L’Effet Superstar : un maximum de résultats

L'Effet-superstar-resultats

“Ne rejetez jamais une idée, un rêve ou un but à cause du travail que cela vous demande. Le succès se produit rarement sans lui.” – Bob Proctor

Vous n’avez pas le pétrole, mais vous avez des idées ? Voire même plus que de temps pour les concrétiser ?

Personnellement, j’ai toujours eu beaucoup d’idées. Chaque fois que je travaille sur quelque chose, elles émergent d’elles-mêmes. Le seul problème, c’est ce dilemme de continuer à faire ce que nous avions prévu, ou bien d’aller appliquer cette dernière idée.

Pour moi, continuer mon travail signifiait mettre cette idée de côté. Mais si je m’intéressais à cette idée alors j’étais obligé de laisser mon travail en suspens. Faire les deux était tout bonnement impossible, c’est comme courir deux lièvres à la fois, nous finissons épuisés et les mains vides. 

Trop d’idées et pas assez de temps

Par exemple, voici quelques-unes des tâches que je souhaite réaliser pour ce blog :

  • Créer du nouveau contenu et écrire des articles
  • Continuer mes approches marketing actuelles (Articles-invités, diffusions sur les réseaux sociaux, ebooks gratuits…)
  • Explorer de nouvelles stratégies marketing (Apprendre à utiliser Pinterest, restructurer le blog pour mettre en avant les catégories)
  • Augmenter les sources de revenu passif (plus d’ebooks payants, des MP3 d’autohypnose, peut-être des formations en ligne, etc.)
  • Collaborer avec d’autres blogs dans la même thématique pour créer un produit ou service
  • Faire grandir ma page Facebook et Twitter principalement

Plein d’idées me viennent à l’esprit au moment où j’écris ces mots, certaines sont bonnes, d’autres moins. Ce qui ne change pas, c’est que j’ai toujours plus d’idées que de temps pour les réaliser.

Choix n°1 : Maximiser ma productivité

Je ne souhaite pas embaucher quelqu’un (je n’en n’ai pas les moyens), ni externaliser certaines tâches (on est jamais mieux servi que par soi-même), les deux seules options qu’il me reste sont :

  1. Augmenter ma productivité (en travaillant plus vite)
  2. Mieux prioriser mes tâches (en sélectionnant quelques tâches importantes)

J’ai appris avec le temps à développer de bonnes habitudes de productivité. Je suis constamment à la recherche de raccourcis ou de moyens d’aller à l’essentiel. Que ce soit pour mes articles, mais aussi dans l’administration du blog, etc. J’ai laissé de côté tout ce qui me faisait perdre mon temps. Cela m’a permis ainsi d’être plus efficace.

Choix n°2 : Se focaliser sur 2-3 grandes priorités

Travailler plus vite a ses limites. Il n’y a que 24h dans une journée, et il n’est pas possible de faire mieux au bout d’un moment. J’ai compris alors que je devais choisir mes batailles, c’est-à-dire choisir sur quoi travailler. Pour cela, il me fallait sélectionner deux ou trois priorités, puis travailler uniquement dessus durant plusieurs mois.

Ainsi, cela élimine toutes ces tâches “Urgentes mais Non-Importantes“, pour être focalisé sur les 20% de tâches vraiment utiles pour moi. Je ne gardais donc que deux ou trois projets simultanément. Par exemple, “Faire connaître le blog” (en cours), “Créer un nouveau contenu” (en cours) et “Ecrire un ebook” (nouveau).

Cela m’a aidé à faire un tri supplémentaire. J’ajoutais mes nouvelles idées à une “liste d’idées” puis j’attendais d’avoir terminé mes projets en cours, avant d’y prêter attention. Le grand avantage de cette technique c’est qu’avec du recul ou du temps, vos idées peuvent ne plus être aussi pertinentes et ainsi elles s’éliminent d’elles-mêmes.

Ensuite, une fois que j’ai fini à 95% mes projets en cours, il suffisait de piocher 2 ou 3 grandes idées sur cette nouvelle liste. Et ainsi de suite. Cela m’a permis d’augmenter fortement ma productivité sur ce blog, d’ajouter plus de ressources, d’augmenter la qualité de mes articles et des ressources disponibles ici !

Malheureusement, il y a encore des limites à cela

Malgré cela, j’ai senti qu’il manquait quelque chose:

  1. Chaque fois que je travaille sur mes priorités, je ne peux rien faire d’autre. Toutes les nouvelles idées sont en suspens, ce qui bride ma créativité et flexibilité. Bien sûr, si je ne priorisais pas mes tâches, je me retrouvais avec le même problème de départ. À avoir une liste interminable de choses à faire.
  2. La conséquence du point n°1, est le critère de sélection de mes grandes priorités. Par exemple : écrire un ebook ou améliorer le design du site. Est-ce qu’améliorer le design ne serait pas plus intéressant que de lancer un ebook ? Ou bien, suis-je en train de rater quelque chose en étant occupé à écrire cet ebook ? Je ne le savais jamais.
  3. Même en réduisant à 2 ou 3 priorités, le choix restait rude. Imaginons que j’ai choisi d’écrire un ebook et de faire de la publicité pour le blog. En créant un ebook, je dois penser à sa structure, le rédiger, faire le design de la couverture, promouvoir l’ebook. Faire de la publicité me demande aussi de créer le design de la publicité, de réfléchir à des formulations intéressantes pour amener du trafic, choisir la bonne plateforme, et la lancer au bon moment. Toutes ces tâches prenaient du temps, et je ne pouvais pas faire deux tâches à la fois.

Plus j’utilisais cette approche, et plus les problèmes qui en découlaient devenaient apparent. Il m’a fallu du temps, mais j’ai finalement découvert la réponse à mon dilemme.

La découverte : Il y avait un 3e choix

Le-3e-choix

Alors que je passais une nouvelle fois en revue mes futures priorités, j’ai commencé à peser le pour et le contre de chacune, mais sans arriver à me décider.

Devais-je vraiment choisir un projet plutôt qu’un autre ? Mais au final, ils étaient tous importants à leur manière. Fallait-il que je passe plusieurs mois à faire A et B tout en ignorant C et D ? Il n’y avait pas de solution.

Tandis que je passais en revue la liste complète des priorités à faire, quelque chose m’a interpellé. J’ai vu se dessiner un schéma que je n’avais pas remarqué auparavant. En réalité, je n’avais pas à choisir entre 2 ou 3 priorités. Ni d’avoir à choisir d’en faire une plutôt qu’une autre, parmi celles que j’avais sélectionné.

Tout cela parce que toutes mes “priorités” se rejoignaient et convergeaient vers le même but au final.

Voici quelques exemples pour mieux comprendre :

Exemple n°1 : Se concentrer sur la monétisation

Imaginons que je fais de la monétisation ma priorité première pour les deux prochains mois. Dans mon domaine d’activité (le développement personnel), cela signifie créer un produit d’information de très grande valeur.

Bien que créer un nouveau produit peut prendre facilement 1 à 2 mois, vous recevez une gratification immédiatement lorsqu’il est lancé. Vous gagnez de l’argent via les ventes de ce produit. Ainsi, après l’avoir lancé, ce produit devient alors un revenu additionnel permanent à mon activité. Accomplir cet objectif est donc essentiel pour augmenter mes revenus et permettre à ce blog de grandir.

Cela dit, créer un produit ne sert pas qu’à apporter un revenu supplémentaire. Cela permet aussi :

  1. De renforcer la valeur produite par le blog, parce qu’avoir un produit de grande valeur profite grandement aux lecteurs. Ce qui n’aurait pas été le cas s’il n’avait jamais été lancé.
  2. Cela aide à atteindre de nouvelles personnes, parce que ceux qui l’achètent peuvent ensuite mentionner le blog à leurs amis, ou à leur famille, car le produit leur a apporté beaucoup de bienfaits dans leur vie.

Ainsi, je ne fais pas qu’augmenter mes revenus si je lance un nouveau produit. J’améliore également la qualité du contenu sur le site, tout en augmentant le lectorat et la présence du blog dans les réseaux sociaux et sur internet en général.

Exemple n°2 : Se concentrer sur la création de contenu

Maintenant imaginons un exemple différent. Disons, que j’ai décidé de faire de la création de contenu ma priorité pour les deux prochains mois.

Cela signifie rédiger des articles de grande qualité sur le blog, comme c’est déjà le cas des autres articles publié jusqu’ici. Créer du nouveau contenu me permet d’ajouter de la valeur à ce blog, de même qu’apporter des réponses ou dévoiler des concepts aux lecteurs déjà présents (dont vous qui me lisez !).

Mais est-ce cela s’arrête là ? Non, pas du tout. En supposant que les articles soient bien écrits et qu’ils fassent écho chez les lecteurs, certains vont alors les partager activement avec leurs amis et famille. Tout simplement parce qu’ils veulent que les personnes qu’ils aiment, bénéficient eux aussi des articles qu’ils ont lu. Et cela :

  1. Conduit à une croissance du trafic organique (visiteurs via Google/Bing, etc.) et des réseaux sociaux grâce au partage et bouche à oreille.
  2. Avec l’augmentation du trafic, cela produit en retour une augmentation du revenu. Puisque qu’un grand nombre de lecteurs, signifie une chance plus élevée de vendre des produits, et un taux de clics plus élevé sur des liens affiliés et mes produits.

De toute évidence, lorsque je créé mon contenu, je ne fais pas que croître le contenu de mon blog. Je fais également croître d’autres facettes de mon site, comme le trafic et les revenus grâce aux retombées du développement de mon contenu. Je ne fais pas qu’une seule action, mais je réalise ces trois choses à la fois.

Soudain, j’ai compris que ce conflit de priorités n’en n’était pas un. Toutes mes priorités ne sont que des facettes différentes d’un même but. Celui d’avoir un blog lu par un grand nombre de personnes, d’en tirer un revenu et de partager mes connaissances avec le monde.

Quelle que soit la racine sur laquelle je me concentre, elle appartient au même arbre, et elle le fait grandir en retour. Il n’y a donc pas de choix à faire, il me suffit de prendre ce que j’aime le plus et le reste suivra. C’est une boucle bénéfique qui se met en place.

Exceller à une chose = Réussir presque tout

L-arbre-et-ses-racines

Cette découverte a tout changé, parce que pour la première fois, j’ai compris que tout dans ma liste de tâches était lié. Il n’y a pas besoin de prioriser certaines choses par rapport à d’autres, une fois que le tri est fait. Toutes les racines se rejoignent pour former ce tronc solide qui soutient l’arbre, et lui permet d’étendre ses branches. 

Bien sûr, tout cela ne peut se produire que lorsque les tâches à faire sont “importantes”. C’est-à-dire qu’elles poussent votre projet dans la bonne direction. Pour cela il est nécessaire d’avoir déjà fait un premier tri.

Ainsi, au lieu d’être hésitant(e) et confus dans vos projets, il vous suffit d’en sélectionner un. Celui qui vous passionne le plus et qui est aligné avec vos buts personnels. Cela vous permet en retour de produire le maximum de résultats.

Pour moi, cela signifie créer du contenu pour le blog (les articles, manifestes, diagrammes…), car j’apprécie de partager ces informations avec vous. Pour vous aider à vous développer dans votre vie. De cette façon, en me concentrant sur ce sujet et en le traitant très bien, le trafic, les revenus et toutes les autres pièces du puzzle s’assembleront tous d’elles-mêmes avec le temps.

C’est pourquoi il vous suffit de vous lancer, tous les chemins mènent à Rome après tout. De la même manière, acquérir des connaissances, créer de la valeur dans le monde, vous équiper de vos meilleures compétences, vous permettra d’atteindre vos buts.

En plus de cela, chaque projet accompli pourra alors avoir des effets sur les prochains. Cet effet de synergie, c’est ce qui s’appelle l’Effet Superstar.

L’effet Superstar : le gagnant rafle tout

Effet-superstar-chez-vous

Qu’est-ce que c’est l’Effet Superstar ? C’est un phénomène économique où les personnes les plus performantes dans un domaine (les superstars), reçoivent un revenu disproportionnellement élevé comparé aux autres personnes travaillant dans ce même domaine. Ainsi, elles dominent ainsi le domaine dans lequel elles sont.

C’est un phénomène étudié par l’économiste Sherwin Rosen (qui en a parlé dans l’American Economic Review en 1981). Il faut comprendre que c’est vraiment un exemple du principe 80/20, où 80% des résultats peuvent être expliqué par 20% des causes.

Ici, seul un petit pourcentage des personnes les plus performantes s’octroient 80% des revenus et récompenses. C’est un peu comme si “les gagnants raflaient tout”.

Il y a beaucoup de secteurs qui profitent de cet effet Superstar :

  • Dans le basket, le top 3 des personnes les plus rémunérées en 2014 étaient Kobe Bryant, LeBron James, et Derrick Rose, avec des revenus de 59,8 millions, 57,6 millions et 32,4 millions de dollars respectivement. Les autres personnes dans le top 10 gagnent entre 30 et 20 millions de dollars chacun. Ces 10 personnes combinées gagnent probablement plus que 80% des joueurs de basket dans le monde.
  • Dans le golf, c’est la même chose : la personne la plus rémunérée en 2013 était Tiger Woods avec un total de 83 millions, puis en 2e Phil Mickelson avec 52 millions, suivi d’Arnold Palmer avec 40 millions. Le reste du top 10 gagne entre 26 et 14 millions. C’est énorme.
  • De même pour les acteurs, nous voyons la même énorme fossé se creuser entre les revenus : le top 3 des personnes les plus rémunérés en 2014 sont Robert Downey Jr avec 75 millions, Dwayne Johnson avec 52 millions et Bradley Cooper avec 46 millions de dollars. L’autre extrémité du spectre est rempli d’acteurs qui luttent pour essayer de joindre les deux bouts.

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi l’effet Superstar existe :

1. L’être humain, lorsqu’il est face à un choix donné, veut le meilleur, plutôt que le deuxième ou troisième “meilleur” choix. Par exemple, si vous êtes à New York pour les vacances, et que vous voulez aller à l’opéra, vous voudrez réserver une représentation réalisée par la meilleure chanteuse d’opéra, pas la deuxième ni la troisième “meilleure” chanteuse. Et cela, même si vous ne la connaissez pas.

Si quelqu’un que vous aimez souffre d’une maladie cardiaque, vous voudrez trouver le meilleur cardiologue du monde, pas le deuxième ni le troisième “meilleur” cardiologue. Bien sûr, uniquement si vous en avez les moyens.

2. Les gens aiment suivre une personne qu’ils pensent comme étant la meilleur dans son domaine, parce que celle-ci incarne tout ce qu’il y a à voir / savoir dans son domaine. Il ou elle devient alors plus qu’une personne, mais un symbole, une icône, une représentation de son activité.

Penser à Tiger Woods pour le golf (au moins avant son scandale sexuel), Mark Zuckerberg pour les réseau sociaux, Michael Jordan pour le basket, Steve Jobs pour la technologie.

3. Bien que ce n’en n’est pas la cause, la technologie a accéléré et renforcé l’effet Superstar. Par exemple, l’économiste Alan B.Krueger a étudié l’industrie de la musique et a découvert que les 5% des artistes les mieux payés (les superstars), acquéraient 62% des revenus en concerts en 1982 et 84% en 2003.

L’une des raisons est que la technologie, comme iTunes, les réseaux sociaux et Spotify, ont permis d’influencer et de diffuser le travail des artistes plus largement, plus rapidement, et à un meilleur coût qu’auparavant.

Lorsque vous remarquez que les chanteurs comme Katy Perry, Justin Bieber et Taylor Swift ont les comptes les plus suivis dans le monde sur Twitter aujourd’hui (61 millions, 58 millions et 48 millions de followers respectivement en Décembre 2014), il est facile de comprendre pourquoi ! (Source n°1, Source n°2)

Le halo Superstar : Lorsque le succès dans un domaine se répand sur les autres

Maintenant, l’effet Superstar donne ensuite lieu à ce que j’appelle le halo Superstar, où un succès dans un domaine créé des retombées positives dans d’autres domaines de la carrière d’une personne.

Par exemple, vous avez Justin Timberlake, qui a commencé comme chanteur à NSYNC et a profité d’une popularité mondiale, puis s’est intéressé à devenir acteur. Actuellement il profite de son succès en tant que chanteur, compositeur et acteur, gagnant ainsi 57 millions de dollars en 2014. Il y a ensuite Selena Gomez, qui a commencé comme actrice durant son enfance, et est aujourd’hui parfaitement établie à la fois en tant qu’actrice et chanteuse.

Les Kardashians, qui à partir de leur émission de télé-réalité, ont prospéré dans presque toutes les autres industries (en tant que top modèles, dans la mode, les cosmétiques, parfums, au livres et même des applications pour téléphone mobile).

Bien que chacun d’eux a dû travailler dur pour faire décoller leur nouvelle carrière, leurs précédents succès les ont aidé à paver la voie et réussir dans ce nouveau domaine dans lequel ils se sont engouffrés.

C’est pour cela que les célébrités semblent avoir le toucher de Midas, quoi qu’ils fassent tout ce qu’ils touchent devient de l’or. Tout simplement, parce qu’ils ont beaucoup d’avance sur les autres par leur notoriété, leur niveau de crédibilité, etc. Ainsi, ils peuvent s’appuyer sur leur succès précédents pour réussir dans d’autres domaines, même cela n’a rien à voir avec leur précédente activité.

Pourquoi appliquer l’effet Superstar sur vous ?

effet-superstar-halo

Voici 4 raisons d’appliquer l’effet Superstar (+ halo) sur vous:

  1. Quoi que vous fassiez, le “gagnant” dans votre domaine raflera tout. En n’essayant pas d’être le meilleur dans votre niche, vous n’aurez que les miettes (en revenus, visiteurs, clients, etc).
  2. Lorsque vous travaillez sur deux, trois ou dix choses à la fois, vous vous empêchez de réussir quoi que ce soit. Vous êtes pris dans toutes les tâches, et vous ne maîtriserez rien. Vous serez constamment dispersé… et votre activité ne décollera pas. (Lisez : 10.000 heures pour développer un talent)
  3. Faire plein de choses peut vous faire croire et sentir que vous faites beaucoup de progrès, mais vous en faites moins en réalité, comparé à si vous travailliez sur une chose à la fois. En vous concentrant sur une chose et en la faisant bien, vous aurez bien plus de chance de réussir.
  4. En réalisant une seule tâche correctement, vous pourrez continuer sur votre lancée pour démultiplier vos résultats. Bien sûr, vous ne pourrez pas directement transférer le succès de votre première tâche à la seconde. Mais avec un minimum de travail, il deviendra plus aisé d’exceller sur vos prochaines tâches. Cela sera dû aux retombées positives de votre succès initial.

Pour vous : 5 étapes pour un maximum de résultats

Maintenant que vous avez plein d’idées et d’objectifs à atteindre, peu importe sur quoi vous travaillez du moment que :

  1. Vous soyez passionné dans ce que vous faites,
  2. Que vous vous y mettiez à fond et
  3. Que vous teniez bon jusqu’à ce que vous maîtrisiez ce que vous faites.

Vous atteindrez le succès. Chaque réalisation produira des résultats importants, et créera un halo positif. Vous ouvrant par la même occasion, la voie du succès dans vos autres objectifs.

Vous avez déjà en vous les clés de la réussite, inconsciemment et consciemment vous pourrez transférer vos compétences tout ou en partie vers d’autres projets. C’est un peu comme un entrepreneur qui a réussi à lancer sa première startup et qui tire partie de ce succès pour ouvrir d’autres boîtes avec succès également.

Ainsi, peu importe ce que vous choisissez de faire, vous arriverez à atteindre votre vision à long terme sans avoir besoin de valider tout ce qu’il y a dans votre liste de tâches. L’idée est donc de choisir un seul projet, au lieu des 2 ou 3 projets du départ puis d’y investir tout votre temps et énergie. Comme expliqué au début de l’article, se concentrer sur 2 ou 3 projets a ses avantages et ses inconvénients.

Mais comparé à l’effet Superstar, ces inconvénients dépassent les avantages, lorsque vous passez du projet n°1 au projet n°2 ou du n°2 au n°3 constamment, votre attention est partagée. Vous obtenez un résultat diffus, et il vous faut attendre bien plus longtemps avant de voir les fruits de ces résultats.

Il y a une raison si les avions sont conçus avec un seul nez, et non deux ou trois : car c’est la meilleure manière d’atténuer la résistance de l’air. Il est possible pour un laser de couper de l’acier lorsqu’il est réglé sur une longueur d’onde exacte et concentré sur une zone précise, après quoi même le métal le plus solide fondra sous l’échauffement intense qu’il provoque.

D’après les lois de la physique, vous exercez le maximum de pression lorsque vous appliquez une même force sur une petite zone (faire une chose) et non sur une large surface (faire plusieurs choses à la fois). C’est pourquoi être concentré sur un seul projet, sur un seul point, sera toujours plus avantageux pour vous.

Si vous sentez que vous êtes dispersé(e) et que vous sautez d’une chose à une autre, voici mes conseils :

Etape n°1 : Simplifiez votre liste de tâches

La plupart des gens font des listes de tâches interminables. Et ces mêmes personnes notent des choses à faire qui n’ont aucun intérêt. C’est-à-dire que même si ces activités/projets étaient réalisés parfaitement, ceux-ci n’apporteraient rien de plus dans leur vie. Même après une semaine, un mois ou une année.

Ainsi ne mettez que l’essentiel dans votre liste, les tâches importantes et urgentes. Quelles sont vos 20% d’activités à grande valeur ajoutée ? Gardez-les. Quelles sont vos 80% d’activités qui ne produisent que peu ou pas de résultats ? Éliminez-les si possible; sinon, passez y le minimum de temps pour les réaliser.

Si vous n’avez pas l’habitude de faire une liste de tâches, ou bien que vous voulez la perfectionner, voici un article qui vous aidera : Comment réaliser une liste de tâches parfaite (ou presque).

Etape n°2 : Ne sélectionnez qu’un seul projet ou objectif

Une-seule-chose-projet

En vous basant sur les 20% de tâches importantes à réaliser, sélectionnez un projet celui pour lequel :

  1. Vous êtes le plus passionné et
  2. Qui est le plus aligné avec votre but de vie.

Si toutes vos tâches vous passionnent, n’en sélectionnez qu’une. Si vous voulez travailler sur deux ou trois autres projets, vous pouvez, mais faites en sorte qu’une grosse partie de votre énergie et votre temps – au moins 60% à 70% – soit dédiée à votre objectif prioritaire. Un certain degré de concentration est nécessaire pour obtenir des résultats rapidement.

Bien que cela donne l’impression que vous abandonnez vos autres priorités, rappelez-vous qu’en travaillant sur une seule chose, vous progresserez également partout. Cela incluant vos autres projets, et souvent d’une façon dont vous ne pouvez l’imaginer.

Etape n°3 : Concentrez vous sur ce projet, et uniquement sur lui

Maintenant, votre priorité est de réussir au mieux le but que vous avez choisi et le plus rapidement possible, ainsi réaliserez l’effet Superstar. De plus, vous pourrez compter sur ce succès pour d’autres domaines de votre vie, et exploiter l’halo Superstar.

Quelques points pour vous aider :

  1. Déléguez, externalisez ou laissez tomber tout ce qui n’a pas d’intérêt pour vous. Exemple : Pourquoi perdre du temps à faire les courses dans un magasin, alors que vous pouvez les faire rapidement en ligne et apportés directement dans le coffre de votre voiture ?
  2. Améliorez votre productivité. Voici quelques-uns de mes meilleurs articles sur le sujet :• Comment apprendre à gérer son temps ? (Les fondamentaux pour gérer son temps)• Comment Être Productif En 8 Étapes ? (Cultivez de nouvelles habitudes pour être plus productif)• 10 Astuces pour finir ce que vous commencez
  3. Lancez-vous sur de petites tâches qui vous permettront progressivement de finaliser votre projet principal. Se concentrer sur une seule chose, ne veut pas dire se concentrer sur une seule tâche ! Cela signifie, se concentrer sur votre priorité, votre objectif principal. Et il y a un certain nombre de petites tâches qui le compose. Par exemple, si mon objectif est la “Création de contenu” cela inclut de la recherche de contenu, l’écriture de nouveaux articles, ou bien améliorer un contenu déjà existant.

Prenez le temps de construire une base solide dans votre priorité ou projet actuel, avant de passer à l’étape suivante.

Etape n°4 : Après (et seulement après) avoir fait des progrès dans le projet n°1, commencez le projet n°2

En ayant accompli des progrès significatifs dans votre premier projet ou objectif, vous avez déjà coché une bonne partie des tâches de votre liste de tâches. À ce moment-là, revoyez vos projets et sélectionnez le prochain grand projet sur lequel vous voulez travailler. Répétez l’étape 3 pour le projet ou objectif n°2.

Alors que vous travaillez sur le projet n°2, prenez garde à ne pas négliger la finition du projet n°1. C’est votre base principale et il devra toujours être votre priorité numéro un. Si la fin de votre projet n°1 vous pose problème, arrêtez ce que vous faites pour le projet n°2 et retournez vous concentrer sur le projet n°1.

Retournez travailler dessus, jusqu’à ce que terminer ce projet ne devienne qu’une formalité, puis repassez au projet n°2.

Etape n°5 : Recommencez et répétez le même processus pour les autres projets

À partir du moment où vous obtenez des résultats significatifs avec le projet ou objectif n°2, vous pouvez maintenant vous intéresser à d’autres projets. Ne travaillez que sur un seul projet à la fois.

Ce qui veut dire ne commencez le projet n°3 que lorsque le projet n°2 sera bien avancé. De même que le projet n°4 que lorsque le n°3 sera bientôt terminé, ainsi de suite. Imaginez cela comme des briques que vous posez les unes après les autres. Vous ne posez une nouvelle brique que lorsque la précédente est bien en place.

Là aussi, s’il se trouve que l’un de vos anciens objectifs se retrouve en difficulté, retournez travailler dessus jusqu’à ce que tout revienne en place. Puis retournez à votre dernier objectif sur lequel vous travailliez.

Vous remarquerez à quel point vous obtenez des résultats facilement, avec cette nouvelle façon d’agir. Bien plus qu’auparavant, lorsque vous luttiez pour faire plusieurs choses à la fois !

Lancez-vous dès maintenant !

Êtes-vous en train de jongler avec différents projets ? Comment pourriez-vous être concentré sur ce qui vous importe le plus aujourd’hui ? Quel est l’un des plus grands objectifs sur lequel vous comptez travailler prochainement ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec votre entourage smile !

The following two tabs change content below.
Adam Fartassi
Jeune hypnothérapeute passionné de développement personnel, je vogue sur le web pour vous transmettre les meilleures méthodes pour changer de vie. Visez l'excellence, et renouez aujourd'hui avec votre fabuleux potentiel !

Laisser un commentaire

Nous sommes heureux que vous ayez choisi de laisser un commentaire. Merci de garder à l'esprit que les commentaires sont modérés conformément à notre Police de commentaire. Votre adresse mail est requise mais ne sera pas publiée.

CommentLuv badge