Comment apprendre à gérer son temps ?

Savoir-gerer-son-temps

“Personne n’est trop occupé ce n’est qu’une question de priorité.” – Anonyme

Vous avez souvent l’impression de ne pas avoir assez de temps dans la journée ? Pas assez de temps pour faire tout ce que vous voulez ? Imaginons que vous ayez programmé 3 tâches à faire pour aujourd’hui.

Vous commencez la journée plein d’entrain et confiant(e) pour mener à bien ces trois activités. À la fin de la journée, vous remarquez avec horreur que vous avez à peine terminé la première tâche. Tout cela, parce que d’innombrables choses se sont intercalées dans votre journée.

La chose la plus importante à comprendre pour gérer votre temps, c’est que vous avez la même quantité de temps que tout le monde. Steve Jobs, Bill Gates, Warren Buffet, Tiger Woods, Michael Joardan, etc. Chaque personne dans ce monde dispose de 24 heures tous les jours, 365 jours par année, tout comme vous.

Vous avez donc du temps et il est toujours là, à passer chaque seconde sous vos yeux. Il n’y a pas de temps à gérer. Le temps est ce qu’il est. Vous ne pouvez pas organiser votre “temps”. Vous ne pouvez pas faire une heure plus courte, ou plus longue qu’elle ne l’est. Et encore moins vous en rajouter.

Le temps est une construction humaine abstraite

La conception du temps est une construction artificielle de l’être humain. C’est un système de mesure inventé par l’Homme, pour donner un certain ordre et un semblant de sens à ce qui s’est déjà passé, ou qui va se produire. Grâce à cela vous savez que maintenant est différent d’hier et de demain.

Les siècles, décennies, années, mois, semaines, jours, heures, minutes, secondes, millisecondes, tout cela ne sont que des termes créés pour que nous puissions mieux exercer notre contrôle sur le temps qui passe.

Et ces unités de mesures font bien leur travail. Grâce à cela, nous avons pu établir un système dans lequel tout le monde peut s’organiser. Lorsque vous dites à votre ami de venir à 14h00, il comprend ce que cela signifie. De cette compréhension mutuelle, nous pouvons vivre une vie plus organisée et tranquille.

Vous n’avez pas donc pas besoin de plus de temps, il est toujours là. Ce qui est important c’est ce que vous en faites.

Gérer nos activités dans un temps limité

Le véritable problème, c’est plus d’activités que vous devez terminer dans un temps limité. Ce dont vous avez besoin alors ce sont de meilleures compétences et techniques, pour gérer ces activités et vous assurer qu’elles soient achevées dans les temps. Apprendre à gérer vos activités, vous-même et votre vie, c’est ce qui importe et non pas celle du temps.

Voici une citation appropriée de David Allen, auteur du célèbre Getting Things Done (GTD) :

“Vous ne pouvez pas gérer le temps, il est là et c’est tout. Donc parler de “gestion du temps” est incorrect, et il y a peu de chance que vous en tiriez une approche efficace. Ce que vous gérez réellement, c’est votre activité au cours du temps. Définir les résultats et actions concrètes qui vous sont nécessaires, est crucial pour gérer ce que vous faites.”

Il y a beaucoup à dire sur la gestion des activités, et nous en reparlerons dans d’autres articles.

En raison de l’omniprésence de la notion de “gestion du temps”, je vais continuer à l’utiliser de façon interchangeable avec les mots “gérer vos activités” à partir d’ici. Vous saurez ainsi de quoi je parle lorsque vous verrez le terme “gestion du temps” la prochaine fois.

Deux piliers de la gestion du temps – Efficacité et Efficience

Cela étant dit, l’essentiel de ce qui se cache derrière la “gestion du temps” peut être divisé en deux parties : l’efficacité et l’efficience.

L’efficacité dans ce cadre se réfère à faire les tâches importantes. Cela signifie trouver vos priorités, donc de repérer l’arbre derrière la forêt. De vous concentrer sur ce qui est nécessaire pour produire les résultats que vous désirez. De dire non à ces choses qui n’ont pas de sens dans votre vie.

L’efficience c’est la capacité à produire un rendement optimal, avec un minimum d’investissement en temps et en ressources. Le summum de la gestion de temps serait donc

  1. Tout d’abord, de trier toutes les activités dans votre vie par ordre d’importance, puis
  2. Maximiser votre rendement en faisant ces tâches, comme je l’ai illustré dans ce graphique ci-dessous.

gestion du temps

Cela vous rappelle quelque chose ? Et oui, c’est bien la Matrice d’Eisenhower. L’objectif est bien entendu de faire les tâches du Quadrant A en priorité.

Beaucoup de gens pensent que leurs problèmes provient de l’inefficience, qu’ils ne vont pas assez vite dans ce qu’ils font. Alors qu’en réalité tout le problème réside dans l’inefficacité. Vous avez beau travailler le plus rapidement possible, avec un rendement énorme, si vous ne travaillez pas sur la bonne tâche c’est inutile !

Pour être réellement efficace, il faut procéder en 2 étapes. La première étaoe est de faire les activités importantes plutôt que les activités non-importantes. La seconde est de vous focaliser sur ce qui est essentiel dans ces activités. Examinons-les toutes les deux.

La 1ère étape : Faire les activités importantes d’abord

Vous êtes efficace lorsque vous travaillez sur vos activités par ordre de priorité. Lorsque vous remarquez que vous n’avez pas assez de temps pour faire quelque chose, c’est que vous n’avez pas assez priorisé vos tâches.

Vous avez choisi de faire d’autres choses à la place. Peut-être parce que vous n’avez pas reconnu l’importance d’une tâche en particulier, parmi toutes les autres que vous aviez à faire. Ou encore parce que vous vous êtes laissé piéger par des distractions inutiles.

Imaginons par exemple que vous aviez l’intention d’aller à la salle de gym après le travail. Mais au travail, certaines exigences vous ont retenu jusqu’à tard dans la soirée. Dans ce cas, vous avez donné la priorité à votre travail plutôt qu’à faire de l’exercice.

Vous avez peut-être évalué que les bénéfices de continuer à travailler, dépassaient ceux de faire de l’exercice. La nature urgente du travail a capté votre attention, alors que vous pouvez toujours faire du sport à un autre moment. Quoi qu’il en soit, c’est votre choix personnel de passer votre temps à faire ce que vous faites.

Être responsable de vos actions et choix est un passage obligé pour commencer à progresser dans votre gestion du temps. Certaines personnes passent leur temps à être pris dans des activités sans intérêt comme surfer sur internet, tchater, regarder la télé ou traîner dans le lit.

À la fin de la soirée, ils s’arrêtent et se demandent où leur journée est passée. Est-ce un problème d’efficacité ? Absolument. Ils ont choisi de laisser la priorité à ces activités inutiles, plutôt que de faire ce qui est réellement important pour eux.

Deuxième étape : Faire ce qui est essentiel dans vos activités

Passons à la seconde étape, faire ce qui est essentiel dans les activités.

Imaginons que vous devez absolument faire une présentation, et que cette tâche est prioritaire au-dessus de toutes celles de votre liste. Cela dit, tout en travaillant sur votre présentation, vous passez la majorité de votre temps à travailler sur des sous-tâches secondaires.

Par exemple, au lieu de renforcer la qualité du contenu, vous êtes occupé à changer des détails comme la taille/couleur des polices d’écriture utilisées, et de veiller à ce que chaque texte de chaque diapositive ait exactement le même alignement.

Maintenant je ne vous dis pas qu’il est inutile que votre support ait un air professionnel et cohérent. J’ai eu mon lot d’exposés et de travail à réaliser à la fac. Mais, à moins que le support utilisé soit horrible, ou que la personne à qui vous le présentez soit obnubilée par les détails, ces petites choses n’auront pas vraiment d’importance au final.

J’ai remarqué que plus je faisais d’exposés et présentations, moins je passais de temps à m’occuper des détails la mise en forme, de l’apparence ou du ressenti général. Je priorisais immédiatement la structure, le contenu, la récitation et les éventuelles questions/réponses.

Pourtant, lorsque j’ai commencé à réaliser mes premières présentations PowerPoint à la fac, je perdais beaucoup de temps dans la conception et la mise en forme. Le pire étant que tout cela n’avait aucun effet sur les résultats, comparé à d’autres étudiants qui avaient moins travaillé ces choses-là. J’avais aussi tendance à laisser mon élocution en dernier sur ma liste de choses à faire.

C’était une énorme erreur, bien sûr. Parce que je n’avais souvent plus assez de temps pour travailler mon discours et ma diction. La qualité de l’exposé en prenait alors un coup.

Aujourd’hui, certaines de mes présentations peuvent être un simple texte noir sur un fond blanc, en fonction du public auquel je fais la présentation. En fin de compte, tout cela se résume à prioriser les activités et faire ce qui compte vraiment.

Second pilier – L’efficience

L’efficience, d’un autre côté, a moins de marge de manœuvre. Cela tout simplement parce que nous avons tous une limite de rapidité, et de quantité de choses que nous pouvons humainement réaliser.

Par exemple, vous pourriez avoir un rapport à taper. C’est un rapport de 6000 mots que vous avez déjà écrit sur papier et que vous devez retranscrire sur ordinateur. Avec une vitesse de frappe de 60 MPM (mots par minute), vous finiriez le travail en 100 minutes. Si vous essayez de taper plus vite, soit à 65 mots par minute, vous pourriez finir le travail en 92 minutes. Cela représente une réduction de 8 minutes par rapport à votre prévision originelle, ce qui ne fait pas une énorme différence.

Et bien entendu, en supposant que vous ne fassiez pas plus d’erreurs de frappe en augmentant votre vitesse ! Dans ce cas, vous perdrez ce précieux temps à corriger vos fautes. Pour atteindre le summum de l’efficience il faudrait donc devenir un robot.

Il est certainement utile de devenir plus efficient, mais avant d’essayer d’être plus efficient, nous devrions nous assurer d’être efficace. L’efficacité devrait venir avant l’efficience pour maximiser nos résultats.

En reprenant l’exemple plus haut, vous pourriez taper le rapport directement sur votre ordinateur, plutôt que de l’écrire sur le papier puis de le retaper à l’ordinateur. Ainsi, vous vous évitez une tâche supplémentaire. Vous pourriez même déléguer le travail à quelqu’un d’autre, et cela sans frais sur votre temps.

Aujourd’hui il existe d’innombrables façons de vous éviter ces tâches rébarbatives qui ne vous apportent rien. Vous pouvez utiliser des outils qui feront le travail à votre place, dans ce cas présent utiliser un logiciel de reconnaissance vocal qui se chargera de retranscrire votre voix en texte.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

Vous avez apprécié l'article ? Notez-le !

Noté /5 pour vote(s)

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas plu !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

2 Commentaires

  1. Peintre Saint-Jean

    Bonjour, merci beaucoup pour vos astuces et conseils. La gestion du temps est un élément tellement important pour la réussite d’objectifs dans une vie et surtout pour un propriétaire d’entreprise ;)
    Merci.

  2. Stef&Mag

    Bonjour Adam,
    je me permets de partager une technique / astuce incontournable selon moi pour gérer et optimiser son temps : l’utilisation d’un agenda.

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.