Comment être heureux : 5 principes intemporels !

5 principes pour être heureux

« Une personne heureuse ne l’est pas grâce à certaines circonstances, mais plutôt grâce à ses attitudes. » – Hugh Downs

Êtes-vous heureux ? Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes-vous heureux ?

Notre société moderne accorde beaucoup d’importance à la peur, aux désirs et à la fierté. Bien que notre niveau de vie global tend à s’améliorer, les gens semblent de plus en plus malheureux aujourd’hui.

Que ce soit au travail, chez nous ou à l’extérieur, le bonheur semble presque inaccessible. C’est pourquoi j’ai pris le temps de compiler 5 principes qui vous permettront d’avancer dans votre quête du bonheur.

N°1 :  Contemplez vos émotions/pensées négatives ; ne les réprimez pas

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous ne savons pas gérer nos émotions. Il suffit de voir ce que nous faisons lorsque nous sommes malheureux/en colère/stressé/effrayé. Soit (a) nous l’endormons – (b) nous mangeons (envies émotionnelles) – (c) nous buvons (alcoolisme) – (d) nous fumons – (e) nous nous mettons la tête dans le sable, en travaillant et/ou (f) en ignorant complètement nos émotions.

Alors, que se passe-t-il lorsque nous ne gérons pas nos émotions négatives ? Et bien, en ne répondant pas à nos émotions/pensées, celles-ci finissent alors réprimées. On a alors l’impression que nos émotions/pensées négatives ont disparu le jour suivant, mais non, elles sont encore là. Elles sont seulement profondément enfouies dans notre inconscient.

Ce n’est après qu’une question de temps avant qu’elles n’émergent à nouveau, habituellement lorsque nous faisons face à une situation qui déclenche ces souvenirs latents. A ce moment-là, nous pouvons soit continuer à ignorer nos ressentis, et donc à répéter ce cycle à nouveau, ou bien traiter cela immédiatement cette fois-ci.

Il faut maintenant choisir, continuerez-vous à ignorer les cris d’alarme de votre esprit en vous anesthésiant dans votre train-train quotidien, ou bien aurez-vous le courage de commencer à vivre votre vie en pleine conscience ? Cela ne tient qu’à vous.

Comment pouvons-nous gérer nos émotions/pensées négatives ?

1. Premièrement, en déchargeant votre esprit. Surtout si l’incident vient de se produire et que vous êtes confrontés à une grand afflux d’émotions négatives. La méditation, ou bien simplement contempler d’un point de vue extérieur notre situation, est très utile à cet effet. Vous pouvez aussi utiliser ce qui vous déstresse habituellement, comme jouer un jeu, prendre une pause, marcher un peu, écouter de la musique, etc. Du moment que vous reviendrez à votre situation problématique après vous être détendu un peu.

2. Identifiez votre source de malheur, en vous demandant : « Qu’est-ce qui me rend malheureux ? ». Les réponses peuvent être très révélatrices, surtout si vous ne vous êtes jamais posé la question. Cela vous poussera dans la bonne direction, parce que plutôt que de prendre vos émotions telles qu’elles sont, vous faites maintenant l’effort de les comprendre. Si vous êtes déjà très conscient de vos émotions, cela vous permettra d’aller encore plus loin.

3. Créez une liste d’étapes qui vous permettront de gérer votre source de malheur. Voyez les étapes suivantes.

N°2 : Agissez sur ce qui vous rend malheureux

Je dirais que je suis quelqu’un de très heureux. Ce n’est pas parce que je ne ressens pas d’émotions négatives. Comme tout le monde, il y a des moments où je me sens malheureux. Il y a aussi des moments où je m’énerve ou au contraire où je suis triste.

Que dois-je faire durant ces moments-là ? Dois-je me laisser enfoncer dans mes émotions négatives ? Non, ce n’est pas ce que je veux. C’est inutile et cela gaspillerait mon énergie mentale.

Si quelque chose vous ennuie, occupez-vous en dès maintenant. Ne laissez pas votre malheur grandir, car votre bonheur doit être votre priorité numéro 1 dans votre vie. Voici quelques astuces :

1. Réglez votre problème immédiatement. Cela ne sert à rien d’attendre. Plus vous attendrez et plus vous vous sentirez malheureux.

2. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire, et non sur ce que vous ne pouvez pas faire. Cela inclut (a) les choses dans le présent (b) vos pensées et actes. Donc pas (a) de choses dans le passé ou dans le futur ou (b) des pensées ou actions d’autres personnes.

3. Rappelez-vous que chaque problème a sa solution. Vous n’êtes limité que par votre esprit. Ce n’est que lorsque vous élargirez le cadre de votre réflexion que vous trouverez la solution la mieux adaptée à vous.

4. Une fois que vous avez fait tout ce qui était de votre ressort, laissez les choses suivre leur cours. Vous avez fait tout ce que vous pouviez. Maintenant laissez les autres et l’univers faire leur part.

N°3 : Mettez à jour votre système de croyances

impossible

Si un problème persiste malgré que vous avez tout fait pour le régler, ou bien si la source de malheur est irréversible (par exemple, le décès d’un proche ou changer le passé) ou encore quelque chose hors de votre portée (comme les pensées ou actions des autres), c’est que vous avez des croyances limitantes qui vous empêchent de voir la situation d’un autre point de vue.

Il est très facile de croire que nous ne sommes pas maître de nos émotions, c’est ainsi que l’on dit « il/elle m’énerve », « tu me rends triste », « tu me fatigues »… c’est le signe que nous faisons fausse route, parce que nos émotions nous appartiennent. Il ne tient qu’à nous de choisir si l’on souhaite vivre de l’énervement, de la tristesse ou au contraire de la joie. Oui, c’est aussi simple que ça.

Passer de la mentalité « Je n’arriverai à rien dans ma vie » à « Je peux surmonter tout ce qui m’arrive » peut produire d’énormes changements dans votre vie. Dans un cas vous vous auto-sabotez et dans l’autre vous avez confiance en vos capacités pour trouver les solutions à vos problèmes.

C’est pourquoi il est important de passer en revue nos « croyances » et d’y faire le ménage. Ne gardez que celles qui vous aident et vous permettent d’aller de l’avant. Et si quelque chose vous rend malheureux, cela ne sert à rien de le ressasser continuellement, parce que vous ne faites que rendre votre vie misérable. C’est justement le signal qu’il faut faire une introspection et mettre à jour votre système de croyance, ce qui vous permettra de dissoudre ces croyances limitantes pour les remplacer par des croyances aidantes.

N°4 : Voir le verre à moitié plein ou à moitié vide

Vous avez sûrement déjà entendu le proverbe « Après la pluie, le beau temps ». Cela signifie que même si une situation vous paraît négative ou sans issue, il y aura toujours des côtés positifs à celle-ci.

Par exemple, voici une liste de choses que la majorité des gens considéreraient comme négatif, surtout si cela nous arrive.

  • Arriver en retard à un rendez-vous
  • Procrastiner sur un projet
  • Rater un entretien d’embauche
  • Être licencié de son travail
  • Rompre avec un conjoint
  • Vivre une situation difficile (financière, professionnelle, familiale…)

Et si je vous disais qu’il y a un côté positif à chacune de ces situations ci-dessus ?

Une situation perçue comme négative -> Le côté positif de la situation.

  • Arriver en retard à un rendez-vous -> (1) Vous savez maintenant qu’il y a des limites à respecter pour arriver à l’heure. (2) Votre retard vous a appris l’importance d’être ponctuel.
  • Procrastiner sur un projet -> Vous êtes maintenant conscient qu’il vous faudra reconsidérer votre projet d’un autre point de vue pour retrouver votre motivation, ce qui vous rapproche déjà de votre but.
  • Rater un entretien d’embauche -> (1) Analyser à posteriori l’entrevue vous permettra d’apprendre ce qu’il faut éviter de faire/dire pour votre prochain entretien. (2) Ce que vous avez appris de cette entrevue peut vous permettre d’obtenir un meilleur boulot à l’avenir.
  • Être licencié de son travail -> (1) Cela vous permettra d’avoir le temps de réfléchir à ce que vous voulez faire dans votre vie. (2) Vous pouvez maintenant vous embarquer dans de nouvelles opportunités. Que ce soit de travailler pour de nouvelles entreprises, choisir d’autres rôles ou vous lancer dans une nouvelle carrière, ou encore lancer votre propre business.
  • Rompre avec un conjoint -> (1) Être libéré d’une relation qui ne fonctionnait pas. Si votre conjoint n’était pas heureux dans cette relation, alors vous n’auriez pas pu être heureux non plus sur le long terme. (2) Vous pouvez maintenant rencontrer d’autres personnes, et très probablement trouver quelqu’un qui vous correspondra mieux que votre ex.
  • Vivre une situation difficile -> (1) Gérer cette situation vous aidera à développer vos capacités à faire face aux imprévus. Vous gagnerez en sagesse et en force de caractère. (2) Ce que vous apprendrez vous aidera à grandir et vous améliorer en tant qu’individu, et cela bien plus que si vous n’aviez jamais vécu ce type de situation.

Certains peuvent dire que je suis bien trop optimiste avec ce que j’ai écrit plus haut. Mais ce n’est pas le cas. Ce qui est écrit là sont des faits et non des fictions. Beaucoup de gens ont raté leur entretien d’embauche, pour au final obtenir les emplois dont ils rêvaient, chez une autre entreprise.
Bien des gens ont rompu difficilement avec leur conjoint, pour vivre une relation épanouie avec leur moitié.
De même que je suis certain que vous avez vécu des moments difficiles dans votre vie, qui vous ont aidé à devenir qui vous êtes actuellement.

Tout ce qui peut se produire dans nos vies a un aspect positif. Une fois que vous comprenez cela, alors vous pouvez voir chaque situation problématique comme une expérience positive qui vous permet d’aller plus loin dans votre vie.

Voici quelques conseils pour voir le bon côté des choses (le verre à moitié plein) dans chaque situation :

  1. Reconnaissez qu’il y a toujours quelque chose de positif à tirer de chaque situation « négative ». C’est à vous de trouver ce que c’est.
  2. Quelles expériences avez-vous tirées de cet incident ? Tout ce que vous avez vécu comme expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, vous ont mené à cette situation.
  3. Quelles leçons avez-vous apprises ? Vous n’auriez jamais compris ces leçons si vous n’aviez pas vécu cette situation.
  4. Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. Quelles sont les capacités ou compétences que vous avez développé grâce à cette situation ?
  5. Chaque problème arrive avec son lot d’opportunités. Quelles opportunités se présentent maintenant à vous grâce à cette situation ?

N°5 : Laissez tomber vos attentes (et concentrez-vous sur les intentions)

Concentrez-vous sur vos intentions, et non pas sur vos attentes. Il est difficile d’être heureux lorsque nous avons des attentes très spécifiques de comment les choses devraient être. C’est pourquoi en se concentrant sur ce que l’on souhaite réellement, plutôt que sur le « comment » l’on voudrait que cela se manifeste, nous rend forcément plus heureux.

Par exemple, vous souhaitez avoir un travail dans tel secteur avec une paye convenable. Cela a plus de chance de se produire que si vous pensez que vous devez absolument être pris par l’entreprise X, avec un salaire Y pour être heureux au travail. Il ne s’agit pas là de faire des concessions sur nos « idéaux », mais de se rendre compte que ce qui peut nous satisfaire n’est pas forcément lié à des conditions que nous avons déterminées à l’avance. Toujours pour ce même exemple, il est possible qu’une entreprise Z vous propose un salaire plus bas, mais en vous informant un peu, vous vous rendiez compte qu’elle augmente assez souvent ses employés et que l’environnement de travail y est agréable.

Comprenez que chaque objectif que nous avons dans la vie est lié à une intention que nous souhaitons voir se concrétiser, mais qu’en même temps il y a des milliers de façons de faire pour que celle-ci se manifeste.

Alors ne restez pas coincé dans votre idéal d’objectif. Continuez à avoir des objectifs et poursuivez-les, tout en restant concentré sur vos intentions derrière ceux-ci. Une fois ceci fait, vous réaliserez que vous pouvez progresser bien plus vite que le croyiez et que vos idéaux vous ont simplement empêché de faire ce qu’il fallait pour avancer vers vos objectifs.

C’est la fin de ce premier article sur le thème « Comment être heureux », il est suivi par « Être heureux : Les 5 autres principes indémodables ! » :)

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune étudiant passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel :)

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Postez deux commentaires constructifs et ayez le lien de votre site en Dofollow, n'hésitez plus pour commenter !