciale, mais uniquement si elle est appropriée et bénéfique au consommateur.

La majorité des produits aujourd’hui semblent intégrés de force. Comme si les producteurs d’émissions priorisaient leurs besoins financiers plutôt que les besoins du téléspectateur. Je crois fermement qu’il est possible d’adapter les deux, mais les producteurs n’ont pas l’air d’avoir trouvé le moyen.

5. La télé est liée à une faible satisfaction dans la vie

Comic rien de mieux à la télé

Des recherches ont montré que les addicts du petit écran montraient une certaine insatisfaction dans leur vie et une plus grande anxiété.

Beaucoup regardent la télé, surtout les séries dramatiques, parce qu’ils veulent voir la situation s’arranger pour les personnages. Que va-t-il se passer pour X ? Est-ce que Y va avoir le châtiment qu’il/elle mérite ? Est-ce qu’A et B se mettront ensemble ? Comment tout cela va finir ?

Tout cela est très excitant, et les cliffhangers nous font désirer d’en voir plus encore. Ainsi durant toute la semaine, nous attendons avec impatience la sortie du prochain épisode pour voir ce qui se passera.

J’ai compris alors que si beaucoup d’entre nous regardons la télévision, c’est parce que nous nous voyons vivre à travers les personnages. C’est pour cela que les producteurs étudient la démographie des téléspectateurs pour produire des séries qui correspondent à nos besoins, ainsi nous pouvons nous mettre dans la peau des personnages.

Nous voyons les personnages vivre, traverser de tumultueuses épreuves, les dépasser pour finalement atteindre ce qu’ils voulaient. Nous nous sentons heureux pour eux lorsqu’ils obtiennent leur fin heureuse. Mais ce que nous voulons vraiment c’est la même fin heureuse pour nous.

Peu importe combien de séries nous regardons, et combien la personnalité des personnages se développe à travers X épisodes, regarder la télévision ne nous donnera pas ce que nous voulons dans notre vie.

Si nous voulons obtenir la vie que nous souhaitons, nous devons sortir de ce cercle vicieux, agir et travailler sur nos objectifs, au lieu de vivre par procuration à travers l’écran. Si nous voulons vivre un heureux dénouement dans notre vie, nous devrions nous mettre au travail dès maintenant !

6. Des publicités inutiles

Regarder les publicités est l’une des pires façons d’utiliser notre temps. Sur une heure de télévision, vous avez 48 minutes de contenu pour 12 minutes environ de publicité (limité par le CSA). C’est un cinquième du temps passé à regarder la télé, ce qui n’est pas rien. Malheureusement, ici pas d’Adblock, vous êtes forcé de regarder celle-ci ou zapper pour pouvoir voir votre émission.

Les publicités sont soit des extraits d’une prochaine série télévisée, ou bien une publicité pour un produit/service ou un publi-reportage. Les publicités sont rarement pertinentes, et à cause de cela nous achetons les produits parce que nous voyons les publicités, et non parce que nous avons besoin de ces produits.

Bien des fois ce sont des publicités pour nous forcer à acheter des choses. Ce qui m’amène au point suivant, qui est…

7. Ne pas regarder la télé vous économise de l’argent

La télévision nous pousse à acheter des choses que nous n’achèterions pas autrement. Que ce soit publicités indépendantes ou bien des placements de produit intégrés dans les programmes, nous sommes poussés à acheter des choses rien qu’en les voyant. Et à raison d’ailleurs.

Les publicités ont des messages directs et des messages subliminaux qui nous conduisent à consommer. Des recherches ont montré que regarder fortement la télévision est liée à de plus grandes aspirations matérielles. [Source]

Le fait est que la majorité du temps nous achetons des choses parce que nous avons vu une publicité, et non parce que nous avons un réel besoin envers ces choses.

Les publicités jouent sur vos peurs et désirs pour vous amener à acheter leurs produits. Ils vous disent, d’une façon ou d’une autre, à quelle point votre vie est nulle actuellement, et combien vous serez plus heureux et vivrez une meilleure vie après avoir acheté ledit produit.

Combien de fois avez-vous regardé une publicité et pensé “Wow, je dois acheter ça dès que je serais dans le magasin la prochaine fois” ou bien “Ça a l’air bien, je devrais ajouter ça sur ma liste de courses” ? Avez-vous déjà pensé si vous aviez réellement besoin de tout cela ?

Le consumérisme et l’achat sont rarement une solution pour être heureux. Ce sont généralement des façons de cacher son malheur. Nous pourrions être heureux à l’instant où nous achetons quelque chose de nouveau, parce que c’est une gratification immédiate d’un besoin actuel, mais sur le long terme nous retournerons aussi vite à notre état de désir et d’insatisfaction.

Cela a été prouvé que plus de biens matériels nous rendaient heureux jusqu’à un certain point. Au-delà de ce point, le niveau de satisfaction dans la vie n’est plus lié à la richesse/consommation.

Ne plus regarder la télé vous permettra d’acheter que ce dont vous avez besoin, quand vous en aurez besoin. Naturellement, cela vous permettra d’économiser pas mal d’argent, puisque vous ne céderez pas aux sirènes de l’achat compulsif. Pour aller plus loin sur cette voie bénéfique, il y a le minimalisme.

8. La télé fait dans le sensationnel

“Les médias peuvent causer beaucoup de tort à la famille lorsqu’ils offrent une vision inadéquate, ou même déformée de la vie, de la famille ou de la religion et de la morale.” – Le pape Jean-Paul II

Il y a beaucoup de sensationnel à la télévision. Parfois c’est du sensationnalisme de ce qui existe, en rendant les choses plus impressionnantes qu’elles ne le sont en réalité. D’autres fois, ce sont des événements créées à partir d’un rien. Des tragédies, des catastrophes, tant de négatif est mis en avant en laissant de côté les découvertes humanistes, le positif d’associations, de gestes altruistes.

Mais seules les scènes où les gens pleurent, se querellent, se battent, des choses tabous, du contenu sexuel, des comportements humains détestables… Sont à l’écran. Tout cela est sur-affiché à la télévision, d’autant plus dans les émissions de télé-réalité. Bien des fois tout cela ne sert qu’à créer du drama tout à fait inutile.

Si je suis un téléspectateur, je regarde la télévision soit pour (1) être diverti (2) être informé ou (3) être éduqué. Sauf que je ne trouve pas que le contenu mis en avant  aujourd’hui soit divertissant, informatif ou éducationnel. C’est plutôt du contenu biaisé qui ne reflète que les intentions des producteurs télé.

Il y a également du sensationnalisme dans les journaux télévisés, mais c’est un autre sujet à part entière.

9. Votre vie est plus importante que les programmes télé

Lorsque je regardais la télé, mon emploi du temps dépendait du programme télévisé. Ainsi, si les chaînes de télé diffusaient ma série préférée à 19h le mercredi, je devais me libérer toutes les soirées du mercredi.

Lorsque la série commençait, je mettais brutalement en pause ce que je faisais pour voir la série. La même chose s’appliquait lorsque le moment publicitaire se terminait. Après la fin de l’épisode, si c’était l’habituel cliffhanger (le fameux “à suivre…”). J’attendais alors avec impatience l’épisode de la semaine d’après. C’était comme si ma vie était pilotée par la télévision.

Après avoir arrêté de regarder la télé, mon emploi du temps s’est libéré, j’ai arrêté de planifier ma vie autour des programmes télévisés. S’il y a des séries que je souhaite voir, je les regarde sur demande, soit en ligne ou bien par DVD. Je n’ai plus besoin d’attendre que les chaînes de télé diffusent les séries que je veux voir.

10. Construire des relations plus durables

Eteindre-la-teleLa télévision est l’un des passe-temps favoris en famille. Beaucoup de familles passent leurs soirées en face de l’écran, regardant séries après séries. Même si tout le monde est assit ensemble dans la même pièce, ils ne sont pas connectés les uns aux autres. Chacun est en train de vivre isolé avec ce qu’il y a à la télévision.

Maintenant imaginez si ce temps était passé à se parler. C’est-à-dire, à demander comment la journée de chacun s’est passée, à se comprendre les uns les autres, à parler de la journée de demain, ou bien juste sortir ensemble. N’est-ce pas une meilleure façon de se connecter ?

Pourquoi vivre avec la télévision et les personnages à l’écran lorsque vous pouvez vivre avec de vraies personnes ? La télévision est peut-être un moyen détourné de se lier les uns aux autres, mais il est nettement plus fructueux de se lier les uns avec les autres directement.

Occasionnellement, lorsque je rends visite à de la famille, dès que la télévision est allumée tout le monde est agglutiné aux émissions qui sont diffusées. Personne ne se parle. Ainsi, après deux-trois heures de télévision, la nuit est finie et il est temps d’aller au lit.

Comparez cela à si nous passions ces deux heures à parler. Soudain, nous gagnerions de nouveaux niveaux de compréhension les uns envers les autres. C’est bien plus gratifiant que de simplement regarder la télé ensemble.

Le mot de la fin

Après toutes ces années à ne plus regarder la télé, je doute que je la re-regarderai un jour. Avec internet et les autres médias sociaux, il y a moins de place pour la télévision dans notre monde aujourd’hui. Les informations et mes besoins de divertissements sont déjà bien assez couverts par internet.

Voici quelques activités bien plus gratifiantes et satisfaisantes à faire pour remplacer la télévision :

  • L’exercice: jogging, natation, jouer à des sports, le cyclisme, l’aérobie.
  • Sortir avec des amis
  • Lire un livre
  • Écrire, bloguer
  • Se promener / Faire une randonnée
  • Suivre un cours qui vous intéresse
  • Discuter avec vos parents
  • Réorganiser votre chambre
  • Méditer
  • Fixer vos buts futurs
  • Travailler sur vos objectifs
  • Faire des choses que vous aimez
  • Etc…

télé

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage :) !

NB : Retrouvez le manifeste de cette article, en cliquant sur l’image ci-dessous !
10-raisons-d-arrêter-de-regarder-la-télé

Print Friendly, PDF & Email

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté 4.5/5 pour 31 vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

39 Commentaires

  1. Schreck christian

    Bonjour, pour moi cela fait un certain temps que je regarde de moins en moins la tv. La 1ere c’est a cause des pubs en milieu de films qui semble t’il sont toujours diffuse au moment d’une action. La 2eme, le non respect des chaines pour l’horaire de diffusion, et enfin certain jours il y a au moins toutes chaines confondue 4 films qui m’interesse. Et le replay ne fonctionne jamais comme il faut, et il y a une duree de difusion dans le temps.

  2. Sarah anthony

    comment ramener mon mari perdu.S’il vous plaît, j’ai besoin d’aide

  3. manza

    Regarder un film à la télé devient un véritable chemin de croix : La musique de fond (si l’on peut appeler musique les bruitages métalliques )est tellement puissante qu’il est difficile et souvent impossible d’entendre et de comprendre les dialogues et les paroles des acteurs .
    C’est à se demander si les professionnels et autres ingénieurs du son regardent et surtout écoutent leur production ???
    Jean Claude

  4. Cl

    Merci
    Ça fait du bien de voir qu on est pas seul à penser comme ça !

  5. PERRON

    je confirme que la télé ce n”est plus intéressant les 3/4 du temps d’une émission c’est de la pub

  6. luthier occitanie

    Bonjour, lorsqu’elle est tombée en panne, j’ai tout simplement décidé de ne pas remplacer ma TV et je ne m’en porte pas plus mal ! J’écoute beaucoup plus la radio (et d’excellents podcasts), je lis quotidiennement, je vois plus mes amis, et évidemment je ne me passe pas de tous les écrans puisque je profite de Netflix sur ma tablette ^^ Bref je ne saurais que recommander de franchir le cas car vous libérez un temps précieux qui vous permettra d’élargir vos centres d’intérêt. J’ai ressenti le même gain de temps que lorsque j’ai décidé de clôturer mon compte facebook :)

    1. RICHARD

      j’AI UNE EXPERIENCE PERSNNELLE DE LA TV ET DE SON INCAPACITE A CONSERVER L’INTIME SACRE DE CHACUN

      Ceci est une bouteille. Le 31 octobre 2019, je passe à la télévision dans l’émission « allo docteur », je le fais en tant qu’endeuillé, la colère provoquée par ce qui m’a été retourné, je veux la mettre dans des bouteilles, les déposer dans l’océan des écrits et laisser partir la colère.

      Ce que j’ai voulu

      Le projet de France 5 de filmer le groupe de parole, provoque en moi dans un premier temps successivement une surprise et un premier mouvement de rejet. Toutefois, rapidement une idée s’impose, celle d’un moyen d’expression, un moyen de partage, un moyen d’hommage pour ceux qui ont senti la morsure de la mort, morsure qui leur a retiré un être faisant partie d’eux. Il y a aussi la volonté de s’exposer, d’affronter.

      Le groupe est majoritairement favorable, je le suis aussi, le groupe de parole est une solidarité, un sanctuaire.

      Le groupe, support du travail de deuil, support à sa reconstruction, il faut le faire savoir, faire savoir l’importance de la bienveillance, de l’écoute, de l’humanisme, du partage.

      Il y a du “nous” dans le groupe, mais il y a beaucoup de “je” également.

      Volonté, que le reportage soit le vecteur de compréhension de mes sentiments, qu’il permette de porter des messages, ouverture vers la compréhension.

      Volonté, d’exprimer un peu des vagues émotionnelles, de la complexité intérieure, défilement du chaos, de la transformation du temps, de la modification de la relation à autrui et pour finir de la redéfinition de ma relation au monde.

      Volonté, de faire entendre la puissance d’un émotif fort, complexe, mélange de terrible et de merveilleux, si difficile à décrire, comment traduire “avoir froid” à une personne qui n’a jamais eu froid ? Peut-être un peu par la magie de l’image.

      Volonté, de dire que s’il y a le vide, le néant, la mort, l’opposé s’affirme : la vie, l’émotion, la vibration des autres. Il y a ce qui vous remplit.

      Mais surtout, Volonté de vivre, une méditation sur la vie, une importance accordée à l’humain, au sens de la vie, de sa vie, une force, tout cela émerge, contrepartie nécessaire.

      Dépôt de plus de deux heures d’enregistrement, le retour est de 3mn30.

      Fondamentalement, je m’en rends compte aujourd’hui, je ne veux plus être un endeuillé avant d’être un humain mais un humain avant d’être un endeuillé, c’est très différent.

      Ce que j’ai vu à l’écran

      Je regarde, écoute, ressens le reportage, cependant je ne comprends pas, l’image de l’endeuillé humain écrasé par la douleur s’impose, cela ne me reflète pas, il y a amputation, déformation.

      Ainsi, la caméra me semble avoir, par une sélection bien réalisée, par des angles bien pris, par un montage convenu, fait passer ce qu’elle veut, un art, ici, à rebours. Je ne trouve pas l’expression de la vérité de mes sentiments, richesse émotive que nous avons tous rencontrée dans le cinéma, révélation de l’être dans sa complexité. C’est plutôt la mise en musique d’une norme simplificatrice visant à vendre une émotion simple, production de pitié au pire, d’une certaine compassion au mieux.

      Je ne retrouve pas ma volonté de comprendre, d’analyser, de penser. La compréhension de l’endeuillé relève des professionnels parlant pour lui. Expression de la loi du médecin, sans respect pour la puissance de son amour perdu, s’il n’a pas, par exemple, fait les progrès qu’il convient au bout d’un an. Gare à celui qui exprime autre chose, il aura donc une bonne raison de garder le silence. Expression de la loi du journaliste qui annonce bien subjectivement, les quelques mots choisis à la diffusion d’antenne pour moi, double déformation. L’être est devenu objet.

      Tout est simplifié, on parle de ma solitude sans comprendre qu’il existe la liberté, on exhibe une douleur sans envisager qu’elle peut être transcendée. Présentation caricaturale d’un être supposé, reflet d’une totale incompréhension. L’être livré par la caméra est dépouillé de la joie, de sa sensibilité, de son écoute nouvelle du monde. C’est comme une musique à laquelle on retire des notes, la déformant, beaucoup de notes, la déformant énormément.

      Il n’y a aucune trace de mon dépassement de la douleur, on m’ampute de l’harmonie qui monte en moi, jamais présentée à l’écran. Vous me présentez après près de deux ans comme un être submergé et paralysé par la douleur et la solitude, ce n’est pas vrai, ce n’est absolument pas ce qu’il y a en moi.

      Ce que vous avez piétiné : l’intime sacré

      Tout a été choisi avec une totale absence de considération pour le filmé, qui n’a le droit de rien alors que l’on parle de son intime. On me dira que celui qui est devant la caméra a signé un contrat, mais quel contrat ? quel est l’engagement de l’émission ? quelle valeur morale à un contrat présenté quelques secondes avant l’enregistrement, sans copie pour celui qui signe ?

      L’imposition d’une compassion artificielle, il n’est pas forcément question de pitié, c’est vrai. Mais il ne peut s’agir d’empathie, car elle implique la compréhension, comment serait-elle possible alors que la vérité n’est pas recherchée. L’auditeur ne peut exprimer qu’une compassion artificielle car l’image déformante construit le faux.

      L’imposition d’un normatif destructeur et infantilisant, il faut normer pour donner au spectateur du connu, peu importe si cette normalisation est destructrice du sens, du vrai, de l’humain, il faut rabaisser à des sentiments simplifiés, car cela rassure. Il importe de sécuriser le téléspectateur, il ne doit pas affronter l’inconnu.

      L’imposition d’une tromperie pour ceux qui pensent le message honnête, l’imposition d’une image faussée par le bas, ce qui est un rabaissement, une humiliation car il s’agit de son être intime. Humilié et seul, alors que les amoureux du spectacle pitié, compassion, sont nombreux. Je suis exposé au spectacle, plus vraiment un humain, alors que je veux le revendiquer.

      Ce que je demande : le respect de mon intime sacré

      S’il vous plaît écoutez-moi.

      Je suis un humain, je demande le droit au respect de mon intimité, de son caractère sacré.

      Je revendique le droit à la vérité, je ne suis plus dans un océan douloureux, j’ai en moi le bien être, l’amour de la vie avec ma moitié accueillie par assimilation de sa mémoire en moi.

      Lorsque l’on entre dans un sanctuaire, le contrat moral est de le respecter, pour moi vous ne l’avez pas fait. Je vous ai laissé pénétrer en moi, c’est pour que vous puissiez restituer, pas pour prendre sans attention.

      Hélas, il n’y a pas que France 5 qui m’instrumentalise pour des objectifs où je n’existe plus. Il me faut lire sur le portail de l’association qui m’a soutenu jusque-là : “grâce à ce tournage, un sujet sur le deuil fort et constructif d’environ 3 minutes a pu être monté”. Constructif pour qui ? Certainement pas pour moi. J’ai voulu protester, le retour a été une réaffirmation orale, plus accentuée, de ce qui a été écrit sur le portail.

      Le sanctuaire est détruit, le lieu de réunion pénétré par France 5, n’est plus et ne sera plus ce qu’il était pour moi.

      Hélas, la colère est venue, elle est en moi, car on a touché à l’intime sacré, j’ai besoin de la laisser sortir pour m’en libérer et d’adresser autour de moi ce message : conserver SVP le sacré de l’intimité, ici de la mienne.

      Mais me dira-t-on je ne parle que de moi ici ? vous avez raison, je n’ai pas d’importance, c’est pour cela que je n’aurais jamais dû m’ouvrir, mais je suis un humain, le respect de l’intime sacré d’un seul, c’est aussi le respect de l’intime sacré de tous.

  7. pat

    bjr , c’est vrai , cette idole des années 60 ne m’inspire + !! (déjà les publicités gâche tout ) et représente bien une société égoïste , ou l’interprétation ressemble a un tout ou rien !! les acteurs aussi , je leurs fait plus confiance ils façonnent leurs images a ceux des politiques !! ( pas toutes ) la lois du plus fort ! chacun s’arrache le morceaux , des regrets , beaucoup de regrets !!!!!

  8. onizuka64

    Merci pour ce formidable article Adam. No More TV pour moi..

  9. Philippe Bestetti

    La tv est une poubelle et ses présentateurs surpayes des M….. pour naïfs à cerveau vide. Haï complètement delaisse la tv qui est une boîte à propagandes pour la console et Internet car lorsque je fini mon travail et après avoir subi les transports en commun je n’ai qu’une envie c’est entrer chez moi et me poser . Heureusement je nai pas d’enfants à charge donc je ne suis pas esclave (à fond) de ma vie (à part ke travail).
    Pour les jours de repos qui tombent parfois la semaine jen profite pour visiter des villes, villages et musées . Pour ces derniers vu les prix d’entrée je comprend que beaucoup de familles ne puissent les visiter souvent.
    Collectionneur de livres anciens et cartes postales je prend pas mal de temps à rechercher des pièces qui minteressent (Internet pas très souvent car les prix y sont souvent abusifs, mais aussi brocantes, bouquinistes.. ,).
    Parfois une belle randonnée à pied ou en VTT avec des amis représente plus que la TV.
    Mais la tv c’est la simplicité. On allumé et hop vous avalée. Maintenant elle est très bien pour les hospitalises, les personnes ne pouvant pas sortir de chez elles et ne connaissant pas internet.

  10. Anonyme

    Desoler mais cest devenu de la merde depuis 8 ans rien de bien que des conneries tjrs pour des salaud bref on s abitude et ca manque pas ca gene plus qu autre chose surtout pour raconter dey conneries pas vrai quil degage eux et les autres

  11. Lynpixx

    Bonjour,
    Merci pour votre article très bien fait et très complet, je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt et ça m’a ouvert les yeux… Personnellement j’étais accro aux Feux de l’Amour que j’enregistrait sur des cassettes vidéos à l’époque et le jour où j’ai eu 15 cassettes à visionner, j’ai dit stop, quel temps perdu ! Depuis je suis guérie…
    J’ai partagé votre article sur mon blog ;-)

  12. Cindy

    Je n’écoute pas la télé, même enfant je n’y voyait aucun intérêt, les contenus m’ont toujours semblé vide de sens. Autodidacte, je m’instruis sur ce que je crois vraiment, utile ou non, sur ce qui m’intéresse…Mais depuis quelques années, tout me semble illusion et je vie l’impression que la base de tout savoir historique, scientifique et autre ne sont que supposition. Tel un grand mensonge que tous se sont mis en accord commun pour se dire, voilà ce que nous sommes!!! Et si nous n’étions nous même un programme numérique telle une émission dont nous n’avions aucun réel contrôle et que seul celui qui détient la télécommande pourrait faire tout basculer en poussant le fameux bouton off?

  13. Smail

    bonsoir avant cette Fin de 2018..!
    pour 2019 j’ai déjà vérifié que ce n’est pas un nombre premier car: 2019 = 3 × 673.0…(je suis déçu ! il faut attendre 2027 un beau nombre premier) bon pas grave …J’espère par contre que 2019 sera l’année sans télé pour tous ceux que nous aimons…

    Je voudrais réagir sur les rumeurs qui postulent que la télévision serait quelque chose de formidable et d’instructif.
    Je n’arrive pas à comprendre qu’il y ait de nos jours un être humain qui trouve tout à fait normal d’avoir une télé à la maison….
    Je suis un peu déçu de l’auteur quand il trouve que la TV peu avoir un rôle sympa. Alors qu’il n’en est absolument rien….
    Soyons donc claires et sans détour : il n’y a pas de chaînes de Télévision instructives….on s’en fou des chaînes prétendument éducatives…car toutes ces chaines prétendument éducatives n’ont qu’un objectif : « …s’emparer de votre temps afin de mieux étaler la vazeline !… »

    La télévision est une poubelle. Il est dans la nature même de la télévision de devenir ce qu’elle est actuellement…, c’est-à-dire un ramassis d’ordures…
    C’est le premier instrument de délation de l’Etat pour justifier sa répression institutionnelle sur les citoyens. A Travers les diverses émissions qu’elle propage elle véhicule tout ce qui est sensationnel : plaisir, déception, peur, angoisse, délation, etc…

    Son objectif principal est de s’accaparer de notre temps et finalement de nos vies.

    Perso, je vis sans télévision, c’est-à-dire LIBREMENT ! On ne saurait regarder la télévision et être libre ! La télévision enchaîne celui qui la regarde car elle joue sur l’inconscient, ce qui est diffus, volatile, irrationnel, bref tout ce qui est contraire à la raison, à la conscience de soi, à la liberté !

    La télévision nous vole notre temps, notre conscience, notre humanité. Pour moi, elle est une drogue que les gens consomment en quantité de plus en plus grande avec une dose de connerie de plus en plus forte à chaque fois…

    Les gens ne se rendent même plus compte que le rôle essentiel des médias et particulièrement la Télévision c’est la DELATION, c’est à dire le premier instrument du pouvoir en place pour nous réprimer afin que nos acceptions nos misères ;
    Que cela soit clair, Les médias et à leur tête Télé :
    – Ils masquent et banalisent nos misères ;
    – Ils masquent et banalisent notre répression ;

    Tout cela orchestré par des journalistes et présentateurs zélés et multi-milliardaires, sous forme de débats, informations éclaires, et sous couvert évidemment de liberté d’expression.
    Pourtant il est d’une évidence éclatante que les médias de masse sont tout sauf LIBRES. Puisqu’ils sont pour la plupart contrôlés soit par l’Etat, soit par des sociétés privées, soit par un savant mélange des deux.

    Si vous voulez rendre un immense service à vos enfants bannissez la télé de votre foyer, ils vous remercieront grandement plus tard…

    Smail..

    1. CHAMPAGNE

      Tout à fait d’accord; la télévision est devenu un outil de propagande et d’aliénation.

    2. Marcel Gouesmel

      J’adhère à ces propos, sans réserve. Oui, la télévision est devenue une immense poubelle. Hormis Arte, il n’y a que bêtise et vulgarité, rediffusions, jeux débiles, séries triviales, jusqu’à la nausée. Publicités grotesques jouant sur nos peurs et nos envies, la liste de nos rancœurs est infinie. Aussi nous lisons et nous écoutons des musiques intelligentes.

      Cela fait du bien…

    3. Cindy

      Pourquoi x 673? 2027 devrait donner 2…pourquoi pas 2026=1 ne serait pas l’année dont vous cherchez…Et surtout, pourquoi attendre un nombre premier comme année quand la seule journée importante dont on peut vraiment faire quelque chose est aujourd’hui…Car on ne sait jamais si demain existera…Imaginer 2027 si nous ne savons rien de l’existence de demain…

  14. Raymonde

    tellement d’accords, dans l’enfance et l’adolescence je n’aimais pas du tout regarder la télévision, j’avais beaucoup trop l’envie de vivre pour cela je ne voulais pas être une patate devant un écran, vers la vingtaine j’ai connu un jeune homme très sportif, nous , nous sommes marier, et dans la vingtaine avec la venue des enfants, mon conjoint est devenue accro a toute les émissions a tel point que pour lui toute ses jours de congé du matin au soir il le passe devant la télé ,il écoute sport ou série, documentaire, film idiot, alors , moi je déteste toujours ca, c’est une perte de temps totale, nos enfants sont tous grand, nous sommes maintenant grand parent et mon mari se passionne tout au temps de la télé,si je vais avec une amie, marché ou prendre un café il est bien content, je ne le fais pas sentir coupable d’être une patate… mais je trouves tellement ca difficile, car tellement de choses ont pourrait faire sans cette boîte a image et menterie, de stupidité parfois , et sans parler des boîtes a savon, soap, tellement débile, je n’envie aucunement ces riches madame cocu et remplie d’orgueil, piff, oh que non…. j’espère qu’un jour mon mari va décrocher je lui souhaite vraiment car plus les années avance et plus il sera un ti vieux cloué devant son écran….

  15. MAZEAU

    Les chiffres sont très parlants et donc la prise de conscience aussi :
    en moyenne 52 jours par an à regarder la télévision
    soit sur 30 ans de télévision = 1560 jours perdus ! (plus de 4 ans de télé…)
    J’ai 50 ans : j’arrête !

    1. cherbete

      bonjour je suis accro je suis restais enfant même a l’age 50 ans pas mure pour un dialogue avec ceux de mon age. seul addict a la tv depuis très petit jusqu’à a devenir un retardé mental ;en faite j’ai rien saisie pour affronter la vie ..une légume pourrie par des rêves qui parte en fumé . oui oui c’est ça! toute ma vie avec une poupée gonflable et ça deviens plus en plus clair est indésirables propagande désire qui nous drogue on le sait on peux pas s’en passé comme une cigarette.
      mes chère internaute j’ai beaucoup d’addict je doit changer d’air un endroit ou il y pas de télévision pour essoufflé et augmenter notre immunité pour affronté les virus .

  16. Marcel Gouesmel

    Bonjour et merci pour ce site dans lequel je trouve (enfin) du bon sens et de l’intelligence. Récemment, je me suis aperçu que l’on pouvait éteindre sa télévision, quel bonheur ! Ce silence que je remplace par de bons livres, la musique de Jeff Buckley, merveille absolue que je viens de de redécouvrir, après tant d’années, lui, parmi d’autres.
    Il me reste à trouver la déchèterie la plus proche de chez moi pour me débarrasser de cette engin de malheur que l’on appelle une télé. Je m’épargnerai un impôt inutile, c’est déjà ça…
    Epouvanté par la nullité crasse des programmes télé !

    Merci à vous de propager l’intelligence, nous en sommes si désireux !

    1. Marcel Gouesmel

      Miséricorde, je ne suis pas fichu d’écrire deux lignes sans faire des fautes d’orthographe ! J’ai honte et je me déteste.

      Merci infiniment Adam.

      Je retourne à mon manuscrit, un travail passionnant.

      MG

  17. Jaublau

    La télé au Québec diffuse 90% de drame sans compter les nouvelles ultra dramatique, les journaux, déjà que je trouve qu’il y a beaucoup de drames partout autour de nous tout ça mit ensemble ça commence à ressembler à un complot pour pousser l’humain à la dépression,, un humain dépressif, consomme beaucoup plus,, ne sevont nous pas qu’à enrichir les riches,, le jours ou nous les enrichiront plus,, nous leur serviront plus à rien,, nous seront éliminer

  18. bradfer

    triste de savoir que la télé est une illusion. Et triste de savoir que je dois laisser toutes mes coordonnées pour m’exprimer. Plus de rapports humains. Et ça continue grâce à vous.

  19. Anonyme

    Très interessant.mais l’article peut être plus synthétique.merci.

    1. Adam FartassiAdam Fartassi

      Merci pour votre commentaire, j’ai oublié d’ajouter le manifeste lié à l’article (une version résumée) et c’est maintenant chose faite :)

  20. Tako System

    Adam Fartassi,je vous aime déjà!

  21. Monique

    Bonjour,
    Moi j ecoute La tv Mais vous nous envahissez beaucoup avec toutes les annonces Que j en ai marre .Je vous parlr en çe Qui a trait à Vos annonces qui n.en finit pas. de nous envahir quel est le but de nous envahir avec toutes ces bla-bla-bla la et plus d antennes à vos émissions . C est décevant je vais tout simplement changer de poste Et allez ailleurs chercher des émissions qui ne demandent. pas autant de publicités. que vous nous donner.
    Et je vais. annncer à tous. mes. contacts de cesser. d écouter TVA

  22. anne

    Bonjour à toutes et à tous!
    Et bien moi j’adore regarder la télévision; je sais bien que cet aveu ne rejoint pas la “bien pensance” de notre époque “Fais pas ci -Fais pas ça”
    Mais j’adore passer mes après midi devant des séries que je regarde en Replay; je ne suis donc pas intoxiquer par la pub; mais par la cigarette car je fume en regardant films et séries et ça aussi c’est un plaisir! Si vous saviez comme ces après midi roudoudou me délassent !
    Essayez vous verrez bien et me raconterez
    A bientôt !

    1. Adam FartassiAdam Fartassi

      Bonjour Anne,
      Et bien tant mieux pour vous, chacun est libre de faire ce qu’il veut bien évidemment :)
      A bientôt !

    2. Jaublau

      Ya des plaisir qui apporte la santé du corps et de l’esprit, et des plaisir qui tue à petit feux le corps et l’esprit et vous rendront malade, ce n’est qu’une question de choix, bonne chance avec votre plaisir lier à la cigarette , bien à vous.

  23. Marie-Paule Dessaint

    Votre article m’inspire, m’aide et m’encourage au moment où je pensé à me débarrasser de mes deux televiseurs! Je pourrai voir le contenu de qualité qui m’intéresse grâce à mon ordinateur!

    1. Marie-Paule Dessaint

      (Zut! J’ai fait une faute de frappe et je ne peux la corriger)

    2. Adam FartassiAdam Fartassi

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire ! En effet, il est temps de délaisser les chaînes pour composer nos propres programmes :)

  24. Yasmine

    Merci bcp ça ma beaucoup aidez

  25. Axel

    Bonjour,

    Merci pour cet article que j’ai pris grand plaisir à lire (jusqu’au bout), j’y ai même appris des choses en plus qui confirment cette sensation que la télévision est une vraie saloperie.

    Bonne continuation !

  26. Tune

    Je découvre votre site avec bcp de plaisir

  27. Stef&Mag

    200% d’accord avec toi Adam,
    rendons-nous service, débranchons la TV pour gagner :
    En temps,
    En prise de conscience,
    En qualité de vie,
    En enrichissement personnel,
    En intensité dans nos relations,

    Soyons les acteurs de notre vie plutôt que les spectateurs de celle des autres !

    1. RICHARD

      Salut Adam

      oh comme je suis d’accord avec vous! Mais ceux pour qui je suis le plus triste sont les personnes agées pour qui le seul moyen d’évasion est la télévision. Avoir plus de 80 ans et devoir subir les émissions actuelles qui n’ont que pour but d’enrichir leurs producteurs ! Que pouvons nous faire car nous serons les personnes agées de demain?

Laisser un commentaire

Merci d'avoir choisi de laisser un commentaire, vos commentaires seront modérés conformément à notre charte de commentaire.

Votre commentaire peut ne pas être affiché immédiatement, il pourra alors être publié après validation par l'administrateur.